Une attaque nommée KRACK permet également de prendre le contrôle de la connexion ou bien d’injecter du code malveillant. Il n’y a pas de patch pour l’instant.
Source de l’article sur ZDNet

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.