Les news de la curation sur des nouveautés et l’humour

Thinking of building the next big mobile application? The time to market of a mobile application is critical in the current fast-paced industry. Deciding if it’s an Android or an iOS application is just one part of the problem. Most of today’s applications need a backend system to carry out their operations. Features like remote data storage/syncing, authentication, and user communication require a set of backend services to be available.

So, how can we develop these backend systems for mobile applications? There are two main patterns for doing this. The first is to do direct integration.

Source de l’article sur DZONE

Google on Friday rolled out an emergency security patch to its Chrome web browser to address a security flaw that’s known to have an exploit in the wild.
Tracked as CVE-2021-37973, the vulnerability has been described as use after free in Portals API, a web page navigation system that enables a page to show another page as an inset and « perform a seamless transition to a new state, where the
Source de l’article sur The Hacker News

Network security company SonicWall has addressed a critical security vulnerability affecting its Secure Mobile Access (SMA) 100 series appliances that can permit remote, unauthenticated attackers to gain administrator access on targeted devices remotely.
Tracked as CVE-2021-20034, the arbitrary file deletion flaw is rated 9.1 out of a maximum of 10 on the CVSS scoring system, and could allow an
Source de l’article sur The Hacker News

Apache Kafka became the de facto standard for processing data in motion across enterprises and industries. Cybersecurity is a key success factor across all use cases. Kafka is not just used as a backbone and source of truth for data. It also monitors, correlates, and proactively acts on events from real-time and batch data sources to detect anomalies and respond to incidents. This blog series explores use cases and architectures for Kafka in the cybersecurity space, including situational awareness, threat intelligence, forensics, air-gapped and zero trust environments, and SIEM/SOAR modernization. This post is part six: SIEM/SOAR Modernization.

Blog Series: Apache Kafka for Cybersecurity

This blog series explores why security features such as RBAC, encryption, and audit logs are only the foundation of a secure event streaming infrastructure. Learn about use cases,  architectures, and reference deployments for Kafka in the cybersecurity space:

Source de l’article sur DZONE

As a utility-first CSS framework, Tailwind has rapidly become popular among developers. With its fast styling process and the freedom it offers when designing a website, it’s really no wonder why.

But how can you make sure this is the right CSS framework for your upcoming development projects? In this blog post, you’ll learn what Tailwind is, and how it differs from other frameworks like Bootstrap, or Foundation.

In addition, we will highlight the main advantages and disadvantages of the framework. By the end, you will be able to make an honest and objective assessment as to whether Tailwind is the right framework for you. So without further ado, let us dive deeper into it. 

What is Tailwind CSS?

First released in May 2019, Tailwind CSS is a front-end CSS framework. It is currently at version 2.2. Since its release, Tailwind has created quite a following. More than 260k developers have used it to enhance their design systems.

Stats like these make Tailwind one of the most popular CSS frameworks on the market, and all in less than two years. There are many reasons for this. Primarily, because its features make it the ideal choice for a wide variety of projects. Tellingly, most developers prefer it to create React projects.

The main difference between Tailwind and its competitors is that it gives developers complete control over the styling of a web application. So, is it the right CSS framework for you? To answer this question, let us take a look at Tailwind’s advantages and disadvantages.

Tailwind CSS: Pros and Cons

Tailwind CSS: Advantages

1. Control Over Styling

Tailwind is a unique CSS framework when it comes to styling web applications, meaning that Tailwind does not have a default theme that you have to use like other CSS frameworks.

For example, you can give each project a different look even if you use the same elements (color palette, size, etc.). Therefore, it’s one of the few CSS frameworks that is not opinionated on how you should style your project. 

2. Faster CSS Styling Process

There is no faster framework than Tailwind when it comes to styling HTML. As a result, you can easily create good-looking layouts by styling elements directly. This is possible because Tailwind offers thousands of built-in classes that do not require you to create designs from scratch.

Therefore, you do not have to write CSS rules yourself. These CSS classes are the main reason why building and styling with Tailwind is so fast. 

3. Responsiveness and Security 

With Tailwind’s pre-built classes, you can design the layout directly in an HTML file. This makes it a very responsive, mobile-friendly CSS framework. Apart from that, Tailwind has proven to be a stable framework since its initial release.

The framework was developed by top-notch engineers, which is why bugs and breaks are rare. 

4. Additional Features 

Tailwind CSS works in the front end of a website. For this reason, it is reasonable for developers to demand ultimate responsiveness. Well, Tailwind provides the ability to create responsive themes for your web applications and remove all unused CSS classes. With PurgeCSS, Tailwind helps you keep your final CSS as small as possible.

Tailwind CSS: Disadvantages

1. Styling and HTML are Mixed

Because you do not have to write CSS rules yourself, Tailwind works differently than most CSS frameworks. While this is great for those unfamiliar with CSS, it also means that Tailwind mixes style rules in with your HTML files.

This goes against the principle of the “separation of concerns.” Many developers prefer to separate page structure and style, claiming that classes make the Tailwind markup process verbose. 

2. It Takes Time to Learn 

Because of the built-in classes, Tailwind CSS is quite learning-intensive. Even for experienced developers, it can be a challenge to learn how to use and fully utilize the pre-built classes. But, of course, as with any other development task, practice makes perfect.

However, if you are confident and quick when it comes to writing CSS classes, Tailwind may not be the best choice for you. Even if that’s true, Tailwind generally makes CSS styling faster in the long run.  

3.  Lack of Important Components

Unlike Bulma and Bootstrap, Tailwind does not have many significant styling components. Unfortunately, this means you have to manually add features like headers, buttons, and navigation bars for web apps.

This is not a significant drawback, as experienced developers can implement these features quickly. However, you will need to spend some time doing so. 

4. Documentation 

Although Tailwind CSS has made great strides when it comes to adding guides and video tutorials, it still lags behind competitors like Bootstrap. Of course, you can always contact the developers if you have a problem.

However, keep in mind that this may take some time. For this reason, you may need to customize the framework to your needs manually.

Is Tailwind Worth Trying?

In a few words, working with Tailwind is quite different from other CSS frameworks. We have identified its main advantages and disadvantages. Based on these features, we can easily say that Tailwind is:

  • An excellent solution for developers familiar with CSS who want to speed up the creation and design process in the long run.
  • Not such a good idea if you are not familiar with CSS or do not want to spend time learning a new CSS framework. 

It becomes clear that it all depends on your personal needs and preferences. However, if saving time on CSS styling is a priority for you, you should definitely give Tailwind a try.

Regardless of whether you choose to use Tailwind or not, it’s evident that many developers use it for good reasons. Since it offers a faster styling process and is a responsive and stable framework, it’s here to stay.

Tailwind can help you save time and change the way you design websites, and so taking the time to test it out is worthwhile.

Source

The post The Pros and Cons of Tailwind CSS first appeared on Webdesigner Depot.


Source de l’article sur Webdesignerdepot

En plein boum de la digitalisation des entreprises en France, il est crucial d’avoir son site Web. Mais cela ne suffira pas forcément… en effet, il faudra aussi le faire ressortir afin qu’il draine un trafic ciblé pour convertir ! Voici un petit guide et de bons conseils à ce sujet.

The post 5 façons de faire ressortir votre site Web first appeared on UnderNews.
Source de l’article sur UNDERNEWS

Apple on Thursday released security updates to fix multiple security vulnerabilities in older versions of iOS and macOS that it says have been detected in exploits in the wild, in addition to expanding patches for a previously plugged security weakness abused by NSO Group’s Pegasus surveillance tool to target iPhone users.
<!–adsense–>
Chief among them is CVE-2021-30869, a type confusion flaw
Source de l’article sur The Hacker News


As we cross 2020, most of us are still functioning remotely and preparing for a hybrid work environment where we will be expected to work from homeHow can an organization determine productivity? What can we expect from remote working in 2021? How can leaders motivate their employees who are low on motivation? Read this article as I dissect the remote working environment of 2021.

In 2020, this digital revolution was accelerated due to the pandemic outbreak, when most of the global workforce was forced to work remotely from the safe boundaries of their homes. We can witness the change in the work environment when we look at the introduction of various collaboration software, which helps employees connect virtually over a meeting and streamline their processes, to cloud-based connectivity, and a data-centric approach to strategic decision-making powered by the synergy between artificial and human intelligence. These have helped organizations reimagine the way to work.

Source de l’article sur DZONE

Le laboratoire d’études des menaces Avast a repéré la circulation de spams provenant d’un programme voleur de crypto-monnaies qui tente d’usurper les informations d’identification de milliers de personnes.

The post Le malware BluStealer s’attaque aux cryptomonnaies via des faux mails de DHL first appeared on UnderNews.
Source de l’article sur UNDERNEWS

Dans notre précédent article intitulé « Et si l’avenir de la fiscalité passait par le système d’information ? », nous mettions en avant les besoins grandissants en termes de contrôles autour des fonctions fiscales. En effet, les entreprises sont soumises à de nombreuses réglementations ainsi qu’à une complexification de leur système d’information. Il devient donc nécessaire pour beaucoup d’entre elles de mettre en place des outils de « Tax Compliance ». Ils permettent de supporter les équipes fiscales et d’assurer le respect des obligations. Dans ce second article, nous illustrerons au travers des fonctionnalités offertes par un des outils du marché, SAP Tax Compliance, la valeur apportée par cette démarche d’outillée.

Que peut-on attendre d’un outil de Tax Compliance ?

De nombreux outils de Tax Compliance sont aujourd’hui présents sur le marché français et mondial. Ceux-ci diffèrent en fonction de la cible visée, de la PME nationale à la multinationale implantée dans de nombreux pays. Ils offrent des fonctionnalités plus ou moins avancées ainsi qu’une complexité de mise en œuvre plus ou moins lourde.

Néanmoins, nous pouvons regrouper les fonctionnalités offertes en deux grandes catégories :

  • L’aide à la conformité des déclarations (a priori) :
    • l’optimisation de l’élaboration de la liasse fiscale (élaboration, vérification et dématérialisation),
    • la détermination de taux,
    • la conformité de la facturation électronique,
    • La déclaration de TVA (soumission, reporting et contrôles).
  • La mise en place de contrôles afin de s’assurer de la conformité (a posteriori) :
    • l’analyse du FEC,
    • les contrôles sur les référentiels (fournisseurs, articles, etc.),
    • les contrôles sur les transactions effectuées.

En complément, nous devons également prendre en compte le fait que les gouvernements exigent de plus en plus de données en temps réel, la qualité des données devient un prérequis clé pour la gestion des processus fiscaux et cela peut être amélioré en mettant en œuvre des contrôles fiscaux et en abordant les problèmes à la source, comme nous allons le voir avec l’outil SAP Tax Compliance.

Quels critères prendre en compte dans le choix de son outil de Tax Compliance

 

Le choix d’une solution doit être fondé sur les critères tant fonctionnels que techniques, pour répondre aux besoins suivants :

  • Facilité d’installation et d’exploitation de la solution: évaluer le degré d’autonomie sur l’installation et le paramétrage du logiciel, ainsi que le degré d’intégration dans le paysage SI existant. Il est en effet important que les utilisateurs métiers aient un degré d’autonomie suffisant sur l’exploitation de l’outil pour ne pas avoir de besoin de solliciter les équipes IT pour la moindre opération dans l’outil
  • Réponse aux besoins métier au travers de la couverture et richesse fonctionnelle: il est nécessaire d’évaluer la couverture d’un maximum de fonctionnalités et de contrôles standards, ainsi que la couverture géographique au travers d’une gestion multi-pays. Assurance de la facilité de prise en main par l’utilisateur final ou l’auditeur externe au travers d’une ergonomie conviviale et intuitive
  • Exploitation des résultats simple et accessible : évaluer la facilité de compréhension et d’interprétation des résultats de contrôles, la facilité d’export sur des outils bureautiques, ainsi que la capacité de génération des rapports d’anomalie sous format.doc ou .pdf avec explication des résultats, annotations utilisateurs, etc.,
  • L’intégration dans le paysage applicatif de l’entreprise est également primordiale dans le cas très fréquent où plusieurs ERP ou systèmes comptables cohabitent. Devoir multiplier les outils de Tax Compliance pour adresser les différents systèmes serait en effet contre-productif.

Présentation d’un outil : SAP TAX Compliance

SAP Tax Compliance propose une approche centralisée des contrôles de conformité, couvrant tout l’ensemble du processus, de la détection à la correction, en passant par le reporting et l’audit. À l’aide de l’apprentissage automatique à l’échelle de l’entreprise et de contrôles automatisés, l’application permet aux utilisateurs de détecter systématiquement les problèmes de conformité. Mais aussi d’améliorer la qualité des données fiscales, de rationaliser les corrections et d’atténuer rapidement le risque de non-conformité.

L’automatisation des processus de contrôle fiscal en temps quasi réel permet aux organisations de passer à des modèles de travail en continu. Elle permet aussi de résoudre les problèmes dès le début des processus ce qui est essentiel pour éviter de lourdes charges de travail à la fin de la période. Mais également de se conformer aux mandats les plus exigeants que les gouvernements introduisent dans le monde entier. En fait, avec l’introduction de la conformité numérique, la qualité des données fiscales est plus importante que jamais.

SAP Tax Compliance est une solution agnostique qui peut être intégré à SAP S/4HANA ou facilement déployé côte à côte. Elle peut aussi intégrer des données issues d’autres systèmes ERP (SAP ECC ou non SAP) ou spécialisés métiers (MDM, facturation, site de vente en ligne…). Cela offre ainsi la possibilité de capturer simultanément de gros volumes de données à partir de plusieurs systèmes. La solution offre également un apprentissage automatique natif et une intégration avec le workflow SAP. L’intérêt est de permettre l’automatisation et l’orchestration transparente des tâches de correction.

 

SAP Tax Compliance en un coup d'œil
SAP Tax Compliance en un coup d’œil

SAP Tax Compliance est fourni avec des règles de contrôles préconfigurées pour vous aider à démarrer et à améliorer immédiatement la qualité des données fiscales.

Par exemple, cela vous permet d’identifier et de corriger facilement les immatriculations de TVA manquantes sur les transactions intracommunautaires de l’UE ou les factures enregistrées sans code TVA. Vous pouvez également utiliser le moteur de détection pour faciliter l’examen des factures avec un montant de TVA très élevé. Ceci, permet de générer une réserve de travail pour examiner efficacement les exceptions sans avoir à identifier manuellement les éléments sur l’ensemble des transactions commerciales.

Il est également très flexible et permet d’enrichir facilement l’ensemble des règles de contrôles de la TVA aux droits de douane et autres taxes. Il permet également de relever constamment la barre en matière de conformité en développant vous-même des règles de contrôles fiscaux supplémentaires. Ou bien encore en intégrant le contenu prêt à l’emploi de notre partenaire Mazars.

Ces règles peuvent être facilement créées en définissant de nouvelles vues sur les données. Une fois celles-ci en place, le reste de la configuration peut être facilement complété via une assistance numérique fourni en tant qu’application Fiori qui guide l’utilisateur dans ses choix. Il s’agit de limiter l’implication du service informatique au développement réel des vues. Mais aussi de permettre aux utilisateurs métier d’adapter les contrôles, de réorganiser les listes de travail, de configurer le Machine Learning lorsque les données historiques sont suffisamment significatives. Ainsi que d’adapter les plannings en fonction des besoins de l’entreprise. Les utilisateurs métiers peuvent également gérer les tâches et les groupes d’utilisateurs correspondants responsables de l’achèvement. L’objectif est de garantir que la configuration en cours peut être facilement adaptée à mesure que l’entreprise évolue sans avoir recours à des experts informatiques qui sont toujours très demandés.

La solution permet également des simulations de paramétrages des règles de contrôle fiscal pour optimiser les contrôles et réduire les faux positifs.

SAP Tax Compliance fournit un tableau de bord centralisé pour obtenir des informations en temps réel sur l’état de conformité dans le monde entier. Il devient également un référentiel central de problèmes et de solutions qui peuvent être exploités pour conduire des améliorations en continu des processus. De plus, il permet d’empêcher les problèmes de se produire en premier lieu.

SAP Tax Compliance intègre des mécanismes d’apprentissage automatique

SAP Tax Compliance automatise au-delà de la détection, rationalisant l’ensemble du processus de correction. Il intègre des mécanismes d’apprentissage automatique prêt à l’emploi pour augmenter l’efficacité. De plus, il propose des modèles de workflow natifs pour orchestrer efficacement les tâches entre la myriade d’équipes qui doivent être impliquées dans le processus de correction.

Ces fonctionnalités d’apprentissage automatique peuvent être activées et maintenues par les utilisateurs métiers. Le but étant de libérer la puissance des données sans avoir besoin du support du département IT.

Comment réussir son projet de mise en place ?

Bien qu’il s’agisse d’un projet de mise en place d’outil, celui-ci ne doit pas être considéré comme un projet purement technique mais bien un projet global impliquant les acteurs métiers dès les premières phases. Il s’agit d’être sûr de ne pas se tromper d’objectif. Mais également de réellement apporter la valeur attendue pour toutes les parties prenantes.

C’est pour cela que nous préconisons la mise en place d’une équipe projet pluridisciplinaire. Une équipe qui regroupe les compétences financières, fiscales, juridiques, comptables et IT. Celle-ci est capable de cerner les besoins de la façon la plus exhaustive possible. Mais aussi de mettre en place une cartographie des risques et d’identifier les contrôles afférents.

Au-delà du module Tax compliance il peut être intéressant de disposer d’une solution complète pour la gestion fiscale de bout en bout qui couvre :

  • Contrôles fiscaux pour améliorer la qualité des données fiscales et éviter les interruptions d’activité.
  • Rapports électroniques en temps réel avec rapprochement complet pour une mise en conformité efficace.

SAP Tax Compliance offre une intégration transparente avec la nouvelle solution SAP Document and Reporting Compliance. Cette solution regroupe les anciennes solutions SAP pour la facturation numérique en temps réel (SAP Document Compliance) et la gestion des déclarations périodiques (SAP Advance Compliance Reporting ACR). Elle garantit que les problèmes identifiés soient rapidement suivis, que l’origine de ces déficiences soient analysées et résolues afin d’empêcher les interruptions d’activité.

Ces solutions SAP pour la facturation numérique en temps réel et la gestion des déclarations périodiques proposent déjà plus de 300 modèles pré-configurés de déclaration pour plus de 50 pays.

En synthèse, l’automatisation des contrôles et de la fonction fiscale devient de plus en plus nécessaire. L’obligation de bien s’outiller devient incontournable.

Vincent DOUX – SAP +33 6 03 43 72 95 v.doux@sap.com
Jérôme HUBER – Mazars +33 6 67 51 13 38 jerome.huber@mazars.fr
Vincent THEOT – Mazars +33 6 60 47 46 64 vincent.theot@mazars.fr
Heyfa LIMAM – Mazars +33 6 66 90 10 81 heyfa.limam@mazars.fr
Nicolas RICHARD – Mazars +33 6 66 61 91 35 nicolas.richard@mazars.fr

The post SAP Tax Compliance, un outil de transformation digitale des fonctions fiscales appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com