Bill Gates ? Il avait le « quotient émotionnel d’un escargot »

Barry Diller, le président d’IAC (Tinder, OKCupid, Match…) n’a pas sa langue dans sa poche et il ne raffole pas de la personnalité des patrons des entreprises technologiques. Mais s’ils manquent de subtilité, ils peuvent faire des progrès émotionnels, veut-il croire. La preuve ? Bill Gates. Et un jour Zuckerberg ?
Source de l’article sur ZDNet

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.