Articles

Paris, le 2 mai 2024 — SAP annonce que la société suédoise DeLaval, du groupe Tetra Laval, a choisi SAP S/4HANA Cloud pour mettre en place son nouveau système ERP hébergé dans le cloud, dans le cadre de son programme de transformation globale.

 

Le producteur mondial de machines laitières et agricoles, qui compte aujourd’hui 18 usines dans le monde, a choisi de construire sa nouvelle architecture technologique dans le cloud. Un choix stratégique visant à standardiser les systèmes du Groupe ; à harmoniser les différentes nomenclatures et processus, ainsi que les données nécessaires au développement des nouvelles solutions pour ses clients. Une initiative qui s’inscrit dans la stratégie de DeLaval à devenir un partenaire encore plus performant pour ses clients, et à se transformer en une organisation « data-driven[1] ».

 

« Un ERP complètement nouveau, est plus qu’une simple mise à jour technique, c’est un véritable processus de changement et une transformation de l’ensemble de l’entreprise », a déclaré Niklas Falkeling, Directeur du programme informatique de DeLaval. « Nous avions besoin de repartir à zéro et de profiter des solutions standardisées qu’offre actuellement SAP et ses services cloud. Cela est nécessaire pour que nous puissions continuer à développer l’entreprise et devenir plus flexibles et agiles. »

 

Avec l’objectif de rendre la production alimentaire aussi durable et efficace que possible, la mise en œuvre de SAP S/4HANA Cloud est un programme mondial, pluriannuel et multi-business unit, visant à attirer davantage de talents, à améliorer les processus métiers et à tirer parti d’une technologie innovante. La prochaine étape pour accompagner DeLaval dans l’accélération de sa stratégie de croissance, est de renforcer son équipe avec des compétences SAP à Tumba en Suède, Gallin en Allemagne et Wroclaw en Pologne.

 

« Il s’agit d’un exemple concret de la façon de mener un programme de transformation globale », a déclaré Helle Dochedahl, Directrice Générale de SAP Nordic et Baltic. « DeLaval a une stratégie bien définie pour standardiser les dernières solutions business de SAP et unifier les processus internes, en engageant toutes ses parties prenantes. »

 

À propos de SAP :  

La stratégie de SAP est d’aider chaque organisation à fonctionner en « entreprise intelligente » et durable. En tant que leader du marché des logiciels d’application d’entreprise, nous aidons les entreprises de toutes tailles et de tous secteurs à opérer au mieux : 87 % du commerce mondial total est généré par nos clients. Nos technologies de Machine Learning, d’Internet des objets (IoT) et d’analyse avancée aident nos clients à transformer leurs activités en « entreprises intelligentes ». SAP permet aux personnes et aux organisations d’avoir une vision approfondie de leur business et favorise la collaboration pour qu’ils puissent garder une longueur d’avance sur leurs concurrents. Nous simplifions la technologie afin que les entreprises puissent utiliser nos logiciels comme elles le souhaitent, sans interruption. Notre suite d’applications et de services end-to-end permet aux clients privés et publics de 26 secteurs d’activité dans le monde entier, de fonctionner de manière rentable, de s’adapter en permanence et de faire la différence. Grâce à un réseau mondial de clients, de partenaires, d’employés et de leaders d’opinion, SAP aide le monde à mieux fonctionner et à améliorer la vie de chacun. Pour plus d’information, visitez www.sap.com.

 

Contact presse :  

Sylvie Léchevin : sylvie.lechevin@sap.com / sap@the-arcane.com

[1] Organisation pilotée par les données

The post DeLaval choisit SAP S/4HANA Cloud pour exploiter les avantages du cloud appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com

Le 29 janvier 2024 l’ANSSI a été alertée par le BSI que l’éditeur AnyDesk Software GmbH a été victime d’une fuite de données. Le code source des applications développées par l’éditeur ainsi que des certificats et clés privées pourraient avoir été dérobés.

L’éditeur est spécialisé dans …
Source de l’article sur CERT-FR

Conception de microservices pour l'IA

La conception de microservices pour l’IA est une tâche complexe qui nécessite une compréhension approfondie des principes de l’intelligence artificielle et des technologies modernes.

2. Event-driven Architecture

The event-driven architecture pattern is based on the concept of an event-driven system, where events are generated by components and handled by other components. In AI microservices, events are triggered by changes in data or model parameters, and the corresponding services are notified to take appropriate actions. This pattern is useful for real-time applications such as autonomous vehicles, where the system must respond quickly to changing conditions.

3. Containerization

Containerization is a key component of AI microservices, allowing for the deployment of multiple services in a single environment. This pattern enables the efficient packaging and deployment of AI models, making it easier to scale and manage them. Additionally, containers provide an isolated environment for each service, ensuring that any changes made to one service do not affect the others.

Conclusion

The integration of AI into microservices architecture is becoming increasingly important in today’s software landscape. The 10 design patterns discussed in this article are essential for developing efficient, robust, and scalable AI solutions. By leveraging these patterns, developers can create powerful AI applications that are modular, scalable, and flexible.

1. Modèle en tant que service (MaaS)

MaaS considère chaque modèle d’intelligence artificielle (IA) comme un service autonome. En exposant les fonctionnalités d’IA via des API REST ou gRPC, MaaS permet un redimensionnement et une mise à jour indépendants des modèles. Ce modèle est particulièrement avantageux pour gérer plusieurs modèles d’IA, permettant une intégration et une déploiement continus sans perturber l’ensemble du système.

2. Architecture orientée événement

Le modèle d’architecture orientée événement est basé sur le concept d’un système orienté événement, où les événements sont générés par des composants et traités par d’autres composants. Dans les microservices d’IA, les événements sont déclenchés par des changements de données ou de paramètres de modèle, et les services correspondants sont notifiés pour prendre les actions appropriées. Ce modèle est utile pour les applications en temps réel telles que les véhicules autonomes, où le système doit réagir rapidement aux conditions changeantes.

3. Conteneurisation

La conteneurisation est un composant clé des microservices d’IA, permettant le déploiement de plusieurs services dans un seul environnement. Ce modèle permet l’empaquetage et le déploiement efficaces des modèles d’IA, facilitant leur mise à l’échelle et leur gestion. De plus, les conteneurs fournissent un environnement isolé pour chaque service, ce qui garantit que tout changement apporté à un service n’affecte pas les autres.

Conclusion

L’intégration de l’IA dans l’architecture des microservices devient de plus en plus importante dans le paysage logiciel actuel. Les 10 modèles de conception discutés dans cet article sont essentiels pour développer des solutions d’IA efficaces, robustes et évolutives. En exploitant ces modèles, les développeurs peuvent créer des applications d’IA puissantes qui sont modulaires, évolutives et flexibles.

Source de l’article sur DZONE

Explorer Redis pour la gestion des sessions utilisateur sur AWS Elasticache

Explorer Redis pour la gestion des sessions utilisateur sur AWS Elasticache est une excellente option pour améliorer la sécurité et la performance de votre application.

Gestion des sessions d’utilisateur dans le marché numérique dynamique

Le marché numérique trépidant, les applications web sont comme des villes vibrantes, constamment animées par l’activité des utilisateurs qui viennent et s’en vont. Tout comme les villes utilisent divers systèmes pour garder une trace de leurs habitants et visiteurs, les applications web comptent sur la gestion des sessions utilisateur pour maintenir une expérience fluide pour chaque personne naviguant à travers elles. Mais qu’est-ce exactement que la gestion des sessions utilisateur, et pourquoi est-elle si cruciale pour maintenir la vitalité des applications web ?

La gestion des sessions utilisateur est le mécanisme par lequel une application web reconnaît, suit et interagit avec ses utilisateurs pendant leur visite. Dans la quête de fournir des expériences d’utilisateur exceptionnelles, le rôle d’une gestion des sessions utilisateur efficace ne peut pas être surestimé. Imaginez entrer dans un magasin où le personnel se souvient de votre nom, préférences et de l’article que vous avez regardé en dernier. Ce service personnalisé vous fait sentir apprécié et compris. De manière similaire, lorsqu’une application conserve l’état et les interactions d’un utilisateur, elle permet une expérience plus personnalisée et efficace. De l’instant où un utilisateur se connecte jusqu’au moment où il se déconnecte, sa session – une série d’interactions avec l’application – est maintenue à travers un identifiant unique, généralement stocké dans un cookie ou un jeton de session.

Une bonne gestion des sessions utilisateur peut améliorer considérablement l’expérience utilisateur. Les développeurs peuvent intégrer des fonctionnalités telles que le codage des données pour sécuriser les informations de session et les authentifications multiples pour vérifier l’identité des utilisateurs. Une fois que ces mesures sont en place, les applications peuvent offrir des services personnalisés tels que la pré-remplissage des formulaires et la mise en cache des données pour accélérer le chargement des pages. De plus, les applications peuvent également offrir des fonctionnalités telles que la synchronisation des données entre les appareils et le suivi des activités pour améliorer l’expérience globale.

En fin de compte, la gestion des sessions utilisateur est un élément essentiel pour créer une expérience utilisateur fluide et personnalisée. La mise en œuvre de mesures de sécurité telles que le codage des données et l’authentification multi-facteurs est essentielle pour assurer la sécurité des données et garantir une expérience optimale pour les utilisateurs. En intégrant ces fonctionnalités à votre application web, vous pouvez offrir une expérience plus riche et plus engageante à vos utilisateurs.

Source de l’article sur DZONE

Test d'automatisation piloté par GenAI pour moderniser les mainframes

Découvrez comment GenAI peut moderniser les mainframes grâce à son test d’automatisation innovant ! Une solution simple et efficace pour rester à la pointe de la technologie.

## La migration du code et des données d’applications principales vers des technologies contemporaines représente une phase pivotale dans l’évolution des systèmes de technologie de l’information, en particulier dans la poursuite d’une efficacité et d’une scalabilité accrues.

Software solutions such as Worksoft’s Mainframe Migration Solution provide the necessary tools to streamline the migration process and ensure the continuity of existing applications. This solution is designed to enable organizations to quickly and accurately migrate mainframe applications to modernized platforms, while simultaneously ensuring that the migrated applications maintain their original functionalities. The solution also provides automated test suite maintenance capabilities, allowing organizations to quickly and easily update their test suites as new changes are introduced. By leveraging this solution, organizations can ensure that their mainframe applications are successfully migrated and remain operational in their new environment.

La migration des codes d’application et des données de la machine principale vers des technologies contemporaines représente une phase pivotante dans l’évolution des systèmes de technologie de l’information, en particulier dans la poursuite d’une plus grande efficacité et d’une plus grande évolutivité. Cette transition, qui implique souvent le passage d’environnements hérités à des solutions sur site ou basées sur le cloud plus flexibles, n’est pas seulement un déplacement technique des ressources; c’est une transformation fondamentale qui nécessite un test rigoureux pour garantir l’équivalence fonctionnelle. L’objectif est de vérifier que ces applications, une fois exécutées sur des systèmes principaux, conservent leur intégrité et leurs normes de performance lorsqu’elles sont transférées vers des plates-formes modernisées.

Ce processus de migration est encore compliqué par la nature dynamique des environnements d’entreprise. Après la migration, les applications subissent souvent de nombreuses modifications motivées par de nouvelles exigences, des stratégies commerciales évolutives ou des changements de normes réglementaires. Chaque modification, qu’il s’agisse d’un ajustement mineur ou d’une refonte majeure, doit être soigneusement testée. Le défi critique consiste à s’assurer que ces nouveaux changements s’intègrent harmonieusement aux fonctionnalités existantes, sans induire de conséquences ou de perturbations involontaires. Cette double exigence de validation des nouvelles fonctionnalités et de sauvegarde des fonctionnalités existantes souligne la complexité du maintien du jeu de tests automatisés après la migration.

Des solutions logicielles telles que la solution de migration Mainframe Worksoft fournissent les outils nécessaires pour simplifier le processus de migration et assurer la continuité des applications existantes. Cette solution est conçue pour permettre aux organisations de migrer rapidement et précisément les applications principales vers des plates-formes modernisées, tout en garantissant que les applications migrées conservent leurs fonctionnalités originales. La solution fournit également des capacités de maintenance automatisée du jeu de tests, permettant aux organisations de mettre à jour rapidement et facilement leurs jeux de tests lorsque de nouveaux changements sont introduits. En exploitant cette solution, les organisations peuvent s’assurer que leurs applications principales sont migrées avec succès et restent opérationnelles dans leur nouvel environnement.

Source de l’article sur DZONE

Démystifier le Compare-and-Swap (CAS) de Java

Le Compare-and-Swap (CAS) de Java est une fonctionnalité puissante et complexe. Dans cet article, nous allons démystifier ce concept et expliquer comment le CAS peut être utilisé efficacement.

Comprendre les bases du CAS

Dans le domaine de la programmation concurrente, la recherche d’une sécurité des threads sans recourir aux verrous traditionnels a entraîné l’adoption généralisée d’algorithmes non bloquants. Un élément essentiel pour permettre ces approches non bloquantes est l’opération Compare-and-Swap (CAS). Cet article approfondi vise à démystifier le fonctionnement interne du mécanisme CAS de Java, à éclairer ses subtilités d’implémentation et à l’évaluer à travers des exemples pratiques.

Comprendre les bases du CAS

Au cœur de la question, CAS est une opération atomique cruciale qui permet la modification d’une variable partagée d’une manière sûre pour les threads. L’opération implique trois paramètres : une emplacement mémoire (adresse), une valeur attendue et une nouvelle valeur. Le processus est le suivant :

  • Le système lit la valeur actuelle à l’adresse spécifiée.
  • Le système compare la valeur lue avec la valeur attendue.
  • Si les deux valeurs correspondent, le système écrit la nouvelle valeur à l’adresse spécifiée.
  • Si les deux valeurs ne correspondent pas, le système ne fait rien.

CAS est une opération atomique, ce qui signifie que lorsqu’elle est en cours d’exécution, aucun autre thread ne peut interagir avec la mémoire partagée. Cela garantit que les données sont toujours cohérentes et que les threads peuvent travailler en parallèle sans provoquer de conflits.

Implémentation de CAS dans Java

La mise en œuvre de CAS dans Java se fait à l’aide de l’instruction Unsafe.compareAndSwapInt(). Cette instruction prend en charge les types primitifs int, long et Object. Elle est implémentée en utilisant des instructions CPU natives qui sont spécifiques à chaque plate-forme et qui peuvent être plus rapides que les solutions logicielles. Cependant, cela limite également sa portabilité.

Pour tester l’efficacité de l’instruction Unsafe.compareAndSwapInt(), nous avons créé un programme de test qui effectue un grand nombre d’opérations CAS sur un tableau partagé par plusieurs threads. Nous avons constaté que le temps d’exécution était très court et que le programme se terminait sans erreur, ce qui indique que l’instruction Unsafe.compareAndSwapInt() fonctionne correctement.

Conclusion

L’opération Compare-and-Swap (CAS) est un outil puissant pour la programmation concurrente et son implémentation dans Java est très efficace. Cependant, il est important de noter que CAS n’est pas une solution miracle et qu’il peut être sujet à des erreurs si mal utilisé. Il est donc important de bien comprendre son fonctionnement et de le tester correctement avant de l’utiliser dans un projet.

Source de l’article sur DZONE

Test de fuzzing en ingénierie logicielle

Le fuzzing est une technique d’ingénierie logicielle qui consiste à tester le logiciel en envoyant des données aléatoires pour trouver des erreurs. Essayons de comprendre les avantages et les inconvénients du test de fuzzing!

Fuzzing, également connu sous le nom de test de fuzz, est une technique de test logiciel automatisée qui consiste à fournir des données invalides, inattendues ou aléatoires (fuzz) en tant qu’entrées d’un programme informatique. L’objectif est de trouver des erreurs de codage, des bugs, des vulnérabilités de sécurité et des failles qui peuvent être exploitées. Cet article commence par expliquer quelques types de fuzzing de base. La métaphore «tester la serrure» est ensuite utilisée pour expliquer les rouages de cette technique. Une liste d’outils disponibles est donnée et un ensemble de meilleures pratiques est exploré pour que le fuzzing soit mené de manière éthique, efficace et sûre.

Black-box fuzzing is the most common type of fuzzing. It does not require any knowledge about the internal architecture of the software being tested. The tester only needs to provide the input data and observe the output. This type of fuzzing is suitable for testing applications with a user interface, such as web browsers, media players, and office applications.

White-box fuzzing requires knowledge about the internal architecture of the software being tested. The tester needs to understand the code and identify the areas that need to be tested. This type of fuzzing is suitable for testing complex applications, such as operating systems, databases, and network protocols.

Métaphore du Test de la Serrure

La métaphore du test de la serrure est utilisée pour expliquer le fonctionnement de la technique de fuzzing. Cette métaphore compare le processus de fuzzing à un test pour vérifier si une serrure est ouverte ou fermée. Dans ce scénario, le tester est le cambrioleur et la serrure est le logiciel à tester. Le but du cambrioleur est d’ouvrir la serrure en essayant différentes clés. Dans le cas du fuzzing, le tester envoie des données aléatoires au logiciel pour voir si elles peuvent le faire planter ou révéler des vulnérabilités.

Le processus de fuzzing commence par la génération de données aléatoires. Ces données sont ensuite envoyées au logiciel pour tester sa robustesse. Si le logiciel fonctionne correctement, les données sont rejetées et le processus recommence avec des données différentes. Si le logiciel plante ou révèle une vulnérabilité, le tester peut identifier le problème et le corriger.

Le fuzzing est une technique très efficace pour trouver des bugs et des vulnérabilités dans un logiciel. Cependant, il est important de comprendre l’architecture du logiciel pour pouvoir l’utiliser correctement et efficacement. Une bonne compréhension de l’architecture du logiciel permet de cibler les zones à tester et d’améliorer les résultats.

Outils et Pratiques Recommandées

Il existe plusieurs outils disponibles pour effectuer des tests de fuzzing. Certains outils sont spécialisés pour tester des applications spécifiques, tandis que d’autres sont plus génériques et peuvent être utilisés pour tester tout type d’application. Les outils les plus populaires sont Sulley, Peach Fuzzer, SPIKE, American Fuzzy Lop (AFL) et Boofuzz.

En plus des outils disponibles, il existe certaines pratiques recommandées pour effectuer des tests de fuzzing de manière éthique, efficace et sûre. Il est important de bien documenter le processus de test et d’informer les développeurs des résultats obtenus. Il est également important de ne pas divulguer les résultats du test à des tiers sans l’autorisation des développeurs. Enfin, il est important de respecter la loi et les règles en vigueur lors de l’exécution des tests.

Le fuzzing est une technique très puissante qui peut être utilisée pour trouver des bugs et des vulnérabilités dans un logiciel. Cependant, il est important de comprendre l’architecture du logiciel et d’utiliser les bons outils et pratiques pour obtenir les meilleurs résultats. Une bonne compréhension de l’architecture et une utilisation appropriée des outils et pratiques peuvent aider
Source de l’article sur DZONE

Améliorer la clarté du code avec les Namedtuples Python

Les Namedtuples Python sont un moyen puissant pour améliorer la clarté et la lisibilité du code, en le rendant plus facile à comprendre et à maintenir.

Le module de collection de Python a une fonctionnalité appelée «Namedtuple», un «Namedtuple» est un tuple avec des éléments nommés qui rendent le code plus expressif. Tout comme les dictionnaires dans Python, «Namedtuple» nous permet d’accéder aux éléments en utilisant un membre d’un tuple plutôt qu’un index.

The syntax for creating a namedtuple is as follows:

namedtuple(typename, field_names)

Where ‘typename’ is the name of the tuple and ‘field_names’ is a list of strings which are the names of the fields.

Utilisation d’un Namedtuple

Le module de collection de Python a une fonctionnalité appelée «Namedtuple», un «Namedtuple» est un tuple avec des éléments nommés qui rendent le code plus expressif. Tout comme les dictionnaires dans Python, «Namedtuple» nous permet d’accéder aux éléments en utilisant un membre d’un tuple plutôt qu’un index.

Créer un Namedtuple

Pour créer un namedtuple, nous devons utiliser la fonction «namedtuple» du module de collection.

La syntaxe pour créer un namedtuple est la suivante :

namedtuple (typename, field_names)

Où «typename» est le nom du tuple et «field_names» est une liste de chaînes qui sont les noms des champs.

Utilisation des Namedtuple dans le logiciel

Les Namedtuple peuvent être utilisés dans le logiciel pour stocker des données structurées. Par exemple, si vous avez une application qui stocke des informations sur les employés, vous pouvez créer un namedtuple pour stocker les informations sur chaque employé. Vous pouvez ensuite accéder aux informations sur un employé en utilisant le nom du champ.

Par exemple, si vous avez créé un namedtuple avec les champs «nom», «âge» et «emploi», vous pouvez accéder à l’âge d’un employé en utilisant le nom du champ :

employee.age

Les Namedtuple peuvent également être utilisés pour stocker des données dans des fichiers. Par exemple, si vous avez une application qui stocke des informations sur les employés dans un fichier CSV, vous pouvez lire le fichier et créer un namedtuple pour chaque ligne du fichier. Vous pouvez ensuite accéder aux informations sur un employé en utilisant le nom du champ.

Les Namedtuple sont très utiles pour stocker des données structurées et peuvent faciliter le développement de logiciels. Ils permettent aux développeurs de travailler plus efficacement et de rendre leurs applications plus robustes et fiables.

Source de l’article sur DZONE

Stratégies LLM pour les gestionnaires de produits

Les gestionnaires de produits doivent adopter des stratégies de gestion de la vie des produits (LLM) pour garantir le succès à long terme de leurs produits.

Embarquer dans l’excitante aventure de faire passer un produit de l’idée à sa mise sur le marché nécessite une planification et un storytelling minutieux. Les responsables produits jouent un rôle crucial dans la définition et la gestion du succès d’un produit. De l’idée à sa mise sur le marché, les responsables produits doivent naviguer à travers divers défis et prendre des décisions stratégiques. En tant que responsable produit, créer des récits et des stratégies convaincants est essentiel au succès. Alors que le LLM bouleverse le marché, les PM peuvent utiliser les LLM pour construire des stratégies efficaces à chaque étape du cycle de vie du produit afin d’améliorer leur productivité.

L’architecture d’un produit est un voyage passionnant qui commence par une idée et se termine par son lancement sur le marché. Les chefs de produit jouent un rôle crucial dans la définition et la réussite d’un produit. De la conception de l’idée à son lancement sur le marché, les chefs de produit doivent relever de nombreux défis et prendre des décisions stratégiques. En tant que chef de produit, il est essentiel de créer des récits et des stratégies convaincants pour réussir. Avec l’arrivée des modèles d’apprentissage automatique, les chefs de produit peuvent utiliser ces outils pour construire des stratégies efficaces à chaque étape du cycle de vie du produit et améliorer leur productivité.

Cet article vise à identifier le cycle de vie d’une idée à son lancement sur le marché et à montrer comment nous pouvons utiliser l’ingénierie prompte pour interroger un modèle d’apprentissage automatique et augmenter la productivité en tant que chef de produit.

L’architecture d’un produit est un processus complexe qui nécessite une planification et une gestion minutieuses. Les chefs de produit doivent être en mesure de comprendre les différentes phases du cycle de vie du produit et de prendre des décisions stratégiques à chaque étape. La première étape consiste à développer une idée et à la transformer en un produit viable. Une fois que le produit a été conçu, les chefs de produit doivent le tester et le lancer sur le marché. La dernière étape consiste à surveiller les performances du produit et à apporter des modifications si nécessaire.

Les modèles d’apprentissage automatique peuvent être utilisés pour améliorer le processus d’architecture du produit. Les chefs de produit peuvent utiliser ces modèles pour analyser les données du marché et prendre des décisions plus éclairées. Les modèles peuvent également être utilisés pour tester le produit avant son lancement et identifier les points forts et les points faibles. Enfin, les modèles peuvent être utilisés pour surveiller les performances du produit et apporter des modifications si nécessaire.

En conclusion, l’architecture d’un produit est un processus complexe qui nécessite une planification et une gestion minutieuses. Les chefs de produit peuvent utiliser les modèles d’apprentissage automatique pour améliorer le processus d’architecture du produit et augmenter leur productivité. Les modèles peuvent être utilisés pour analyser les données du marché, tester le produit avant son lancement, surveiller les performances du produit et apporter des modifications si nécessaire.

Source de l’article sur DZONE

Gérer le contexte Python simplifié

Gérer le contexte Python simplifié peut être une tâche difficile, mais avec les bons outils et connaissances, cela peut être fait facilement.

## Les gestionnaires de contexte en Python

with open('data.txt', 'w') as f:
    f.write('Hello, world!')

In this example, the open() function is used to create a file object, which is then passed to the with statement. The enter method of the context manager is called to set up the file object, and the exit method is called to close the file object after the code block is executed. 

Les gestionnaires de contexte en Python sont des objets qui gèrent l’allocation et la libération des ressources dans un bloc de code spécifique. Ils sont utilisés avec la déclaration with, assurant le nettoyage approprié des ressources même si une exception se produit. 

Les gestionnaires de contexte définissent les méthodes _ _enter_ _ () et _ _exit_ _(). La méthode enter est utilisée pour configurer les ressources avant qu’un bloc de code ne soit exécuté et la méthode exit est utilisée pour nettoyer les ressources après l’exécution du bloc de code, qu’il se termine avec succès ou qu’une exception se produise. Voici un exemple simple: 

with open('data.txt', 'w') as f:
    f.write('Hello, world!')

Dans cet exemple, la fonction open() est utilisée pour créer un objet de fichier, qui est ensuite transmis à la déclaration with. La méthode enter du gestionnaire de contexte est appelée pour configurer l’objet de fichier et la méthode exit est appelée pour fermer l’objet de fichier après l’exécution du bloc de code. 

Les données sont un élément essentiel dans le traitement informatique et leur gestion est très importante. Les gestionnaires de contexte en Python offrent une façon pratique de gérer les données et leurs ressources associées. Les gestionnaires de contexte peuvent être utilisés pour gérer les données dans un environnement multi-thread, ce qui permet à plusieurs threads d’accéder aux données en toute sécurité et sans interférence mutuelle. 

Les gestionnaires de contexte peuvent également être utilisés pour gérer des données volatiles, telles que des variables d’environnement ou des variables d’instance. Les gestionnaires de contexte peuvent être utilisés pour garantir que les données sont correctement initialisées et nettoyées lorsque le bloc de code est exécuté. Par exemple, un gestionnaire de contexte peut être utilisé pour garantir que les variables d’environnement sont correctement initialisées avant l’exécution d’un script et nettoyées après son exécution. 

Enfin, les gestionnaires de contexte peuvent être utilisés pour gérer les données à long terme, telles que les fichiers ou les bases de données.

Source de l’article sur DZONE