Sur Android, les cybercriminels utilisent de fausses applications pour diffuser les logiciels malveillants Teabot et Flubot. La France ne subit que 0,11% des attaques du logiciels Teabot, versus l’Espagne qui est la victime principale (+ 79%).

The post Les cybercriminels utilisent de fausses applications Android pour diffuser les logiciels malveillants Teabot et Flubot first appeared on UnderNews.
Source de l’article sur UNDERNEWS