Le système d’exploitation Microsoft Windows propose un service de gestion des requêtes HTTP sous la forme d’un pilote en mode noyau appelé http.sys. Une vulnérabilité a été découverte dans ce pilote pour Windows Server et Windows 10. Elle permet à un attaquant de provoquer une exécution de …
Source de l’article sur CERT-FR