Si les applications légitimes OAuth « Open Authorization » sont devenues légion dans les stores d’applications d’entreprise pour l’ajout de fonctionnalités utiles (analyse, sécurité, CRM, etc.) au sein des plateformes cloud telles que Microsoft 365 et Google Workspace, elles constituent désormais un vecteur de menaces prépondérant.

The post Comment les cybercriminels exploitent OAuth pour distribuer des applications malveillantes first appeared on UnderNews.
Source de l’article sur UNDERNEWS