KRACK : plus de peur que de mal (pour l’instant)

La réponse coordonnée avec les chercheurs qui ont divulgués les failles de du protocole WPA2 de l’industrie laisse à penser que les dégâts seront limités, voire inexistants, pour les utilisateurs du Wi-Fi. Le point sur les actions en cours.
Source de l’article sur ZDNet

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.