Talos publie une enquête sur une infection détectée par ses équipes : celle-ci concerne plus de 500 000 routeurs, infectés par un même malware baptisé VPNFilter. Talos y voir l’influence du groupe APT28, un groupe de cybercriminel proche du renseignement russe.
Source de l’article sur ZDNet

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.