Le CIL est légitime à devenir DPO… sous conditions

Si le correspondant informatique et libertés a vocation à occuper le poste de data protection officer, il devra suivre des formations complémentaires et prendre une dimension plus politique. Eclairages de Bruno Rasle, délégué général de l’AFCDP, l’association des CIL.
Source de l’article sur ZDNet

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.