Périmètre, missions : le portrait-robot du DPO

Le futur data protection officer doit allier des compétences informatiques, juridiques et de gestion de projet à de nombreuses qualités morales. Un profil rare que les entreprises peinent à trouver à neuf mois de l’entrée en vigueur du RGPD.
Source de l’article sur ZDNet

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.