Articles

Préparer, prévenir, détecter : comment les employeurs peuvent assurer un retour au travail sûr et sain

Alors que les collaborateurs commencent à abandonner progressivement cette longue période de travail à distance et à retourner sur leur lieu de travail, les entreprises se demandent à quel moment et de quelle manière il convient de le faire en toute sécurité. Il s’agit d’une tâche essentielle et d’un nouveau défi pour tous, tant pour les employés que pour les responsables des ressources humaines (RH).

Tout d’abord, la santé ainsi que le bien-être des collaborateurs et de leurs familles sont en jeu. Deuxièmement, il existe des risques commerciaux que les employeurs peuvent ne pas prendre en compte, allant du respect de la vie privée au non-respect du règlement général sur la protection des données (RGPD).

Aux États-Unis, par exemple, les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) ont récemment formulé des recommandations détaillées pour améliorer la sécurité dans les immeubles de bureaux, notamment en contrôlant les températures et les symptômes. Par ailleurs, l’Equal Employment Opportunity Commission (EEOC) des États-Unis continue de réviser ses lignes directrices aux employeurs afin d’équilibrer le respect du Americans with Disabilities Act (ADA) et des CDC.

Cette situation peut être éprouvante pour n’importe quelle organisation. Nombreuses sont celles qui choisissent d’adopter une longue période de travail à distance avec des horaires flexibles. Les entreprises qui sont implantées dans plusieurs régions se trouvent dans des phases et des environnements très différents. De l’Asie à l’Europe, certaines régions se montrent plus agressives en matière de déconfinement.

La première recommandation que j’adresse aux clients qui envisagent de faire revenir leurs employés au travail en toute sécurité est de commencer par un plan qui intégrera les processus RH. Pour aider les clients de tous les secteurs et de tous les pays à gérer cette transition, SAP a publié les principales mises à jour de la solution SAP SuccessFactors Visa and Permits Management ainsi que l’application partenaire Guardian by AlertEnterprise.

Une technologie SAP tournée vers l’avenir pour un lieu de travail sûr et sain

Au lancement, la solution SAP SuccessFactors Visa and Permits avait un cas d’utilisation particulier, comme en témoigne son nom. Cependant, en travaillant avec ses clients pour étendre ses capacités, SAP a découvert de nombreux cas d’utilisation autour du suivi des certificats, des licences, des justificatifs et de bien d’autres choses encore qui sont particulièrement pertinentes aujourd’hui. Grâce à cette solution, les utilisateurs peuvent désormais contrôler le processus visant à faire revenir les employés au bureau tout en automatisant l’application de politiques complexes et évolutives en matière de santé et de sécurité liées au COVID-19 pour mieux protéger les personnes.

En quoi ces outils sont-ils utiles ?

Pour assurer un retour au travail sûr et sain, voici une approche en trois étapes qui vous permettra de démarrer.

Préparation

Grâce à la solution SAP SuccessFactors Visa and Permits, soutenez le déconfinement tout en minimisant les risques, et gérez les procédures de santé et de sécurité qui encadrent le retour au travail des collaborateurs.

  • Prévoyez pour vos collaborateurs un moyen sûr d’envoyer les documents, comme une preuve de certificat numérique de santé ou des justificatifs, avant leur retour au travail.
  • Suivez les coûts du dépistage. Les fonctionnalités de libre-service permettent aux utilisateurs de remplir et de soumettre des documents afin de réduire le travail manuel.
  • Gérez les renseignements médicaux sensibles des collaborateurs. Par exemple, les lignes directrices de l’EEOC précisent que l’ADA demande que les renseignements médicaux concernant un employé soient stockés séparément du dossier personnel de l’individu afin de limiter l’accès aux informations confidentielles. Autrement dit, au lieu de stocker les nouveaux renseignements médicaux dans SAP SuccessFactors Employee Central, ces informations peuvent être gérées dans SAP SuccessFactors Visa and Permits, ce qui contribue à la fois à sécuriser les données et à protéger les collaborateurs.
  • Réduisez le risque d’encourir de lourdes sanctions financières, comme le non-respect du RGPD en matière de « traitement de catégories particulières de données à caractère personnel ». Respectez les réglementations légales supplémentaires et les règles en matière de confidentialité des données, comme la Health Insurance Portability And Accountability Act ou HIPAA.
  • Configurez les processus de notification, d’approbation, de renouvellement et plus. Les tableaux de bord fournissent un aperçu de la conformité, et les actions en temps réel permettent aux entreprises de gérer en toute confiance leur personnel dans un environnement en constante évolution.
  • En ce qui concerne l’intégration, les entreprises ont la possibilité de simplifier le processus d’embauche afin de traiter les formalités administratives le plus tôt possible pour que les nouveaux collaborateurs puissent commencer à travailler.

Prévention

Faites revenir le personnel non essentiel au bureau en toute sécurité grâce à la solution AlertEnterprise Health & Safety Access Governance.

  • Contrôlez le nombre de personnes dans les locaux, gérez l’accès aux sites qui sont temporairement saturés et autorisez de nouveaux modes de travail par roulement
  • Prévoyez un système d’autodéclaration et d’autoattestation avec un rétablissement contrôlé de l’accès au lieu de travail déterminé par la politique. Par exemple, les employés et les visiteurs peuvent s’autoévaluer et vérifier s’ils ont de la fièvre, si quelqu’un dans leur foyer a été déclaré positif au COVID-19, etc.
  • Gérez les contrôles d’entrée au site grâce au libre-service pour les contrôles préalables, comme les contrôles de température, avec l’application de politiques et la gestion de l’accès.
  • Mettez en place des systèmes de badges et de sécurité pour gérer l’accès à l’espace de travail et contribuer à l’application des politiques de l’entreprise, comme avec le retrait automatique de l’accès.

Détection

Minimisez les risques permanents grâce à la solution AlertEnterprise Health & Safety Intelligence Tracker et protégez votre lieu de travail.

  • Utilisez les analyses pour suivre les personnes qui ont été exposées au COVID-19 ou qui pourraient l’être. Cette technologie permet de suivre une infection suspecte ou confirmée et de détecter les personnes ainsi que les zones susceptibles d’avoir été exposées au virus.
  • Déterminez les zones exposées pour les mettre en quarantaine ou les assainir. Les zones à haut risque peuvent alors être désinfectées, et les personnes à haut risque peuvent se voir retirer leur accès de sécurité.
  • Prenez des décisions à partir de données concrètes, comme les niveaux d’exposition, les cartes thermiques de localisation, et d’autres analyses de santé et de sécurité.

En ce qui concerne le déconfinement, les clients comprennent qu’il ne s’agit pas de revenir au travail comme si de rien n’était. Ils savent que le déconfinement ne se résume pas à choisir une date pour ouvrir les portes et à distribuer du gel hydroalcoolique. En cette période d’incertitude, ils veulent apprendre à préserver la santé, la sécurité et la sûreté de leurs collaborateurs et clientèle.

Si chacun doit jouer son rôle en assumant une responsabilité personnelle, les employeurs peuvent ouvrir la voie à un retour au travail sûr et sain.

 

Imran Sajid est le directeur international de la gestion du capital humain pour SAP SuccessFactors.

Publié pour la première fois en anglais sur news.sap.com

The post Préparer, prévenir, détecter : comment les employeurs peuvent assurer un retour au travail sûr et sain appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com

Le client d’abord, un état d’esprit et un mantra pour la réussite

Un état d’esprit axé sur le client signifie qu’il faut constamment penser non seulement à votre client, mais aussi aux clients de vos clients – et à tous leurs employés. C’est ce que pense avant tout Martin Mrugal, responsable mondial de Customer First chez SAP.

« Pendant la pandémie COVID-19, les entreprises ont prouvé l’une après l’autre que la sécurité de leurs employés, le service aux clients et les engagements envers les parties prenantes sont des priorités absolues », dit-il. « C’est notre travail de défendre passionnément nos clients en leur fournissant les meilleurs outils, services et inspirations pour les aider à remplir leurs obligations et à s’épanouir dans le processus ».

A Customer First Mindset

Click the button below to load the content from YouTube.

A Customer First Mindset

 

Mrugal a partagé avec les clients des histoires incroyables sur les nombreux résultats positifs obtenus par les clients qui ont un partenariat solide avec SAP.

Faurecia, un équipementier automobile mondial, s’est d’abord concentré sur la protection de ses employés, puis a renforcé ses liquidités pour rassurer les parties prenantes : l’entreprise pourrait faire face à tous les défis posés par la crise. Il a également saisi l’occasion de développer la résilience de sa chaîne d’approvisionnement et d’accélérer la neutralité en matière de CO2 grâce à l’achat d’énergie et d’acier décarbonisés. Malgré le blocage, Faurecia a rassemblé plus de 1 000 fournisseurs en ligne afin d’assurer conjointement la continuité de la chaîne d’approvisionnement et de s’assurer qu’ils sont prêts pour la reprise.

Le géant suisse du commerce de détail Coop a utilisé un nouvel outil de prévision pour s’assurer que les rayons des supermarchés étaient bien approvisionnés afin que les clients puissent s’approvisionner. Il a également transféré temporairement des employés de ses secteurs d’activité non alimentaires, qui ont été fermés pendant la crise, pour travailler dans des entrepôts et des centres de distribution en sous-effectif.

Lamb Weston, un fournisseur nord-américain de produits à base de pommes de terre, a renforcé les pratiques sanitaires sur tous ses sites et n’a autorisé que les visites critiques dans ses usines de fabrication pour éviter la propagation du virus. Elle a également optimisé les stocks, permettant à l’entreprise de transférer les fournitures aux épiceries qui avaient besoin de plus de produits à base de pommes de terre.

« Ce ne sont là que quelques exemples de la manière dont les clients de SAP se concentrent sur leurs employés et leurs entreprises », explique M. Mrugal. « Nous constatons que tout le monde, partout dans le monde, est confronté aux mêmes défis, sous une forme ou une autre. Maintenant plus que jamais, nous augmentons notre niveau d’engagement et nous pensons de manière créative pour accroître notre collaboration et notre connectivité avec les clients par le biais d’engagements virtuels et numériques ».

Interrogé sur son rôle, M. Mrugal explique que « Le client d’abord » est à la fois un état d’esprit, un modèle d’engagement et une organisation construite autour de meilleurs engagements avec les clients – le tout réuni en un seul.

« La véritable mesure du succès de SAP est le succès de nos clients. Ce concept est inscrit dans notre ADN », dit-il en racontant l’histoire d’un représentant commercial de SAP qui a aidé un client à localiser 500 lits d’hôpital en 30 minutes pour un hôpital de fortune à New York au plus fort de la pandémie. « Le représentant a reçu un appel d’un fournisseur, Ram Tool Construction Supply, qui aidait un entrepreneur à construire l’hôpital. Le représentant de SAP a utilisé l’outil SAP Ariba Discovery pour répondre rapidement au besoin ».

M. Mrugal note que depuis que SAP a donné aux clients un accès gratuit à SAP Ariba Start Sourcing à la mi-mars 2020, les affichages des acheteurs sur ce site ont augmenté de 58 % et les réponses des fournisseurs de 404 % par rapport à la période du 1er janvier au 9 mars 2020.

La fourniture de logiciels gratuits est l’un des moyens par lesquels SAP démontre que ses clients sont au premier plan. SAP offre également à ses clients un accès gratuit à plusieurs solutions clés de SAP et de Qualtrics.

« Les clients profitent de nos offres gratuites », a déclaré M. Mrugal. « Qualtrics leur permet de sonder et de prendre le pouls de leurs employés pour s’assurer qu’ils sont vraiment en sécurité. C’est primordial dans l’environnement actuel ».

M. Mrugal a un mantra de trois mesures essentielles que les organisations doivent prendre pour survivre avec succès à la crise. La santé et la sécurité des employés, des clients et des communautés figurent en tête de liste.

Ensuite, une communication claire et cohérente est essentielle. Selon M. Mrugal, il est essentiel de garder les lignes ouvertes avec les clients et de rester connecté : « Nous devons comprendre en temps réel où nos équipes ou nos clients ont des préoccupations, et nous devons y répondre immédiatement ».

Enfin, M. Mrugal estime que le maintien de la continuité garantit que le niveau d’engagement de SAP ne diminue pas ; il affirme plutôt que SAP change la qualité – et pas seulement la quantité – de son engagement avec les clients.

« Dans de nombreux cas, nous sommes encore plus engagés avec nos clients que jamais auparavant alors que nous traversons ensemble cette période inhabituelle », déclare le dirigeant de longue date de SAP, qui pense que le rôle de son organisation continuera à évoluer à mesure que les besoins de SAP et de ses clients continueront à se transformer.

Une chose, cependant, ne changera jamais : le client sera toujours au centre de nos préoccupations.

 

Publié initialement en anglais sur news.sap.com

The post Le client d’abord, un état d’esprit et un mantra pour la réussite appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com

EU Privacy Shield and the Future of Data Regulation-Compliant DBs

On July 16, 2020, the European Court of Justice got rid of the four-year-old Privacy Shield agreement struck between the U.S. and the EU that had exposed Europeans to possible U.S. surveillance. The agreement had also allowed U.S. companies like Facebook and Google to store data about European residents outside of the region. 

This move is yet another great example of the EU doing “right” by their constituents and holding tech companies responsible for their users’ data privacy. The news also builds on the EU’s General Data Protection Regulation (GDPR) leadership, extending its consumer protections and providing a model for the rest of the world to work from as global data privacy policies continue to evolve.

Source de l’article sur DZONE

EU Privacy Shield and the Future of Data Regulation-Compliant DBs

On July 16, 2020, the European Court of Justice got rid of the four-year-old Privacy Shield agreement struck between the U.S. and the EU that had exposed Europeans to possible U.S. surveillance. The agreement had also allowed U.S. companies like Facebook and Google to store data about European residents outside of the region. 

This move is yet another great example of the EU doing “right” by their constituents and holding tech companies responsible for their users’ data privacy. The news also builds on the EU’s General Data Protection Regulation (GDPR) leadership, extending its consumer protections and providing a model for the rest of the world to work from as global data privacy policies continue to evolve.

Source de l’article sur DZONE

Grab Free SSL Certificates From ZeroSSL

Like it or not, we’re slowly edging towards a two-tier web: those sites that are secure, and…everything else.

There was a time on the web, when we didn’t have SSL certificates, and lots of people’s data got stolen. To address the problem, and regain users’ trust SSL certificates were introduced to secure sites handling sensitive data. And because they were initially a niche technology, you paid through the nose for them.

(An SSL certificate, for those that don’t know, is the difference between http:// and https://)

Then, thanks in part to privacy initiatives, and in part to high-profile data breaches, a few big players decided that all data should be protected. And the next thing you know, Google’s using SSL certificates as a ranking factor. And then suddenly browsers are warning people that non-SSL certified sites are insecure and they should “Get Out of Here!” And before long your hobby blog about cat-friendly board games is being billed hundreds of dollars a year just to be seen on the web.

Choosing whether to jump on the SSL bandwagon is simple: you have to have one. Finding an affordable SSL certificate, now that’s a challenge.

Most hosting companies will provide you with an SSL certificate as an add-on, and they’ll charge you anything up to $200 per year for it.

That’s why we’re blown away by ZeroSSL, because ZeroSSL is the first practical opportunity to grab an SSL certificate for your site, for free!

Get an SSL Certificate for Free

Now, it must be said that ZeroSSL isn’t the first place to offer a free SSL certificate. Plenty of hosts offer a “free” SSL certificate for the first year, when you pay for premium hosting. And there’s Let’s Encrypt which offers free certificates if you can work out how to access them.

ZeroSSL is just the first place to offer a genuinely free SSL certificate that you don’t need a post-grad degree in server engineering in order to use.

Get a Free SSL Certificate from ZeroSSL

Using ZeroSSL’s free-forever plan you can register three 90-day certificates entirely free. You’ll never need to pay for them, just renew every few months.

ZeroSSL also offers a variety of packages for simplifying your SSL management. The Basic package for example starts at $8/month and offers unlimited 90-day certificates, and even three 1-year certificates so you can renew annually and forget about them the rest of the time.

ZeroSSL also scales; if you need unlimited 1-year certificates — because you have, erm, unlimited websites? — that’s possible too.

Where ZeroSSL Excels

ZeroSSL offers a number of benefits over its competitors.

Firstly there’s the full-featured management console, that makes SSL management transparent. It sounds like a little thing, but with many other suppliers the first thing you know about your SSL certificate expiring is your site breaking.

ZeroSSL…makes managing your certificates…insanely easy.

ZeroSSL has an easy-to-use REST API, which can be used with the language of choice: PHP, Ruby, ASP, anything. It makes managing your certificates for multiple sites insanely easy.

Verifying SSL certificates can be confusing, and technically difficult. But ZeroSSL streamlines the process with automatic CSRs and one-step email validation (even for multiple domains) — considerably faster and easier than industry standard DNS validation. There’s even a one-click check to make sure your certificate is installed correctly.

Most importantly, ZeroSSL offers superb technical support on all of its paid plans. So if you’re one of the many people who started reading this post without fully understanding what an SSL certificate is, you can be confident that if you run into difficulties getting set up, there’s someone available 24/7 to dig you out of the hole.

Getting Started with ZeroSSL

If by now you’re planning to try ZeroSSL, the best place to start is the free-forever plan. ZeroSSL allows you to upgrade, downgrade, or cancel at any time, so it makes sense to start with the no-credit-card option and upscale if you need it.

Using ZeroSSL’s dashboard you can create a free 90-day SSL certificate in minutes, and the step-by-step installation instructions will guide you all the way through.

ZeroSSL’s 1-year certificates are the gold-standard of SSL protection

ZeroSSL auto-generates certificates in different formats depending on your choice of platform, to speed up installation.

You can register certificates for multiple domains — you will have to verify each domain individually, but it’s simple to setup. Premium plan users can even use wildcards, allowing you to secure a site with multiple sub-domains, from a single certificate.

ZeroSSL’s 1-year certificates are the gold-standard of SSL protection and are the option that most site owners will come to rely on.

If you’re running an agency and you’re responsible for maintaining multiple client sites, ZeroSSL is made for you. ZeroSSL’s dashboard gives you one central location to monitor the status of all of your SSL certificates, and you can set expiry reminders to notify you by email when a certificate is about to expire.

Automated SSL Renewal with ZeroSSL

If that sounds too much work, and you’d like to automate your SSL certificates, ZeroSSL has you covered.

ZeroSSL works with both its own dedicated ACME Certbot, and more than ten other third-party ACME clients to fully automate your SSL certificates absolutely free, on a rolling 90-day schedule.

If you really know what you’re doing, you might even consider the ZeroSSL’s REST API. It enables certificate creation, validation, renewal, and management using HTTPS Get calls and JSON responses. The API handles millions of requests per month using 256-bit bank-level HTTPS encryption. You can access the API for free, and the Pro plan offers unlimited access.

Go Get Certified

There are millions of sites that drop traffic every month because they lack an SSL certificate.

Whatever your site, it’s not a question of whether you need an SSL certificate, it’s how you can affordably manage to create, install, and monitor a certificate.

ZeroSSL solves all of the problems of SSL certificate management, and for the majority of users, its free-forever plan is all you’ll ever need.

Head over to zerossl.com today to boost your traffic with a free SSL certificate.

 

[– This is a sponsored post on behalf of ZeroSSL –]

Source


Source de l’article sur Webdesignerdepot