Une vulnérabilité a été découverte dans le service Microsoft Domain Name System (DNS) Server. Cette vulnérabilité se situe dans le code qui analyse les réponses à des requêtes DNS. Elle peut être exploitée par un attaquant qui aurait le contrôle d’un serveur DNS
Source de l’article sur CERT-FR