Sorites de produit, innovation, start-up

SAP classée parmi les 25 entreprises mondiales championnes de l’accompagnement des start-ups et lauréate « Corporate Startup Accelerator Award »

Paris, le 14 janvier 2021 – SAP SE (NYSE : SAP) annonce avoir été récompensée par un Corporate Startup Stars Award comme l’une des 25 entreprises les plus actives pour encourager l’innovation ouverte avec les start-ups.

SAP a également reçu le prix Corporate Startup Accelerator pour ses efforts d’accélération et pour avoir identifié les meilleures pratiques mondiales en matière de collaboration entre entreprises et start-ups. L’annonce a été faite lors de la cérémonie de remise des prix numériques organisée par la société de conseil en innovation ouverte Mind the Bridge et la Chambre de commerce internationale.

L’engagement auprès des start-ups est un aspect important de l’approche holistique d’innovation ouverte de SAP pour rester agile et résilient sur le marché mondial actuel. Cela inclut des programmes dédiés au sein de la branche « early stage venture » de SAP, SAP.iO, pour repérer et accélérer les nouvelles idées et les nouveaux talents au sein et en dehors de l’entreprise.

« Chez SAP, nous savons que nous pouvons mutuellement bénéficier de perspectives externes et internes pour stimuler l’innovation et générer un impact commercial pour nos clients », a déclaré Juergen Mueller, Chief Technology Officer et membre du conseil d’administration de SAP SE. « Depuis 2017, nous avons contribué à la croissance de plus de 270 start-ups prometteuses dans tous les secteurs d’activité et dans neuf pays du monde. Leur fournir l’accès et les ressources dont elles ont besoin pour s’appuyer sur les solutions SAP complète nos efforts internes d’innovation et notre portefeuille, ce qui permet à nos clients de tirer encore plus de valeur de leurs investissements SAP. »

Pour la cinquième année, les start-ups ont été invitées à désigner les entreprises les plus actives et les plus accueillantes dans leur collaboration avec les petites entreprises. Lancés en 2016 dans le cadre de l’initiative Startup Europe Partnership de la Commission européenne, les Corporate Startup Stars Awars ont été étendus pour inclure des entreprises et des start-ups du monde entier grâce au partenariat entre Mind the Bridge et la Chambre de commerce internationale.

« SAP a toujours prouvé qu’elle était l’une des entreprises les plus favorables aux start-ups dans le monde entier en s’engageant auprès d’elles selon plusieurs modes, allant de l’accélération et des partenariats aux investissements et aux acquisitions », a déclaré Alberto Onetti, président de Mind the Bridge. « Nous apprécions l’approche adoptée par SAP.iO et son évolution récente. La combinaison de l’innovation des start-ups et des employés et l’accent renouvelé sur les entreprises qui changent d’échelle font de SAP.iO une référence mondiale pour repenser et optimiser le modèle d’accélérateur d’entreprise ».

Découvrez l’ensemble des actions menées par SAP.iO en 2020 sur son rapport annuel

Pour en savoir plus sur la manière dont SAP aide les innovateurs, qu’ils soient employés ou non par SAP, à créer des produits, à trouver des clients et à changer de secteur, veuillez consulter le site SAP.iO

Visitez le SAP News Center. Suivez SAP sur Twitter @SAPNews.

The post SAP classée parmi les 25 entreprises mondiales championnes de l’accompagnement des start-ups et lauréate « Corporate Startup Accelerator Award » appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com

SAP.iO recherche des startups AgTech & GreenTech pour ses deux nouveaux programmes d’accélération

SAP.iO Foundry Paris lance un nouvel appel à candidatures pour son programme d’accélération de startups orientées agri-business. Cette 6ème promotion de l’accélérateur de startups de SAP retiendra 6 à 10 pépites tech et Agtech pour son programme de 10 semaines débutant en avril 2021. Les startups françaises mais aussi européennes peuvent candidater dès aujourd’hui jusqu’au 31 janvier 2021. Un autre appel à candidature est ouvert aux startups Greentech Françaises pour ses programmes de Berlin et Munich.

Un programme Agribusiness à Paris pour impacter durablement l’industrie agroalimentaire

Cette nouvelle promotion regroupera 6 à 10 startups innovantes souhaitant avoir un impact positif et durable dans l’industrie agroalimentaire. Les jeunes pousses seront retenues pour leurs technologies et leurs approches novatrices en matière de transition écologique. Aux côtés de cadres et mentors SAP, les startups travailleront sur plusieurs pans de l’industrie agroalimentaire tels que :

  • L’agriculture numérique et l’agriculture au travers de l’utilisation des données;
  • La mise en place des processus d’agriculture de nouvelle génération;
  • Les chaînes d’approvisionnement responsables pour l’agroalimentaire.

Les startups sélectionnées devront également répondre à plusieurs enjeux, comprendre l’univers SAP pour construire une relation business de confiance et créer une intégration technique entre leur solution et celles de SAP. Tout au long du programme, les startups pourront profiter du programme SAP PartnerEdge et rencontrer des clients de SAP.

Après deux années de succès, SAP.iO Foundry Paris se développe et ouvre ses portes à des startups européennes, tout en gardant le même objectif : dénicher les meilleures startups pour répondre au mieux aux besoins et aux attentes de la société et de l’industrie.

En raison de la situation sanitaire le programme se déroulera en mode virtuel

Candidatures : https://sap.io/startupapplication/

Un programme Greentech à Berlin et Munich ouvert aux startups françaises

Les accélérateurs de SAP.iO à Berlin et Munich sont également à la recherche de startups françaises pour son programme “Sustainable Future” qui débutera dès mars prochain. Les startups retenues devront être actives dans les domaines suivants :

  • Suivi et courtage du carbone : mesure du carbone au sein et entre les entreprises au niveau du produit pour aider à la décarbonisation. Monétisation des investissements carbone.
  • Efficacité des ressources : optimiser l’utilisation des ressources rares telles que l’eau et les actifs existants.
  • Suivi et atténuation des risques climatiques : suivi des risques dans la chaîne d’approvisionnement et les communautés. Tirez parti des données en temps réel sur la météo et les risques géopolitiques pour prévoir les perturbations de la chaîne d’approvisionnement
  • Économie circulaire : recyclage et réutilisation de ressources clés telles que les plastiques et les métaux

Candidatures : https://sap.io/startupapplication/

Avoir un impact positif sur l’environnement

Ces deux nouvelles promotions renforcent l’engagement de SAP, premier éditeur de logiciels aux derniers indices de durabilité Dow Jones, en faveur du développement durable. En décembre dernier, un baromètre* SAP et Odoxa révélait que 9 Français sur 10 se disent concernés par l’avenir de, la planète.

*Retrouvez l’intégralité du baromètre ici.

The post SAP.iO recherche des startups AgTech & GreenTech pour ses deux nouveaux programmes d’accélération appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com

SAP offre aux développeurs des outils Low-Code / No-Code et des améliorations supplémentaires de la SAP Business Technology Platform

The post SAP offre aux développeurs des outils Low-Code / No-Code et des améliorations supplémentaires de la SAP Business Technology Platform appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com

Participez à SAP TechEd 2020


Un événement de 48 heures non-stop du 8 au 10 décembre 2020 avec des sessions en direct et à la demande en présence de 2 membres du board SAP, Juergen Mueller (CTO) et Thomas Saueressig, des clients et des partenaires.

Une occasion unique pour en apprendre davantage sur la stratégie du Groupe, les technologies/tendances à venir et les nouveautés pour les développeurs.

Rendez-vous le mardi 8 décembre, à 17h, pour la Keynote d’ouverture SAP TechEd 2020, avec Juergen Mueller, CTO et membre du board de SAP.

Juergen Mueller et Thomas Saueressig répondront ensuite de 19h à 19h30 à vos questions et celles des analystes lors d’une session de questions-réponses.

Au programme : les principaux axes de développement des produits SAP, les détails sur les capacités de la plate-forme technologique d’entreprise de SAP à transformer les données en informations et les idées en actions, et bien plus encore.

Comment participer ?

Vous pouvez assister à la conférence sur le site web de SAP TechEd 2020. Pour suivre la session de questions-réponses avec les médias et les analystes et poser des questions, connectez-vous sur cette page.

Aucune inscription n’est nécessaire pour assister à la conférence SAP et à la séance de questions-réponses avec les médias et les analystes. Pour profiter pleinement de l’expérience SAP TechEd, rendez-vous sur notre site web SAP TechEd où vous pourrez consulter le programme complet de l’événement, visionner les sessions et vous inscrire aux ateliers.

The post Participez à SAP TechEd 2020 appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com

Team Vitality, leader de l’e-sport, intègre les technologies SAP pour accélérer sa croissance internationale

Levallois-Perret, le 23 novembre 2020 – SAP France annonce accompagner Team Vitality dans sa digitalisation. Le leader européen de l’esport s’appuie sur les solutions de SAP pour accélérer son développement à l’échelle internationale.

Quand Big Data rime avec esport

Le milieu du sport peut être considéré comme un système complexe où interagissent de nombreux acteurs comme les sportifs, les sponsors, les entraîneurs ou encore les fans. Les objectifs d’un club consistent à la fois à augmenter les performances de ses équipes mais également assurer une rentabilité financière sur le long terme dans un environnement de plus en plus concurrentiel. Ce modèle se vérifie dans des sports très médiatisés et aux forts enjeux business comme dans le football, le basketball, le tennis, etc, mais se confirme aussi dans l’esport dont la croissance et l’attractivité ne font désormais plus aucun doute.

En tant que partenaire d’innovation et d’analyse de données d’organisations sportives professionnelles telles que la NBA, la WTA, Team Liquid et le FC Bayern, SAP intensifie la portée de son offre ERP dans l’esport. Outre la gestion de la performance des joueurs, SAP cherche également à impliquer les fans avec ses technologies innovantes. Intégrant des outils de gestion financière et aussi d’engagement marketing, SAP renforce la compétitivité des équipes esport en accélérant leur transformation numérique. Et pourquoi pas demain s’orienter dans la voie de l’ »Athlète Digital » ?

C’est dans ce contexte que la collaboration est née avec Team Vitality.

Team Vitality, un développement fulgurant

Fondé en 2013, Team Vitality est le plus important représentant français sur la scène internationale de l’esport. Comme dans le sport traditionnel, l’équipe est aujourd’hui devenue une marque à part entière avec plusieurs millions de fans. Avec le temps, Team Vitality a développé un marketing avancé et créé d’importants partenariats avec de grandes marques internationales. Team Vitality, c’est désormais toute une gamme de merchandising qui va des maillots officiels aux accessoires high-tech, en passant par une ligne de vêtements. Son business model s’appuie sur la vente en ligne mais aussi sur des points de vente et des espaces de rencontre avec ses fans qu’il compte décliner dans plusieurs grandes villes en France et en Europe. L’entreprise emploie aujourd’hui une cinquantaine de personnes.

SAP pour structurer sa croissance financière et rassurer ses investisseurs

Pour booster sa croissance, Team Vitality enchaîne les levées de fonds depuis plusieurs années. La marque mise également sur le meilleur des technologies pour gérer efficacement sa croissance, sur SAP pour l’accompagner dans le pilotage financier de son activité et sur APSIA pour l’assister dans cette transformation digitale. Team Vitality s’appuie sur 3 solutions clés de SAP :

  • SAP Business By Design, ERP basé sur le cloud pour optimiser la gestion de la finance, des achats et des stocks.
  • SAP Cloud Platform, plateforme d’intégration et d’extension pour faciliter les échanges avec l’écosystème de l’entreprise.
  • SAP Analytics Cloud, une solution d’analyse augmentée multi-source pour optimiser et accélérer la prise de décision. 

Un pilotage de l’activité facilité

L’utilisation des trois solutions SAP permet à Team Vitality d’optimiser l’ensemble de ses processus. Plus précisément, cinq aspects de la gestion de l’entreprise sont impactés :

  • Un suivi facilité d’éléments clés dans les contrats de partenariats et les contrats fournisseurs.
  • Une gestion des données améliorée : un meilleur tracé des flux grâce à une source d’information unique et fiable permettant ainsi de répondre facilement aux différentes contraintes contractuelles et légales (audit des comptes, RGPD, etc.).
  • L’automatisation de certaines tâches telles que le paiement de certains fournisseurs ou la comptabilisation de certains flux récurrents permettant ainsi un gain de temps considérable.
  • Une meilleure connaissance des flux financiers de l’entreprise dans un contexte de forte croissance du nombre de flux et de développement régulier de nouvelles activités.

« Nous avons plusieurs business models en un : nous faisons de la vente retail via notre site Internet, nous élaborons des contrats marketing avec différentes marques et nous générons également du contenu. Il était donc nécessaire d’avoir plusieurs outils regroupés en une seule interface facile d’accès pour pouvoir gérer l’ensemble de ces activités », explique Sonia Manueco, CFO chez Team Vitality.

Une collaboration sur le long terme

A terme, Team Vitality souhaite pousser encore plus loin l’utilisation des solutions SAP pour ainsi impacter toutes les branches de l’entreprise et l’accompagner dans son développement à l’international. Team Vitality envisage ainsi pour le quatrième trimestre 2020, une interconnexion entre le webshop et les différents flux de l’entreprise permettant d’améliorer la qualité de suivi et d’amélioration des commandes.

« Grâce à SAP, nous avons tous les composants pour aller encore plus loin : nous souhaitons nous améliorer davantage sur le volet opérationnel via l’automatisation de l’ensemble de nos process légaux, qualités ou encore logistiques. L’objectif à long terme est également d’exploiter l’ensemble des datas que nous récupérons sur nos plateformes comme Twitch et Twitter pour pouvoir faire le lien entre les interactions avec nos fans et les achats sur notre webshop », conclut Franck Boniface, COO chez Team Vitality.

 

Contact presse Team Vitality

Valérie Duthey et Maéva Corbel, Le Public Système PR – vitalityrp@lepublicsysteme.fr

Contacts presse SAP
Daniel Margato, Directeur Communication : 06 64 25 38 08 – daniel.margato@sap.com
Pauline Barriere : 06.13.73.93.11 – presse-sap@publicisconsultants.com

 

 

The post Team Vitality, leader de l’e-sport, intègre les technologies SAP pour accélérer sa croissance internationale appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com

RPA : la MAIF automatise ses processus, pour se concentrer sur l’humain

L’éthique est au cœur de la démarche IT de la MAIF. Robotiser les processus, oui, à condition que cela soit bénéfique aux sociétaires, aux collaborateurs, ainsi qu’aux performances et aux engagements sociaux de l’entreprise. À ce jour, une quinzaine de robots ont été déployés avec succès.

La MAIF est un assureur à part. Capitalisant sur ses valeurs mutualistes et sociales, la MAIF est financièrement solide, a décroché 16 fois le Podium de la relation client pour le secteur de l’assurance, tout en restant le seul assureur à faire partie des 50 entreprises les plus admirées des Français (IFOP – JDD – Nov 2019). Un impressionnant palmarès, mais qui ne doit pas faire oublier les questions d’efficacité opérationnelle. Un élément clé de satisfaction des sociétaires.

C’est en 2017 que la MAIF s’est penchée sur les technologies de RPA (Robotic Process Automation). Après une première expérimentation, l’assureur a compris tout l’intérêt qu’il pouvait tirer de cette technologie. Suite à appel d’offre, la solution de SAP a été choisie et déployée en 2018.

« Nous répondons aux sollicitations des métiers, qui expriment leurs besoins et décrivent une solution d’automatisation. Après étude du projet, le RPA est souvent préconisé pour répondre à ces demandes, car il est souple, facile à mettre en œuvre, avec un budget restreint » explique Jocelyn Paris, Chargé d’étude des systèmes d’information à la MAIF.

Avec le RPA, il n’est pas nécessaire de développer de nouvelles applications dans l’environnement MAIF : le robot va tout simplement reproduire des actions utilisateur. Ce qui est à la fois rapide et peu coûteux. Une quinzaine de robots sont aujourd’hui en production.

Une aide précieuse pour le service contrats

Les assureurs ont une responsabilité d’évaluation du niveau de risque de chaque assuré. Plusieurs fois par an, la MAIF fait ainsi ressortir les situations en alerte. Toutefois, un tiers de ces alertes peuvent être écartées selon des règles spécifiques et sans qu’il soit nécessaire de se mettre en relation avec l’assuré. Ce travail fastidieux peut être confié à un robot, libérant ainsi du temps pour les collaborateurs. Mis en place en un peu plus d’un mois, ce robot est un succès et se charge de sortir les fiches pouvant l’être de façon automatique.

Lors du batch d’avril 2020, les collaborateurs n’ont pas pu avoir un accès direct aux fiches papier. Le robot a donc été modifié pour reporter l’ensemble des fiches au prochain batch de septembre. Les services en charge d’imprimer et de traiter ces fiches ont été soulagés d’une tâche difficile à mettre en œuvre en télétravail. Les processus de RPA ont ainsi montré leur capacité à s’adapter rapidement à une nouvelle situation.

« Nous avons démarré avec un premier robot chargé de faciliter la régularisation des situations comptables de certains de nos assurés. Sur 15.000 cas recensés par an, 8000 à 9000 sont maintenant traités par ce robot, soit 1500 heures gagnées, témoigne Magalie Vincent, Responsable d’équipe au service contrats. Un nouveau robot, déployé en janvier 2020, aide à traiter les fiches d’observation de la sinistralité. Sur 8000 fiches, le robot a pu en écarter 2600. Cela simplifie notre travail en nous soulageant d’une tâche chronophage, qui mobilisait jusqu’à 15 collaborateurs. Nous pouvons ainsi nous pencher sur les cas les plus intéressants et nous recentrer sur notre rôle d’analyse du risque. »

Notez qu’une phase d’ajustement des critères d’action de ce nouveau robot devrait lui permettre de prendre en charge un plus grand nombre de dossiers.

Une accélération des rapprochements bancaires

Il est parfois difficile d’effectuer des rapprochements entre les paiements reçus et les contrats des assurés. Chaque jour, des centaines de règlements ne sont pas rattachés automatiquement au compte d’un sociétaire. La MAIF dispose d’un outil pour faire ressortir les virements non identifiés et d’un autre pour rechercher des coordonnées bancaires dans les bases de la société. L’affectation au bon sociétaire des fonds reçus sans référence reste toutefois un travail fastidieux.

Le rapprochement entre ces différentes bases de données est une tâche qui peut être en grande partie automatisée. Le robot se charge de prendre la référence d’un paiement dans le premier outil et de rechercher à qui il pourrait correspondre dans le second. Le service de la gestion économique dispose ainsi de plus de temps pour se pencher sur des dossiers complexes.

« Le robot nous aide dans ce travail fastidieux, long et très répétitif, confirme Sylvie Carasco, Chargée de gestion comptable, service comptabilité assurance et réassurance. Il est capable de rechercher simultanément dans plusieurs bases de données suivant des critères comme le nom ou l’IBAN, et de trouver un ou plusieurs sociétaires pouvant correspondre. Le travail de recherche est ainsi défriché, ce qui permet d’accélérer la clôture de chaque dossier. Ce robot est d’une aide précieuse, en particulier lors des périodes d’échéances annuelles, où 500 à 600 recherches doivent être effectuées chaque jour, occupant de 7 à 8 personnes à temps plein. »

Là encore, ce robot s’est montré particulièrement utile pendant la crise du Covid-19. Avec un taux de réussite de 80 %, il remplit ses objectifs. L’amélioration continue des critères d’action du robot devrait encore augmenter son efficacité.

Et des dizaines d’autres projets en préparation…

Le service qui gère les conventions automobiles en est déjà à trois robots déployés et un quatrième en cours de développement. Très intéressé par le RPA, le service conventions réfléchit à d’autres processus que cette technologie pourrait contribuer à automatiser.

« C’est un travail que nous avons mené sur plusieurs années, explique Céline Beunet, Responsable du service conventions. Les robots du service convention adressent des tâches précises : prise en charge d’un évènement non déclaré via l’ouverture d’un dossier et l’envoi d’un courrier au sociétaire ; automatisation du changement d’assureur lorsque le recours a été initialement présenté à la mauvaise partie ; suivi du remboursement du forfait, lorsqu’un recours présenté par une compagnie adverse a été contesté et refusé. Dans ce dernier cas de figure, le robot vérifie dans les échanges informatisés que nous avons bien été remboursés, puis classe le dossier. Ce que j’aime, c’est la possibilité de fixer les conditions d’action du robot et non de lui confier 100 % des processus. Ainsi, dès qu’un cas est litigieux, le gestionnaire reprend automatiquement la main. »

Le premier ROI du RPA est le temps qu’il fait gagner aux équipes. Économique et facile à mettre en œuvre, c’est un outil sans concurrence pour automatiser les processus. « Par rapport au coût d’automatisation d’une chaine logicielle, le RPA revient quasiment 10 fois moins cher, confirme Jocelyn Paris. Mais attention, le ROI est évalué selon quatre axes : la satisfaction des sociétaires ; la satisfaction des collaborateurs ; la performance de l’entreprise ; et l’aspect RSE. On ne veut surtout pas d’un robot qui remplace l’humain, mais d’une technologie qui aide l’humain. »

Maintenant que la plate-forme est en place et accessible largement, les demandes affluent et devraient sans nul doute s’intensifier. « La société française va vers plus de réglementation et d’administratif. Le RPA peut contribuer à atténuer ce phénomène. Si un robot peut s’occuper d’un traitement administratif, c’est aussi bien, car nous préférons que nos collaborateurs se focalisent sur leur cœur de métier : la relation humaine. » L’assureur militant s’engage ainsi au service de la performance comme du bien-être de ses collaborateurs.

The post RPA : la MAIF automatise ses processus, pour se concentrer sur l’humain appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com

Achats essentiels, circuits courts, canaux digitaux : les grands gagnants de l’étude Retail Covid-19 réalisée par SAP et Accenture

SAP et Accenture dévoilent, dans un contexte de crise sanitaire, les résultats d’une étude comportementale pour décoder l’état d’esprit des consommateurs, identifier les évolutions concrètes en termes de circuit de distribution, de parcours d’achat et de critère de choix des produits et comprendre les attentes des Français vis-à-vis de leurs enseignes de distribution.

Les Français privilégient les dépenses essentielles

Depuis le début de la crise sanitaire, une réduction budgétaire s’est imposée. En effet, 78% des répondants reconnaissent être inquiets à propos des divers impacts de l’épidémie sur leur quotidien : une inquiétude d’abord sanitaire mais également économique. Cela explique que près de la moitié des répondants (48%) a réduit ses achats depuis le début de la crise.

L’étude révèle également que 57% des consommateurs expriment leur intention de reconsommer « autant qu’avant », parmi lesquels, près de la moitié déclarent toutefois vouloir « consommer mieux ». Un quart des Français ont au contraire exprimé l’intention de réduire leurs achats sur le long-terme, portés par une majorité de répondants ayant subi des répercussions professionnelles. Les intentions des Français concernant les catégories de dépenses varient : les dépenses « essentielles » comme l’alimentaire seront maintenues alors que les dépenses « non essentielles » comme les voyages seront réduites.

Les circuits de distribution alternatifs et les canaux digitaux sont de plus en plus plébiscités par les Français

L’étude souligne une transition partielle vers des achats en circuits courts, en commerces de proximité ou de seconde main. En effet, un quart des répondants ont modifié leurs comportements d’achats depuis le début de la crise sanitaire en modifiant leurs circuits de consommation privilégiés. Pour les achats alimentaires, ce sont les commerces de proximité et les circuits courts qui gagnent l’adhésion des consommateurs ayant changé de circuit préféré : +20% pour les commerces de proximité et +100% pour les circuits courts.

En termes de canaux d’achat, l’étude observe un transfert partiel vers des parcours d’achat en ligne, motivés dans un premier temps par des contraintes sanitaires et réglementaires, cependant l’achat en point de vente physique était et reste le canal d’achat le plus utilisé par les français : respectivement 70% et 52% des répondants le déclarent comme leur canal d’achat privilégié, pour l’alimentaire et le prêt-à-porter, après la période de confinement. Le choix des Français vers la livraison à domicile a quant à elle augmenté de 46% et celui du drive de 100%. Ces nouveaux utilisateurs déclarent changer de canal par crainte des contacts en point de vente, et par volonté de gagner du temps et de la flexibilité dans leurs achats alimentaires.

Malgré une motivation de changement principalement contrainte, 40% des consommateurs ayant transféré vers des canaux en ligne déclarent avoir découvert un canal plus adapté à leurs besoins, ou leur permettant d’accéder à une offre de produits non disponible via leur canal habituel, entraînant un besoin de modifier durablement les parcours d’achat pour les retailers.

Au-delà des bonnes intentions, le prix reste le maître mot des Français

La crise du COVID-19 confirme l’importance du prix pour les consommateurs, qui font des avantages clients leur attente prioritaire envers les enseignes. Depuis le début de la crise du COVID-19, 29% des consommateurs ont changé ou pensé changer d’enseigne. Sur l’alimentaire, la 1ère cause de changement citée est l’incapacité de l’enseigne à garantir une stabilité des prix (21%), devant l’absence de solutions / parcours d’achats alternatifs (17%).

L’étude révèle que 40% des consommateurs font des avantages fidélité et des promotions une attente prioritaire vis-à-vis des enseignes. Les 3 premiers critères de choix sont les avantages clients (fidélité, promotions…) (40%), le choix de produits (40%), et l’effort consacré au soutien de l’économie nationale (33%). Malgré une prédiction d’émergence du « mieux consommer » à la suite de la crise sanitaire, il ressort de l’étude qu’en cette période de crise sanitaire l’engagement des enseignes pour les sujets environnementaux et sociétaux est moins prioritaire pour les consommateurs français.

Enfin, le prix ressort comme facteur principal de décision d’achat dans la sélection des produits – pour l’alimentaire et le prêt-à-porter. Pour les achats alimentaires, en plus du prix, les habitudes familiales ressortent comme critère principal de choix, pour les différentes catégories de produits (frais, secs, liquides, et hygiéniques). Pour les achats de prêt-à-porter, c’est la qualité qui ressort comme 2ème critère de sélection, pour 70% des répondants.

The post Achats essentiels, circuits courts, canaux digitaux : les grands gagnants de l’étude Retail Covid-19 réalisée par SAP et Accenture appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com

SAP et Qualtrics lancent Qualtrics® XM for Suppliers pour améliorer l’expérience d’approvisionnement de bout en bout (Source- to-Pay) des solutions Procurement de SAP

Paris le 6 novembre 2020 SAP SE (NYSE: SAP) et Qualtrics ont annoncé le lancement de Qualtrics® XM for Suppliers, une nouvelle solution permettant aux organisations d’identifier les points d’amélioration des processus Achats, depuis le sourcing jusqu’au paiement (souce-to-pay) afin d’aider à sécuriser des ressources critiques, accroître les économies, atténuer les risques et améliorer l’agilité de l’entreprise.

Qualtrics XM for Suppliers combine les données issues des solutions SAP® Ariba®, SAP Fieldglass® et SAP S/4HANA® avec les informations collectées en temps réel auprès des fournisseurs et analysées par l’intelligence artificielle de Qualtrics, une entreprise du groupe SAP.

Une majorité (66%) des directeurs des achats et des directeurs supply chain déclarent que leur fonction joue un rôle dans la réduction des risques fournisseurs, selon une étude conduite par Oxford Economics et SAP. Toutefois, seuls 51% d’entre eux indiquent pouvoir trouver rapidement des solutions alternatives pour leur approvisionnement, et 46% ont des difficultés  à obtenir de la visibilité sur la performance d’un fournisseur. Qualtrics XM For Suppliers aide les organisations à améliorer leur processus source-to-pay en se basant sur l’écoute et l’analyse des feedbacks des fournisseurs puis la mise en place d’actions appropriées aux moments clés.

« Quand les organisations donnent la priorité à l’écoute, à la compréhension et à l’action sur la base des retours des parties prenantes, l’impact business et le ROI suivent naturellement », explique Brian Stucki, vice-président exécutif de Qualtrics et directeur général de Customer XM. « Qualtrics XM for Suppliers met les feedbacks des fournisseurs au cœur de l’interaction acheteur-fournisseur et devient une part intégrante de la prise de décision et de la construction de la relation. Les équipes achats obtiennent ainsi une vision holistique du processus global du point de vue des fournisseurs afin de régler les écueils, recommander des améliorations et trouver des solutions innovantes. »

En tant que leader en matière d’expérience client et créateur du concept d’Experience Management (XM), Qualtrics ajoute son expertise à cette nouvelle innovation au travers des fonctionnalités clés de la plateforme Qualtrics XM, comme le moteur Qualtrics iQ, pour offrir :

  • Des analyses prédictives et de l’intelligence. Accès instantané aux feedbacks des fournisseurs et aux indicateurs prédictifs pour favoriser la prise de décisions en matière de dépenses dans l’ensemble de l’entreprise.
  • Des workflows automatisés, fluides et homogènes. Mise en place de plans d’actions automatisés et partagés avec les équipes concernées afin de réduire les écarts d’expérience tout au long du processus source-to-pay.
  • Des informations en temps réel pour agir rapidement. Collecte des informations fournisseurs sur l’ensemble des points d’interaction afin de permettre aux équipes achats d’identifier précisément les changements et décisions à mettre en œuvre.

« Cette année nous a appris que la résilience et l’agilité peuvent seulement être atteintes s’il est possible d’anticiper les disruptions avant qu’elles arrivent, d’améliorer les synergies primordiales avec les fournisseurs et de savoir quand activer les solutions alternatives », explique Jason Wolf, senior vice-president et directeur général de SAP Intelligent Spend and Business Network « C’est désormais encore plus simple d’y arriver avec Qualtrics XM for Suppliers pour les solutions SAP Ariba, SAP Fieldglass et SAP S/4HANA. »

Qualtrics XM for Suppliers permet aux équipes achats, finance et supply chain de :

  • Sécuriser les ressources critiques et apporter de la résilience aux entreprises en identifiant et en atténuant les zones de risques pour minimiser l’impact sur l’activité des perturbations éventuelles et répondre proactivement aux retours des fournisseurs les plus importants.
  • Accélérer les économies en utilisant les informations et les recommandations révélées par l’IA sur l’ensemble du processus source-to-pay afin d’identifier les écarts d’expérience au sein de la supply chain et influencer les termes des contrats qui ont l’impact le plus positif sur le ROI.
  • Innover rapidement en s’appuyant sur les feedbacks obtenus sur les différents points d’interaction afin de promouvoir la collaboration avec les fournisseurs et utiliser leur expertise pour identifier les possibilités d’améliorations.

SAP Press Room : Globale  / France. Suivez SAP sur Twitter : @SAPNews

The post SAP et Qualtrics lancent Qualtrics® XM for Suppliers pour améliorer l’expérience d’approvisionnement de bout en bout (Source- to-Pay) des solutions Procurement de SAP appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com

SAP France nomme Stéphanie Perchet au poste de Directrice des Opérations

Levallois-Perret, le 5 novembre 2020 – SAP France, 5ème filiale du Groupe SAP, leader du marché des logiciels d’application d’entreprise, nomme Stéphanie Perchet au poste de Directrice des Opérations. Membre du Comité de direction, Stéphanie Perchet a pour mission principale de renforcer l’organisation des opérations et d’optimiser les processus de l’entreprise pour répondre aux enjeux de SAP France liés au développement de son Business sur le Cloud, à l’adoption de sa solution phare S/4HANA par le marché français et à l’accompagnement des entreprises sur leurs priorités économiques et environnementales.

Pour se faire, l’expérience client, l’excellence opérationnelle et l’accélération de la dynamique sur les thématiques « Future of Work »,  « Business for Good » et « Data et Culture » sont au cœur de sa stratégie.

Stéphanie, 41 ans, est titulaire d’un Master en relations internationales de l’Université Panthéon Sorbonne. Elle a rejoint SAP en 2004 et a occupé différents rôles à un niveau régional EMEA et global avant d’être nommée directrice des opérations.  Elle a notamment déployé le programme de business indirect avec l’écosystème Partenaires, a contribué au développement de l’organisation Commercial Sales à Barcelone et a collaboré avec le bureau du président EMEA. Ces différentes expériences lui confèrent une parfaite connaissance de l’organisation et de ses processus internes ainsi que des problématiques clients, de véritables points forts dans son nouveau rôle.

« Le succès client est une priorité absolue. Au cours des derniers mois, nous avons fait évoluer notre organisation et revu le parcours client pour répondre à la demande d’un accompagnement encore plus personnalisé pour, ensemble, créer encore plus de valeur. Stéphanie Perchet joue un rôle clé dans le développement de cette expérience client et dans la mise en place de notre stratégie visant à accompagner nos clients dans l’élargissement de leur revenu, le suivi de leur profitabilité mais aussi autour de sujets liés à l’attractivité de leurs talents et à l’amélioration de leur impact social et environnemental » explique Frédéric Chauviré, Directeur Général de SAP France.

The post SAP France nomme Stéphanie Perchet au poste de Directrice des Opérations appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com

SAP lance SAP® Customer Data Platform pour permettre aux entreprises de connaître le client au moment opportun

WALLDORF, Allemagne 14 octobre 2020 SAP SE (NYSE : SAP) a annoncé aujourd’hui le lancement mondial de SAP® Customer Data Platform, une plateforme de données client (CDP) de nouvelle génération qui vise à permettre aux entreprises de redéfinir l’expérience client à chaque interaction, du commerce au marketing, en passant par les ventes et les services. L’annonce a été faite lors de l’événement SAP Customer Experience LIVE, qui s’est tenu en ligne les 14 et 15 octobre.

À mesure que l’expérience client devient un facteur de différenciation de plus en plus important pour les marques du monde entier, de nombreuses entreprises se tournent vers les CDP afin de créer des expériences uniques et personnalisées pour diverses utilisations marketing. Pourtant, cette approche marketing restrictive a trop souvent entravé le véritable potentiel d’une CDP performant. SAP Customer Data Platform est conçue pour aller au-delà du marketing en ajoutant un contexte riche aux expériences commerciales, de vente et de service, avec un marketing pertinent et opportun. Ce faisant, l’objectif de SAP Customer Data Platform consiste à proposer une personnalisation basée sur sa capacité à collecter et à gérer les données client. Cela permettra aux entreprises de connaître le client à chaque point de contact, de mener efficacement des conversations pertinentes et de fidéliser durablement le client.

Connecter, respecter, comprendre et personnaliser les données pour réussir

SAP Customer Data Platform a été spécialement conçue pour exploiter quatre opportunités clés visant à accroître la portée et l’efficacité de la marque :

  • Connecter chaque source de données de l’entreprise. Lorsque plusieurs sources de données stockent individuellement les données des clients, les silos de données se multiplient et la vue client est fragmentée. Avec SAP Customer Data Platform, les données client peuvent être ingérées et résolues par toutes les sources de l’entreprise, y compris les données CRM internes, les données de seconde partie, de tiers et hors ligne, les événements et flux d’activités, ainsi que les données transactionnelles, comportementales, d’expérience et de back-office. Quelle que soit la source, les données sont conservées, avec leur contexte, en plus des données opérationnelles, pour connecter des systèmes qui nécessitent un degré élevé de confiance dans la qualité des données. Cela se traduit par des profils client unifiés, vivants et dynamiques, mis à jour en temps réel et au moment opportun.
  • Respecter les données des clients en adoptant une stratégie globale en matière de confidentialité des données. Dans le paysage actuel de la confidentialité des données, les marques doivent comprendre comment, quand et où les données clients peuvent être utilisées. En comprenant l’objectif principal de la collecte des données, SAP Customer Data Platform peut aider à l’adoption d’une stratégie de confidentialité plus globale, en fusionnant les données entrantes dans un profil uniquement après obtention des autorisations requises. Cela permet d’introduire plus de transparence dans les pratiques de collecte de données et les raisons pour lesquelles les données sont traitées, ce qui contribue à réaffirmer l’engagement d’une marque à respecter la confidentialité des données de ses clients.
  • Comprendre les grands volumes de données. SAP Customer Data Platform offre une segmentation puissante et des indicateurs d’activité calculés en temps réel pour aider à comprendre réellement les préférences et le comportement des clients. Cela sert de base de données pour la croissance du public et l’incitation, qui est essentielle pour offrir des interactions pertinentes et personnalisées sur tous les canaux. En centralisant la gestion du public, les marques peuvent proposer des expériences cohérentes sur toutes leurs solutions marketing, de personnalisation, commerciales, de service et de vente, ce qui est essentiel dans une stratégie axée sur le client.
  • Hyper-personnaliser les engagements grâce à une vue complète du client. SAP Customer Data Platform permet d’unifier de grandes quantités de données opérationnelles de back-office avec des données de front-office et d’expérience. Les solutions d’engagement sont ainsi alimentées à l’échelle de l’entreprise grâce à des informations clients exploitables, basées sur les autorisations, en temps réel, ce qui permet d’obtenir des interactions pertinentes au bon moment et au bon endroit, sur le canal préféré du client et selon ses conditions.

« Aucun client n’est identique et aucun client n’est parfaitement prévisible », a déclaré Trond Anderson, responsable de la stratégie et de l’architecture informatique chez Elkjøp Nordic AS, l’un des plus grands détaillants spécialisés dans l’électronique grand public des pays nordiques. « Grâce à SAP Customer Data Platform, nous pouvons créer une vue contextuelle du client et l’associer à un profil unifié, afin de mieux anticiper ses besoins et désirs lorsqu’il les exprime. L’efficacité de notre engagement est améliorée par la gestion des données en temps réel et nous nous assurons de traiter les données de manière conforme et respectueuse. »

S’appuyer sur une base solide
SAP Customer Data Platform repose sur les solutions SAP Customer Data Cloud, elles-mêmes basées sur la technologie Gigya. Les solutions SAP Customer Identity and Access Management et SAP Enterprise Consent and Preference Management sont intégrées pour garantir un profil digital sécurisé et conforme. SAP Customer Data Platform sert de tissu conjonctif du profil en temps réel, ce qui permet d’établir une base de données sur le client et d’engager une conversation pertinente chaque fois que le client souhaite interagir avec la marque.

« Nous n’avons pas inventé la CDP, mais SAP Customer Data Platform ouvre la voie à un nouveau monde d’opportunités », a déclaré Bob Stutz, président de l’expérience client de SAP. « SAP Customer Data Platform est l’une des CDP les plus sophistiqués pour les entreprises. Elle peut véritablement offrir des expériences personnalisées qui permettent aux utilisateurs anonymes de se transformer en clients connus et fidèles, en utilisant les canaux préférés du client, en unifiant de grandes quantités de données de front-office, de back-office et d’expérience, comme seul SAP peut le faire. »

The post SAP lance SAP® Customer Data Platform pour permettre aux entreprises de connaître le client au moment opportun appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com