Articles

Paris, le 19 septembre 2022 – SAP SE (NYSE : SAP) a lancé l’édition 2023 de son programme d’accélération de start-ups axé sur le futur du Retail and Consumer Products. Pour cette 8ème édition de SAP.iO Foundry Paris, 12 start-ups internationales ont été sélectionnées par un jury composé d’experts SAP, de partenaires, de clients et de fonds d’investissement. Ces start-ups ont été reconnues comme étant précurseur sur ce thème de “Future of Retail and Consumer Products ”, un thème plus que jamais d’actualité avec les bouleversements des usages et du parcours client observé durant la crise sanitaire, et qui résulte de l’accélération de la numérisation de toutes les entreprises.

SAP.iO Foundry Paris, véritable incubateur de SAP en France, a déjà aidé plus de 65 start-ups à développer leur business ou leur solution. En quatre ans, SAP a atteint l’objectif fixé avec le gouvernement français visant à soutenir l’économie des start-ups lors sur sommet #ChooseFrance.

Ce nouveau programme a pour objectif de proposer aux entreprises du Retail et Consumer Products un accompagnement de leur stratégie digitale, grâce aux solutions de ces 12 start-ups, au rythme de l’évolution technologique autour de deux enjeux clés :

  • Proposer à leurs clients une expérience d’achat améliorée et différenciante
  • Assurer la traçabilité et l’authenticité de leurs produits

Odilia von Zitzewitz, Interim Lead SAP.iO Foundry Paris déclare : “SAP.iO est un accélérateur de start-ups formidable et engagé. Pour cette édition, l’accent a été mis sur le Retail laissant place à des innovations de choix, et qui répondent aux enjeux prédominants des acteurs de ce secteur clé. Nous sommes très fiers d’accompagner cette nouvelle promotion de start-ups !”

Au cours des 5 prochains mois, les start-ups auront accès à un mentorat personnalisé de la part des dirigeants de SAP France, à une exposition à la technologie SAP® et aux interfaces de programmation d’applications (API), ainsi qu’à des opportunités de collaboration avec des clients SAP du monde entier.

Les start-ups suivantes participent au programme SAP.iO Foundry Paris :

Sorga Technology

La mission de Sorga Technologie est d’accompagner les marques retail dans leur innovation digitale en proposant une solution à faible consommation d’énergie assurant la transparence et la traçabilité de leurs produits

https://sorga.org/

Arianee

La mission d’Arianee est de fournir aux entreprises des solutions simples pour établir des relations directes avec les consommateurs, respectueuses des données des utilisateurs et indépendantes des grandes plateformes technologiques.

https://www.arianee.org

 

CollectID

CollectID permet de garantir l’authenticité d’un produit, l’amélioration de l’expérience phygitale, ou encore l’établissement d’un canal de communication direct entre les marques . Une solution qui garantit l’authenticité et l’unicité des produits tout en rapprochant les marques de leurs clients.

https://www.collectid.com/

DIAKSE

Diakse développe et commercialise une solution de création de showrooms virtuels dans le métavers avec un objectif : permettre aux marques de mieux communiquer sur leurs produits et ainsi les aider à augmenter leurs ventes.

www.diakse.com

 

Foodetective

Foodetective est une plateforme de gestion et une infrastructure (API) de l’industrie F&B. Les entreprises utilisent Foodetective pour automatiser leurs opérations, simplifier leur administration, augmenter leurs revenus en ligne et accélérer les nouvelles opportunités commerciales. business.foodetective.co

LIVEBUY GmbH

LIVEBUY est une solution d’achat en direct pour les détaillants leaders du marché,

qui fournit à la fois la technologie et les bons créateurs pour construire une plateforme de contenu réussie au sein des boutiques en ligne.

https://www.livebuy.io/

  

Priceloop

Priceloop a développé une IA permettant de faciliter et d’automatiser les processus de tarification, proposant les meilleurs prix en tenant compte de tous les paramètres essentiels.

https://priceloop.ai/

 

Replika Software

Le logiciel Replika est une solution de vente sociale clé en main. Replika permet aux marques d’activer un réseau de vendeurs sociaux avec une entreprise clé en main pour inspirer sur les médias sociaux, vendre en ligne et se connecter avec les clients.

www.replikasoftware.com

  

Shopreme GmbH

Shopreme GmbH Développe notamment une technologie appelée « Scan & Go » qui transpose les avantages des achats en ligne dans les vrais magasins (rapidité, facilité de paiement, recommandations personnalisées, listes de course partagées…).

https://www.shopreme.com/

 

SmartPixels

SmartPixels fournit un outil de configuation et de visualisation de produits en 3D, l’objectif est d’aider les marques de mode et de luxe à créer des expériences personnalisées et interactives en ligne et en magasin.

https://www.smartpixels.fr/

 

SMARTZER LTD

La plateforme de Smartzer est utilisée par les marques pour transformer leurs vidéos et leurs flux en direct en expériences interactives et exploitables, ce qui leur permet d’obtenir un retour sur investissement direct du contenu et de mesurer les données détaillées des interactions vidéo.

www.smartzer.com

 

YZR

YZR automatise et accélère tous les projets de données textuelles de ses clients grâce à une solution puissante basée sur le traitement automatique des langues.

https://www.yzr.ai/en/

The post SAP.iO Foundry Paris lance la nouvelle édition de son programme consacré aux start-ups sur le thème de « Futur of Retail » appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com

Vous souhaitez vous concentrer sur votre cœur de métier ? Vous ne voulez plus perdre des heures en analyse de tableaux, de comptes-rendus et autres données concernant vos clients ? Optimisez votre temps et celui de vos salariés. Investissez dans un logiciel de gestion client, autrement appelé logiciel CRM pour Customer Relationship Management. Pour une PME/ETI, cette solution CRM de gestion de la relation client vous permet de synthétiser en un seul lieu, via Internet sur le cloud, toutes les données de vos clients et leur parcours dans votre entonnoir de vente.

Qu’est-ce qu’une solution CRM au sein d’une PME/ETI  ?

Le CRM, ou Customer Relationship Management, est une solution globale permettant de gérer la relation client au sein d’une entreprise, et ce, quel que soit son domaine d’activité. Elle est particulièrement adaptée aux petites et moyennes entreprises ainsi qu’aux entreprises de taille intermédiaire. La solution CRM regroupe trois notions :

  1. Une stratégie de gestion des clients choisie par la PME ou l’ETI, en fonction de ses valeurs et de sa vision du marketing.
  2. Un processus permettant de mettre en œuvre cette stratégie.
  3. Une solution technique : le logiciel CRM, hébergé sur le cloud où chacun enregistre ses données clients, qui sont ainsi mutualisées. Celles-ci sont alors accessibles aux différentes équipes de l’entreprise pour pouvoir être analysées et utilisées à des fins marketing.

Quelles sont les différentes fonctions d’un logiciel de gestion relation client ?

Un progiciel CRM est constitué de modules afin de l’adapter à chaque type d’entreprise en fonction de ses besoins et de son domaine d’activité. Vous bénéficiez ainsi d’un portefeuille de solutions sur mesure pour l’expérience client et votre stratégie CRM.

Voici les principales fonctionnalités d’un logiciel de gestion relation client.

Solutions pour les données clients

Côté entreprise, vous centralisez les informations concernant vos clients en un seul lieu, grâce à votre logiciel de gestion de base de données clients. Outre les coordonnées (adresse mail, adresse physique, numéro de téléphone, etc.), vous pouvez y répertorier leurs données socio-professionnelles (âge, sexe, composition familiale, niveau d’études, emploi, etc.). Vous avez également un aperçu personnalisé du parcours ayant conduit à la mise au panier et l’acte d’achat ainsi que le type de produits achetés ou consultés par chacun de vos clients et prospects.

Côté utilisateur, chaque client se voit proposer des produits susceptibles de l’intéresser, grâce à des suggestions ciblées en fonction des informations qu’il a lui-même fournies. D’ailleurs, pour qu’il accepte de vous transmettre ses données personnelles, il doit pouvoir le faire en toute confiance. Ainsi, vous devez le rassurer quant à la sécurité de ses données et au respect des informations confiées. Votre logiciel CRM doit donc répondre au RGPD et, en général, à la réglementation en vigueur en matière de confidentialité des données.

Solutions marketing

En étudiant le profil et le comportement de vos clients, vous pouvez mieux définir votre persona et affiner votre stratégie marketing. Il vous est également possible de la modifier afin d’élargir votre cible. En effet, un prospect à qui on propose exactement ce dont il a besoin est plus enclin à vous faire confiance et à faire appel à vos services ou produits.

Pour effectuer cette étude précise et poussée, quelques clics sur le tableau de bord de votre outil CRM marketing suffisent. Vous avez accès à de multiples statistiques en fonction du critère sélectionné (région, sexe, âge, catégorie socio-économique, nombre d’enfants, propriétaires d’animaux, etc.). Fort de ces informations, vous avez toutes les clés pour augmenter votre chiffre d’affaires par des campagnes marketing ciblées.

Solutions commerce et e-commerce

Afin d’optimiser l’expérience client, vous observez le comportement des personnes au moment de leur visite sur votre espace de vente, qu’il soit physique ou virtuel, puis après, à l’aide de sondages. Vous récoltez ces précieuses informations sur votre logiciel de gestion e-commerce. Leur analyse vous permet alors d’ajuster la configuration des points de ventes ou l’ergonomie de votre site et application.

Autant il peut être matériellement compliqué de modifier un lieu de vente physique, bien que la logistique en soit facilitée grâce à votre CRM, autant, toujours grâce à celui-ci, vous pouvez tester toutes les possibilités de boutique virtuelle en temps réel. Adaptez votre site marchand à chaque prospect afin de le convertir plus facilement en client, le fidéliser et ainsi maximiser vos profits.

Solutions de vente

En étudiant la satisfaction client avec vos solutions CRM, vous facilitez le travail de vos commerciaux et de vos équipes marketing. Suivez le tunnel de vente emprunté par vos prospects afin de supprimer des canaux d’appel inutiles et d’améliorer les plus efficaces dans votre entonnoir de vente.

Ainsi, vous optimisez votre budget publicitaire et de prospection. Votre système CRM vous indique en effet quelles actions marketing apportent des clients. Est-ce plutôt la distribution de flyers, une campagne emailing ou un contenu sponsorisé sur les réseaux sociaux ?  

Solution de service

En amont d’une vente, votre logiciel de relation client génère très facilement devis et contrats. Cette automatisation personnalisable accélère le processus de vente. Or, un client rapidement servi est un client satisfait. Il sera alors susceptible de faire de nouveau appel à vos services et à vous recommander auprès de son entourage.

En aval, il peut cependant s’avérer qu’un client ne soit pas entièrement satisfait du produit ou de la prestation. Il contacte alors le service après-vente. Grâce au logiciel CRM, tout l’historique des conversations écrites et orales entre le client et le SAV est enregistré et est accessible à n’importe quel opérateur du service clientèle. Ainsi, le suivi client en est grandement facilité. C’est la fidélisation assurée.

Quels sont les avantages d’une solution CRM pour les PME/ETI

Avant l’ère des solutions CRM, gérer l’ensemble des relations clients relevait parfois d’un exercice d’équilibriste. À partir du moment où plusieurs personnes sont concernées par la gestion client dans une entreprise, informer chacun de la moindre modification ou évolution des dossiers devient vite chronophage en logistique ou réunions. L’installation d’une solution CRM dans une PME/ETI est donc un gain de temps et d’argent. Voyons tous ces avantages en détail.

Une installation technique centralisée sur un cloud

Souvenez-vous quand il était nécessaire d’installer un nouveau logiciel sur tous les ordinateurs de votre entreprise. Vous deviez faire appel à une entreprise de techniciens spécialisés qui : soit travaillaient de nuit, soit devaient immobiliser les services de votre société pendant plusieurs jours. Il en était de même à chaque opération de maintenance qui se faisait laborieusement poste par poste.

Dorénavant, vous achetez une solution CRM auprès d’un opérateur qui vous en donne l’accès en ligne. La seule manipulation à effectuer est de télécharger via Internet l’application sur chaque terminal (PC, tablette, smartphone…). Chacun de vos collaborateurs et salariés peut même le faire lui-même.

Toutes vos données sont alors sauvegardées sur un cloud sécurisé, et mises à jour en temps réel. Ainsi, tous vos employés ont accès aux dernières informations clients et peuvent ainsi agir en conséquence. Quant aux mises à jour de la solution CRM en elle-même, elles sont réalisées par votre fournisseur, en ligne et en général la nuit, et sont installées automatiquement à l’ouverture de l’application par vos équipes en charge de la relation client.

Un logiciel de relation client accessible par tous et partout

En tant que PME ou ETI, vos équipes et collaborateurs sont répartis partout sur le territoire. Certains se déplacent et restent longtemps éloignés de votre siège. D’autres ont choisi le télétravail depuis leur domicile. Grâce à votre solution CRM pour PME/ETI, la gestion de la relation client s’effectue aussi facilement, voire même mieux, que si tout le monde était sur place.

En effet, chaque commercial sur le terrain, chaque vendeur en magasin, chaque opérateur du SAV, chaque analyste… entre les nouvelles données clients depuis le terminal pro qu’il possède, à partir du moment où il a accès à Internet. Cette condition est en général possible de quasiment n’importe où, grâce à la 4G ou la 5G, une borne wifi ou une connexion filaire (par câble ou fibre optique).

Une logistique rapide et simplifiée

Fort de toutes ces informations, vous voyez tous les avantages en termes de simplification et de rapidité que vous pouvez tirer d’une telle solution CRM au sein de votre PME/ETI. Vous ajustez en temps réel vos campagnes marketing. Vous adaptez vos pipelines de vente à chaque client. Votre service après-vente devient réactif et efficace. Ainsi, vous captez les bons prospects et vous fidélisez vos clients.

À qui est destinée la solution CRM ?

En faisant le choix des solutions SAP Customer Experience, vous avez la certitude de bénéficier d’un outil parfaitement adapté à votre secteur d’activité. En effet, la solution CRM que ce prestataire propose est entièrement modulable et personnalisable. Services publics ou secteur privé, vente de produits ou prestations en B2B ou B2C, magasin physique ou e-commerce… exigez le portefeuille de solutions de gestion de relation client qui vous convient parfaitement.  

Solution CRM pour le secteur public

Vous travaillez dans le secteur de l’eau, de l’énergie ou des télécommunications ? Vous êtes prestataire de services pour les administrations publiques ? Vos clients sont contraints de faire appel à vous, non par choix, mais par nécessité. En général, leur budget est calculé au plus juste, et la plupart cherche même à faire des économies. Grâce à votre solution CRM sur mesure, vous répondez à leurs demandes, et ce, à moindre coût.

Solution CRM pour le B2C

Vous êtes dans le secteur de la mode, des biens de consommation, de l’assurance, de l’automobile, des voyages, etc. et vous vous adressez aux particuliers ? Vos clients aiment vos produits, les valeurs véhiculées par votre entreprise, votre univers. Ils achètent chez vous par choix et par envie. En magasin ou sur votre site e-commerce, offrez-leur la meilleure expérience client possible. Répondez exactement à leurs attentes et leurs désirs de consommateur. Pour cela, utilisez toutes les fonctionnalités de votre logiciel CRM.

Solution CRM pour le B2B

Hautes technologies, équipements industriels, bâtiment… vos clients sont avant tout des professionnels comme vous. Vous parlez d’égal à égal, avec le même langage. Ils sont exigeants avec vous, comme vous l’êtes avec eux. Devis, contrats, gestion de la marketplace, factures, tout cela doit être fluide, intuitif, rapide, connecté et surtout performant.  Votre solution CRM intègre tous ces critères afin de fournir à vos clients ce dont ils ont besoin. Ainsi, ils ont une vision rassurante sur l’avenir et continuent à vous faire confiance. 

PME/ETI, augmentez vos performances, l’image que vous renvoyez à vos clients et donc votre chiffre d’affaires en choisissant les solutions CRM entièrement personnalisables de SAP Customer Experience.

The post Gestion de la relation client : une solution CRM pour PME/ETI appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com

Avec l’aide de son partenaire STMS, Latécoère a créé et déployé une série d’applications visant à faciliter le travail des magasiniers et opérateurs susceptibles de se déplacer au sein des sites de production. Des outils s’appuyant sur SAP Cloud Platform.

Latécoère est un équipementier majeur du monde aéronautique. Le groupe toulousain compte plus de 100 années d’existence. Il a réalisé un chiffre d’affaires 2020 dépassant les 410 millions d’euros, avec une production répartie dans 13 pays et près de 4200 collaborateurs. Latécoère dispose de deux activités principales : aérostructures (AS : tronçons de fuselage, portes d’avion…) et systèmes d’interconnexion (IS : câblage, meubles électriques…).

La société a lancé en parallèle deux projets ayant trait à la mobilité. « Côté AS, nous voulions équiper les magasiniers d’outils mobiles leur permettant de limiter les allers et retours entre le magasin et les bureaux, ainsi que le recours à une double saisie papier/numérique. Côté IS, les besoins sont identiques, avec en plus une problématique de traçabilité. Nous souhaitions en effet pouvoir suivre chaque lot, à chaque étape », explique Karim hajjaji, IT Manager, Support Process & Execution . Dans les deux cas, l’objectif est de faciliter la vie des opérateurs, tout en renforçant la qualité des données et la traçabilité.

SAP est déjà utilisé au sein de l’entreprise et semblait être le choix naturel pour ces projets. « Nous ne voulions pas rajouter de couche applicative supplémentaire à notre SI. Rapidement nous avons perçu le potentiel de SAP Cloud Platform pour enrichir notre SI de solutions mobiles dédiées. Nous y avons vu aussi une technologie qui pourrait nous propulser vers l’avenir et non nous retenir dans le passé. Notre partenaire STMS, avec lequel nous travaillons en confiance depuis de nombreuses années, a fini de nous convaincre d’aller vers SAP Cloud Platform. »

Une constellation de projets menés en mode express

STMS a choisi de travailler sous forme de sprints, avec des applications déployées fonctionnalité par fonctionnalité. Sur la partie AS, quatre sprints ont été lancés en juin, septembre, octobre et décembre 2019, avec une mise en production des outils entre un et deux mois plus tard. Le déploiement s’est effectué sur des tablettes Microsoft Surface Go. Les applications couvrent la plupart des transactions effectuées par un magasinier : réception des marchandises, prise de décision d’usage, inventaire et transferts de stocks internes, picking pour expédition.

Trois sprints ont été menés sur la partie IS, séparés en deux phases : une première comprenant un sprint mené entre avril et juillet 2019 et une seconde avec deux sprints organisés entre septembre 2020 et janvier 2021. Du matériel plus spécifique (des lecteurs Zebra) a ici été employé. Les tâches prises en charge par les applications vont de la réception des articles à la gestion des bacs en passant par l’inventaire des pièces.

L’un des défis qu’a dû relever STMS était de travailler avec des équipes réparties dans le monde entier. Un key user était en effet choisi sur chaque site, avec un leader situé en République tchèque. Quant au chef de projet, c’est au Brésil qu’il a été choisi. « C’était une volonté de notre part d’aller chercher des key users partout dans le monde, afin de ne rien rater concernant les besoins attendus pour ces solutions mobiles », explique Sébastien Ducruezet (IT Departement – Support Process & Execution – Purchase, Supply Chain & Quality). Les consultants de STMS ont utilisé des outils collaboratifs pour communiquer avec les équipes de Latécoère, tout en maquettant les applications avec SAP Build, au fur et à mesure de l’expression de besoins. Une fois une maquette validée, le projet correspondant partait en développement, test puis déploiement.

Un déploiement en cours… et déjà d’autres projets

Côté AS, toutes les applications sont aujourd’hui en production, sur l’ensemble des sites. Pour la branche IS, les travaux ne sont pas terminés : les applications sont déployées sur les sites français, mais à l’étranger il faudra attendre la fin des restrictions de déplacement liées à la crise du Coronavirus pour que les formations puissent s’organiser. Des travaux ont été initiés sur la branche IS afin de mesurer les gains apportés par ces solutions mobiles. Latécoère s’attend à des bénéfices en termes d’efficacité et de qualité des données.

L’approche SAP Cloud Platform, testée avec succès sur ces applications mobiles, a d’ores et déjà trouvé un écho sur les chaînes de production. Ainsi, lorsqu’il a fallu mettre en place dans les ateliers des interfaces permettant aux opérateurs de saisir la liste de composants prélevés, c’est  SAP Cloud Platform et une interface de type Fiori qui ont été mises en œuvre.

Et Latécoère entend bien ne pas s’arrêter en si bon chemin. Au travers de ces applications de nouvelle génération, l’entreprise prépare ses collaborateurs au passage à l’ERP SAP S/4HANA, qui propose lui aussi une interface utilisateur modernisée. SAP Cloud Platform devrait par ailleurs être stratégique pour faciliter cette migration. « Nous envisageons de développer nos spécifiques sur SAP Cloud Platfom et non plus directement dans l’ERP, poursuit Karim hajjaji, IT Manager, Support Process & Execution. C’est un changement de paradigme pour nous, mais aussi un moyen de simplifier notre future migration vers SAP S/4HANA. Chaque spécifique déplacé sur SAP Cloud Platform sera un obstacle de moins à notre migration. »

The post Latécoère embrasse la mobilité avec SAP Cloud Platform et Fiori appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com

Un data warehouse (entrepôt de données) est un système de stockage numérique qui connecte et harmonise de grandes quantités de données provenant de nombreuses sources différentes. Il a pour but d’alimenter la Business Intelligence (BI), le reporting et l’analyse, ainsi que soutenir la conformité aux exigences réglementaires afin que les entreprises puissent exploiter leurs données et prendre des décisions intelligentes fondées sur les données. Les data warehouse stockent les données actuelles et historiques dans un seul et même endroit et constituent ainsi une source unique de vérité pour une organisation.

Les données sont envoyées vers un data warehouse à partir de systèmes opérationnels (tels qu’un système ERP ou CRM), de bases de données et de sources externes comme les systèmes partenaires, les appareils IoT, les applications météo ou les réseaux sociaux, généralement de manière régulière. L’émergence du cloud computing a changé la donne. Ces dernières années, le stockage des données a été déplacé de l’infrastructure sur site traditionnelle vers de multiples emplacements, y compris sur site, dans le Cloud privé et dans le Cloud public.

Les data warehouse modernes sont conçus pour gérer à la fois les données structurées et les données non structurées, comme les vidéos, les fichiers image et les données de capteurs. Certains utilisent les outils analytiques intégrés et la technologie de base de données in-memory (qui conserve l’ensemble de données dans la mémoire de l’ordinateur plutôt que dans l’espace disque) pour fournir un accès en temps réel à des données fiables et favoriser une prise de décision en toute confiance. Sans entreposage de données, il est très difficile de combiner des données provenant de sources hétérogènes, de s’assurer qu’elles sont au bon format pour les analyses et d’obtenir une vue des données sur le court terme et sur le long terme.

Schéma qui montre ce qu'est un data warehouse


Avantages de l’entreposage de données

Un data warehouse bien conçu constitue la base de tout programme de BI ou d’analyse réussi. Son principal objectif est d’alimenter les rapports, les tableaux de bord et les outils analytiques devenus indispensables aux entreprises d’aujourd’hui. Un entrepôt de données fournit les informations dont vous avez besoin pour prendre des décisions basées sur les données et vous aide à faire les bons choix, que ce soit pour le développement de nouveaux produits ou la gestion des niveaux de stock. Un data warehouse présente de nombreux avantages. En voici quelques-uns :

  • Un meilleur reporting analytique : grâce à l’entreposage de données, les décideurs ont accès à des données provenant de plusieurs sources et n’ont plus besoin de prendre des décisions basées sur des informations incomplètes.
  • Des requêtes plus rapides : les data warehouse sont spécialement conçus pour permettre l’extraction et l’analyse rapides des données. Avec un entrepôt de données, vous pouvez très rapidement demander de grandes quantités de données consolidées avec peu ou pas d’aide du service informatique.
  • Une amélioration de la qualité des données : avant de charger les données dans l’entrepôt de données le système met en place des nettoyages de données afin de garantir que les données sont converties dans un seul et même format dans le but de faciliter les analyses (et les décisions), qui reposent alors sur des données précises et de haute qualité.
  • Une visibilité sur les données historiques : en stockant de nombreuses données historiques, un data warehouse permet aux décideurs d’analyser les tendances et les défis passés, de faire des prévisions et d’améliorer l’organisation au quotidien.

Capture d'écran de la solution SAP Data Warehouse Cloud


Que peut stocker un data warehouse ?

Lorsque les data warehouse sont devenus populaires à la fin des années 1980, ils étaient conçus pour stocker des informations sur les personnes, les produits et les transactions. Ces données, appelées données structurées, étaient bien organisées et mises en forme pour en favoriser l’accès. Cependant, les entreprises ont rapidement voulu stocker, récupérer et analyser des données non structurées, comme des documents, des images, des vidéos, des e-mails, des publications sur les réseaux sociaux et des données brutes issues de capteurs.

Un entrepôt de données moderne peut contenir des données structurées et des données non structurées. En fusionnant ces types de données et en éliminant les silos qui les séparent, les entreprises peuvent obtenir une vue complète et globale sur les informations les plus précieuses.


Termes clés

Il est essentiel de bien comprendre un certain nombre de termes en lien avec les data warehouse. Les plus importants ont été définis ci-dessous. Découvrez d’autres termes et notre FAQ dans notre glossaire.

Data warehouse et base de données

Les bases de données et les data warehouse sont tous deux des systèmes de stockage de données, mais diffèrent de par leurs objectifs. Une base de données stocke généralement des données relatives à un domaine d’activité particulier. Un entrepôt de données stocke les données actuelles et historiques de l’ensemble de l’entreprise et alimente la BI et les outils analytiques. Les data warehouse utilisent un serveur de base de données pour extraire les données présentes dans les bases de données d’une organisation et disposent de fonctionnalités supplémentaires pour la modélisation des données, la gestion du cycle de vie des données, l’intégration des sources de données, etc.

Data warehouse et lac de données

Les data warehouse et les lacs de données sont utilisés pour stocker le Big Data, mais sont des systèmes de stockage très différents. Un data warehouse stocke des données qui ont été formatées dans un but spécifique, tandis qu’un lac de données stocke les données dans leur état brut, non traité, dont l’objectif n’a pas encore été défini. Les entrepôts de données et les lacs de données se complètent souvent. Par exemple, lorsque des données brutes stockées dans un lac s’avèrent utiles pour répondre à une question, elles peuvent être extraites, nettoyées, transformées et utilisées dans un data warehouse à des fins d’analyse. Le volume de données, les performances de la base de données et les coûts du stockage jouent un rôle important dans le choix de la solution de stockage adaptée.

Diagramme qui montre la différence entre un data warehouse et un lac de données

Data warehouse et datamart

Un datamart est une sous-section d’un data warehouse, partitionné spécifiquement pour un service ou un secteur d’activité, comme les ventes, le marketing ou la finance. Certains datamarts sont également créés à des fins opérationnelles autonomes. Alors qu’un data warehouse sert de magasin de données central pour l’ensemble de l’entreprise, un datamart utilise des données pertinentes à un groupe d’utilisateurs désigné. Ces utilisateurs peuvent alors accéder plus facilement aux données, accélérer leurs analyses et contrôler leurs propres données. Plusieurs datamarts sont souvent déployés dans un data warehouse.

Diagramme d'un data mart et de son fonctionnement


Quels sont les composants clés d’un data warehouse ?

Un data warehouse classique comporte quatre composants principaux : une base de données centrale, des outils ETL (extraction, transformation, chargement), des métadonnées et des outils d’accès. Tous ces composants sont conçus pour être rapides afin de vous assurer d’obtenir rapidement des résultats et vous permettre d’analyser les données à la volée.

Diagramme montrant les composants d'un data warehouse

  1. Base de données centrale : une base de données sert de fondement à votre data warehouse. Depuis le départ, on utilisait essentiellement des bases de données relationnelles standard exécutées sur site ou dans le Cloud. Mais en raison du Big Data, du besoin d’une véritable performance en temps réel et d’une réduction drastique des coûts de la RAM, les bases de données in-memory sont en train de monter en puissance.
  2. Intégration des données : les données sont extraites des systèmes source et modifiées pour aligner les informations afin qu’elles puissent être rapidement utilisées à des fins analytiques à l’aide de différentes approches d’intégration des données telles que l’ETL (extraction, transformation, chargement) et les services de réplication de données en temps réel, de traitement en masse, de transformation des données et de qualité et d’enrichissement des données.
  3. Métadonnées : les métadonnées sont des données relatives à vos données. Elles indiquent la source, l’utilisation, les valeurs et d’autres fonctionnalités des ensembles de données présents dans votre data warehouse. Il existe des métadonnées de gestion, qui ajoutent du contexte à vos données, et des métadonnées techniques, qui décrivent comment accéder aux données, définissent leur emplacement ainsi que leur structure.
  4. Outils d’accès du data warehouse : les outils d’accès permettent aux utilisateurs d’interagir avec les données de votre data warehouse. Exemples d’outils d’accès : outils de requête et de reporting, outils de développement d’applications, outils d’exploration de données et outils OLAP.

Architecture de data warehouse 

Auparavant, les data warehouse fonctionnaient par couches, lesquelles correspondaient au flux des données de gestion.

Diagramme de l'architecture d'un data warehouse

Couche de données

Les données sont extraites de vos sources, puis transformées et chargées dans le niveau inférieur à l’aide des outils ETL. Le niveau inférieur comprend votre serveur de base de données, les datamarts et les lacs de données. Les métadonnées sont créées à ce niveau et les outils d’intégration des données, tels que la virtualisation des données, sont utilisés pour combiner et agréger les données en toute transparence.

Couche sémantique

Au niveau intermédiaire, les serveurs OLAP (Online Analytical Processing) et OLTP (Online Transaction Processing) restructurent les données pour favoriser des requêtes et des analyses rapides et complexes.

Couche analytique

Le niveau supérieur est la couche du client frontend. Il contient les outils d’accès du data warehouse qui permettent aux utilisateurs d’interagir avec les données, de créer des tableaux de bord et des rapports, de suivre les KPI, d’explorer et d’analyser les données, de créer des applications, etc. Ce niveau inclut souvent un workbench  ou une zone de test pour l’exploration des données et le développement de nouveaux modèles de données.

Un data warehouse standard comprend les trois couches définies ci-dessus. Aujourd’hui, les entrepôts de données modernes combinent OLTP et OLAP dans un seul système.

Les data warehouse, conçus pour faciliter la prise de décision, ont été essentiellement créés et gérés par les équipes informatiques. Néanmoins, ces dernières années, ils ont évolué pour renforcer l’autonomie des utilisateurs fonctionnels, réduisant ainsi leur dépendance aux équipes informatiques pour accéder aux données et obtenir des informations exploitables. Parmi les fonctionnalités clés d’entreposage de données qui ont permis de renforcer l’autonomie des utilisateurs fonctionnels, on retrouve les suivantes :

  1. La couche sémantique ou de gestion fournit des expressions en langage naturel et permet à tout le monde de comprendre instantanément les données, de définir des relations entre les éléments dans le modèle de données et d’enrichir les zones de données avec de nouvelles informations.
  2. Les espaces de travail virtuels permettent aux équipes de regrouper les connexions et modèles de données dans un lieu sécurisé et géré, afin de mieux collaborer au sein d’un espace commun, avec un ensemble de données commun.
  3. Le Cloud a encore amélioré la prise de décision en permettant aux employés de disposer d’un large éventail d’outils et de fonctionnalités pour effectuer facilement des tâches d’analyse des données. Ils peuvent connecter de nouvelles applications et de nouvelles sources de données sans avoir besoin de faire appel aux équipes informatiques.

 

The Future of Analytics Has Arrived

Click the button below to load the content from YouTube.

The Future of Analytics Has Arrived

Kate Wright, responsable de la Business Intelligence augmentée chez SAP, évoque la valeur d’un data warehouse Cloud moderne.


Les 7 principaux avantages d’un data warehouse Cloud  

Les data warehouse Cloud gagnent en popularité, à juste titre. Ces entrepôts modernes offrent plusieurs avantages par rapport aux versions sur site traditionnelles. Voici les sept principaux avantages d’un data warehouse Cloud :

  1. Déploiement rapide : grâce à l’entreposage de données Cloud, vous pouvez acquérir une puissance de calcul et un stockage de données presque illimités en quelques clics seulement, et créer votre propre data warehouse, datamarts et systèmes de test en quelques minutes.
  2. Faible coût total de possession (TCO) : les modèles de tarification du data warehouse en tant que service (DWaaS) sont établis de sorte que vous payez uniquement les ressources dont vous avez besoin, lorsque vous en avez besoin. Vous n’avez pas besoin de prévoir vos besoins à long terme ou de payer pour d’autres traitements tout au long de l’année. Vous pouvez également éviter les coûts initiaux tels que le matériel coûteux, les salles de serveurs et le personnel de maintenance. Séparer les coûts du stockage des coûts informatiques vous permet également de réduire les dépenses.
  3. Élasticité : un data warehouse Cloud vous permet d’ajuster vos capacités à la hausse ou à la baisse selon vos besoins. Le Cloud offre un environnement virtualisé et hautement distribué capable de gérer d’immenses volumes de données qui peuvent diminuer ou augmenter.
  4. Sécurité et restauration après sinistre : dans de nombreux cas, les data warehouse Cloud apportent une sécurité des données et un chiffrage plus forts que les entrepôts sur site. Les données sont également automatiquement dupliquées et sauvegardées, ce qui vous permet de minimiser le risque de perte de données.
  5. Technologies en temps réel : les data warehouse Cloud basés sur la technologie de base de données in-memory présentent des vitesses de traitement des données extrêmement rapides, offrant ainsi des données en temps réel et une connaissance instantanée de la situation.
  6. Nouvelles technologies : les data warehouse Cloud vous permettent d’intégrer facilement de nouvelles technologies telles que l’apprentissage automatique, qui peuvent fournir une expérience guidée aux utilisateurs fonctionnels et une aide décisionnelle sous la forme de suggestions de questions à poser, par exemple.
  7. Plus grande autonomie des utilisateurs fonctionnels : les data warehouse Cloud offrent aux employés, de manière globale et uniforme, une vue unique sur les données issues de nombreuses sources et un vaste ensemble d’outils et de fonctionnalités pour effectuer facilement des tâches d’analyse des données. Ils peuvent connecter de nouvelles applications et de nouvelles sources de données sans avoir besoin de faire appel aux équipes informatiques.
Capture d'écran de la solution SAP Data Warehouse Cloud
L’entreposage de données prend en charge l’analyse complète des dépenses de l’entreprise par service, fournisseur, région et statut, pour n’en citer que quelques-unes.

Meilleures pratiques concernant l’entreposage des données

Pour atteindre vos objectifs et économiser du temps et de l’argent, il est recommandé de suivre certaines étapes éprouvées lors de la création d’un data warehouse ou l’ajout de nouvelles applications à un entrepôt existant. Certaines sont axées sur votre activité tandis que d’autres s’inscrivent dans le cadre de votre programme informatique global. Vous pouvez commencer avec la liste de meilleures pratiques ci-dessous, mais vous en découvrirez d’autres au fil de vos collaborations avec vos partenaires technologiques et de services.

Meilleures pratiques métier

Meilleures pratiques informatiques

Définir les informations dont vous avez besoin. Une fois que vous aurez cerné vos besoins initiaux, vous serez en mesure de trouver les sources de données qui vous aideront à les combler. La plupart du temps, les groupes commerciaux, les clients et les fournisseurs auront des recommandations à vous faire. 

Surveiller la performance et la sécurité. Les informations de votre data warehouse sont certes précieuses, mais elles doivent quand même être facilement accessibles pour apporter de la valeur à l’entreprise. Surveillez attentivement l’utilisation du système pour vous assurer que les niveaux de performance sont élevés. 

Documenter l’emplacement, la structure et la qualité de vos données actuelles. Vous pouvez ensuite identifier les lacunes en matière de données et les règles de gestion pour transformer les données afin de répondre aux exigences de votre entrepôt.

Gérer les normes de qualité des données, les métadonnées, la structure et la gouvernance. De nouvelles sources de données précieuses sont régulièrement disponibles, mais nécessitent une gestion cohérente au sein d’un data warehouse. Suivez les procédures de nettoyage des données, de définition des métadonnées et de respect des normes de gouvernance.

Former une équipe. Cette équipe doit comprendre les dirigeants, les responsables et le personnel qui utiliseront et fourniront les informations. Par exemple, identifiez le reporting standard et les KPI dont ils ont besoin pour effectuer leurs tâches.

Fournir une architecture agile. Plus vos unités d’affaires et d’entreprise utiliseront les données, plus vos besoins en matière de datamarts et d’entrepôts augmenteront. Une plate-forme flexible s’avérera bien plus utile qu’un produit limité et restrictif. 

Hiérarchiser vos applications de data warehouse. Sélectionnez un ou deux projets pilotes présentant des exigences raisonnables et une bonne valeur commerciale.

Automatiser les processus tels que la maintenance. Outre la valeur ajoutée apportée à la Business Intelligence, l’apprentissage automatique peut automatiser les fonctions de gestion technique du data warehouse pour maintenir la vitesse et réduire les coûts d’exploitation.

Choisir un partenaire technologique compétent pour l’entrepôt de données. Ce dernier doit offrir les services d’implémentation et l’expérience dont vous avez besoin pour la réalisation de vos projets. Assurez-vous qu’il puisse répondre à vos besoins en déploiement, y compris les services Cloud et les options sur site. 

Utiliser le Cloud de manière stratégique. Les unités d’affaires et les services ont des besoins en déploiement différents. Utilisez des systèmes sur site si nécessaire et misez sur des data warehouse Cloud pour bénéficier d’une évolutivité, d’une réduction des coûts et d’un accès sur téléphone et tablette.  

Développer un bon plan de projet. Travaillez avec votre équipe sur un plan et un calendrier réalistes qui rendent possible les communications et le reporting de statut.


En résumé 

Les data warehouse modernes, et, de plus en plus, les data warehouse Cloud, constitueront un élément clé de toute initiative de transformation numérique pour les entreprises mères et leurs unités d’affaires. Les data warehouse exploitent les systèmes de gestion actuels, en particulier lorsque vous combinez des données issues de plusieurs systèmes internes avec de nouvelles informations importantes provenant d’organisations externes.

Les tableaux de bord, les indicateurs de performance clés, les alertes et le reporting répondent aux exigences des cadres dirigeants, de la direction et du personnel, ainsi qu’aux besoins des clients et des fournisseurs importants. Les data warehouse fournissent également des outils d’exploration et d’analyse de données rapides et complexes, et n’ont pas d’impact sur les performances des autres systèmes de gestion.


Pictogramme qui représente un entrepôt de données

Découvrez la solution SAP Data Warehouse Cloud

Unifiez vos données et analyses pour prendre des décisions avisées et obtenir la flexibilité nécessaire pour un contrôle efficace des coûts, notamment grâce à un paiement selon l’utilisation.

En savoir plus


Publié en anglais sur insights.sap.com

The post Qu’est-ce qu’un Data Warehouse ? appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com

Nous entendons souvent des analystes conseiller aux entreprises de repenser, réorganiser ou même complètement transformer leurs business models.

Mais qu’est-ce que cela signifie concrètement ? Est-ce pertinent pour tous les types de produits, y compris les miens, qui ont toujours été vendus de la même manière aux clients ?

Les exemples de business models transformés et couronnés de succès sont nombreux et connus de tous :

  • Musique en streaming plutôt que sur CD physiques, d’ailleurs, vos enfants ont-ils même déjà entendu parler des CD et des vinyles ?
  • Vidéos en streaming (dans ma propre ville, il n’y a plus aucun magasin de location de films). Et les services de streaming remplacent même peu à peu la télévision traditionnelle. Le choix avant tout !
  • De plus en plus de voitures sont louées ou partagées, en particulier au sein de la jeune génération. La flexibilité compte, comme le fait de pouvoir louer une voiture plus grande le week-end, simplement au moment où on en a vraiment besoin.
  • Souvent, les logiciels ne sont plus vendus, mais proposés via des abonnements, même dans des environnements privés. Vous pouvez ainsi toujours profiter de la version la plus récente, offrant les dernières fonctionnalités, et de l’espace cloud associé pour stocker vos documents en toute sécurité et les partager avec vos amis. Y a-t-il jamais eu une autre façon de consommer les logiciels ?

Et certains de ces « nouveaux business models » ont non seulement remplacé les « business models traditionnels », mais aussi offert une place à de nouveaux acteurs sur le marché. Des startups inconnues ont silencieusement attaqué des marques bien connues, les contraignant à une position défensive.

Et l’histoire récente montre que ces modèles de consommation sont bien acceptés par les clients. Ce n’est plus seulement la qualité des produits qui compte, mais aussi le mode de consommation, le service et la fiabilité associés.

Envisager et tester des changements et des orientations complètement différentes en matière d’offres est vraiment une excellente idée. Il s’agit non seulement d’innover en matière de produits physiques et de fonctionnalités, mais aussi de façonner quelque chose de nouveau : un nouveau produit offrant une perspective étendue et une valeur accrue aux clients, avant que d’autres ne s’en chargent.

Mais il faudra pour cela surmonter un obstacle, lié au fait qu’un business model transformé à ce point changera non seulement la vie des clients, mais aussi votre entreprise, et ce par bien des aspects :

  • Façon d’interagir avec vos clients (directement et de manière bien plus rapprochée)
  • Nombre accru de clients et nécessité d’interagir directement avec eux
  • Processus de facturation (réguliers et non plus ponctuels)
  • Nouveaux modèles de tarification dans votre système (mensuels, basés sur l’utilisation, etc.) et automatisation de leur exécution et traitement
  • Gestion des abonnements et de la satisfaction client
  • Automatisation accrue des processus (facturation, relance, contrôle des factures, etc.)
  • Etc.

Il s’agit vraiment d’un changement complet de business model !

Bonne nouvelle : chez SAP, nous disposons non seulement de l’expertise nécessaire pour vous aider, mais aussi de solutions et de processus standardisés. Nombre de nos clients ont réussi à transformer leur entreprise et à se protéger vis-à-vis de nouveaux acteurs. Ils ont prouvé que c’était possible et sont parvenus à garder une longueur d’avance en matière d’innovation de business model.

Autre bonne nouvelle : les clients qui ont doté leur entreprise traditionnelle d’un business model moderne sont devenus plus forts et plus résilients face aux crises, quelles qu’elles soient. Ce n’est pas la seule raison qui doit vous pousser à penser autrement, et ce dès maintenant, mais il s’agit clairement d’un argument de poids.

Vous souhaitez obtenir les témoignages de nos clients et experts ?

Rejoignez-nous pour notre présentation BRIM (1), proposée dans le cadre du sommet virtuel SAP Finance and Risk, et découvrez les expériences et idées de nos clients et experts à travers leurs témoignages.

Nous sommes impatients de vous retrouver le 16 mars.


(1) BRIM est l’acronyme de Billing Revenue Innovation Management, pour gestion novatrice de la facturation et des revenus

The post La seule constante est le changement appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com

 

Levallois, le 25 novembre 2020 – SAP France annonce aujourd’hui la disponibilité d’une nouvelle plateforme e-commerce, nouvelle génération, destinée aux PME souhaitant développer rapidement un site e‑commerce : SAP Upscale Commerce. La solution permet de déployer rapidement des vitrines intelligentes sur mobile et sur le web pour chercher de nouveaux revenus et créer de nouvelles expériences clients.

« SAP Upscale Commerce apporte une solution efficace pour les petites et moyennes structures dans un environnement social et économique bousculé par une crise sanitaire. Une ou deux semaines maximum suffisent pour mettre en ligne un site e-commerce pensé pour un usage mobile et omni-canal. Avec cette solution, nous souhaitons accompagner les PME dans leur transformation numérique dans une période critique », explique Lahcen Binoumar, Directeur des Ventes PME, SAP France.

Flexibilité et rapidité : deux attributs essentiels de la solution SAP Upscale Commerce.

Partant du constat que les consommateurs accordent de plus en plus d’importances aux expériences simples de consommation et s’attendent à pouvoir faire leurs achats sur tous leurs appareils ou canaux, SAP a développé une plate-forme agile qui permet aux marques et aux commerces de créer des expériences d’achat simples, rapides et à moindre coût.

La solution SAP Upscale Commerce, solution en mode SaaS, permet à ses utilisateurs de lancer des nouveaux produits, tester des marchés et boutiques éphémères grâce à des applications optimisées et intuitives pouvant combiner des achats en ligne et en magasin pour des expériences d’achat multicanales. SAP Upscale Commerce bénéficie d’une gestion avancée grâce à l’Intelligence Artificielle permettant aux clients de profiter d’une expérience d’achat unique et engageante tout en maximisant la rentabilité et les ventes pour la marque ou le détaillant. La solution offre un « mobigramme » : une vitrine personnelle alimentée par l’intelligence artificielle qui optimise dynamiquement l’assortiment de produits pour chaque visiteur.

Les principaux avantages sont :

  • La création et le déploiement de boutique en quelques clics, sans code.
  • Une approche de commerce multi-canal pour offrir une expérience contextuelle, personnalisée et transparente, et ainsi maximiser les profits.
  • Une expérience de boutique connectée au back-office, tout en testant de nouveaux concepts de commerce rapidement, à moindre coût.

 

Une expérience optimisée permettant de réaliser des profits.

La solution est construite à l’aide de la technologie cloud-native sur une architecture de micro-services pilotés par API. Cette configuration permet une grande flexibilité dans son déploiement et une adaptabilité à tous les environnements. Ainsi, elle peut être autonome, déployée comme une extension complémentaire avec d’autres solutions existantes, via son propre système de gestion de commande ou encore par un système de gestion de commande existant. SAP Upscale Commerce permet de réduire le temps de déploiement sur le marché et le coût total de possession, et de proposer des expériences d’achat à profit optimisé grâce à :

  • Un déploiement rapide et sans code pour proposer des expériences d’achat réussies.
  • Un environnement SaaS multi-tenant, toujours en service et continuellement mis à jour.
  • Une technologie intégrée permettant un merchandising intelligent, une personnalisation, une gestion des commandes distribuées et la vente en continu.

 

SAP Upscale Commerce : un accompagnement sur-mesure en période de crise sanitaire.

SAP accompagne depuis des années les PME, les startups dans leurs développements et s’intéresse particulièrement à l’impact de la crise sanitaire tant sur ses collaborateurs que sur l’expérience utilisateur**. Pour chaque étape du parcours, SAP met à disposition une assistance technologique à distance et un portail en libre-service composé d’experts sectoriels, de consultants et d’ingénieurs support afin d’offrir à l’utilisateur un plan de soutien et des supports complets, des stratégies d’innovation et de connaissances techniques et sectorielles approfondies. De plus, les utilisateurs se concentrent sur leurs métiers et la relation client grâce à la gestion du centre de données réalisée par SAP.

** Etude retail, Odoxa x SAPCustomer Data Platform

The post SAP lance SAP Upscale Commerce pour permettre aux PME de créer rapidement leur boutique en ligne appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com

Les clients optent de plus en plus pour des expériences riches de sens et s’en remettent à l’IA pour toutes les autres tâches. C’est pourquoi les entreprises doivent oublier la routine et tendre vers le sublime.

Des clients en quête de sens

Appelons ça la révolution de la quête de sens. De Facebook aux cours de yoga, en passant par les manuels de développement personnel, tout est mis à la disposition d’une classe moyenne mondiale en pleine explosion (+160 millions chaque année (1)) pour l’aider à donner plus de sens à son quotidien, un objectif auxquels aspirent instinctivement tous les hommes (2).

Bien que les entreprises soient tout de même tenues de répondre aux attentes traditionnelles des clients (des produits et services de qualité fournis avec un maximum d’efficacité et un service client optimal), elles doivent maintenant également se focaliser sur la vie à laquelle aspirent les clients. Si une partie de l’expérience client ne parvient pas à offrir un sentiment gratifiant sur le plan émotionnel, elle sera alors reléguée en arrière-plan (voir « L’IA comme intermédiaire »), où des algorithmes de type « configurez puis oubliez » prendront le relais (3).

Avec des technologies comme le Machine Learning, le cloud computing et l’IoT, tout ce qui est perçu comme routinier ou répétitif se transforme en une expérience client automatisée en arrière-plan. Mais, la bonne nouvelle, c’est que ces mêmes technologies constituent aussi un nouveau moyen pour les entreprises de donner plus de sens qu’aujourd’hui aux différentes composantes de l’expérience.

Les différents types d’expériences riches de sens

Bien qu’il existe autant de définitions du terme « expériences riches de sens » que de personnes, pour les entreprises, ces expériences entrent dans quatre grandes catégories :

Divertissement

Dans des centres commerciaux de Californie, de Floride, du Nevada et du Royaume-Uni, cette année, les clients ont enfilé des casques de réalité virtuelle (RV) et ont déambulé dans un espace conçu pour leur donner l’impression d’être dans un film Star Wars. L’expérience a reçu d’excellentes critiques (4). Les frontières entre les marques grand public, les détaillants et le divertissement continueront de s’estomper, comme en témoigne le succès de films et vidéos YouTube qui sont, pour ainsi dire, l’extension de publicités ou jeux vidéo (5).

Interaction

Dans les petites villes, les gens avaient pour habitude d’aller chez le boucher ou dans l’épicerie du coin non seulement pour acheter des produits de première nécessité, mais aussi pour faire le plein de rumeurs sur le quartier. Avec l’apparition des grandes surfaces, ces expériences sociales ont quasiment disparu. Mais grâce au gain d’efficacité généré par le Machine Learning et le commerce en ligne, les retailers peuvent contrecarrer cette tendance en offrant aux gens de nouvelles façons de communiquer avec les autres et avec leurs communautés. L’utilisation de technologies comme la RV, la réalité augmentée (RA) et l’IA pourrait permettre aux retailers haut de gamme de devenir les boîtes de nuit du 21e siècle, par exemple, ou encore à un stade de devenir un nouveau centre commercial.

Apprentissage

Les entreprises doivent s’inspirer de notre fascination pour le fonctionnement des choses pour créer ou développer des relations riches de sens avec leurs clients. En améliorant leur connaissance d’un produit, l’expérience des clients devient ainsi plus riche de sens. Par exemple, les fabricants de téléphones mobiles se livrent une guerre sans merci sur la qualité de leurs appareils photo. Ils ont donc tout intérêt à offrir des cours de photographie en magasin et à domicile par le biais de technologies comme la RV et la RA.

Aspiration

L’alignement des ventes sur une aspiration humaine fondamentale pourrait expliquer pourquoi le nombre de centres de bien-être et de remise en forme dans les centres commerciaux a doublé au cours des cinq dernières années (6). Cela explique aussi pourquoi les applications de suivi de santé et de fitness sont devenues si populaires. Les clients recherchent en effet des moyens de surveiller leurs progrès et de partager leurs objectifs avec une communauté plus vaste.

Que peut faire votre entreprise ?

Votre expérience est dépourvue de sens ? Créez-le !

Les entreprises qui n’offrent pas déjà de dimension riche de sens à l’expérience qu’ils proposent seront reléguées au second plan par les clients ou par des agents d’IA axés sur l’efficacité et agissant pour leur compte. Elles doivent mettre les bouchées doubles pour maximiser le moindre élément riche de sens dans leur expérience et ainsi se protéger de la concurrence. Elles peuvent utiliser les nouvelles tech­nologies pour repousser les limites de l’expérience ou aller complètement au ­delà de ces limites pour donner à leurs produits ou services une autre dimension, où des expériences riches de sens existent déjà.

Prenez soin de vos clients, ne les contrôlez pas

Dans un monde où les clients peuvent exprimer ce que bon leur semble à un assistant d’IA vocal, il est impossible de contrôler la totalité de leur expérience. Prendre soin des clients est donc la meilleure alternative. Vous les aidez ainsi à laisser de côté le superflu et démontrez votre capacité à rassembler le meilleur dans une sorte de forfait d’abonnement, même si une partie de ce travail doit être effectuée par des tiers (comme une marque de niche ayant une expertise bien précise dans un domaine donné).

Supprimez toute distraction

Une fois la proposition de sens essentielle identifiée, automatisez tout ce qui peut distraire le client des éléments les plus riches de sens de l’expérience.

Fournissez une plateforme créatrice de sens

Les entreprises peuvent créer des plateformes technologiques créatrices de sens à un coût relativement bas. Dans le domaine du fitness, par exemple, les entreprises fournissent des plateformes permettant aux développeurs de créer des applications qui aident les utilisateurs à se sentir connectés grâce à différents types de données : meilleurs scores personnels, itinéraires crowdsourcés et compétitions « Roi de la colline ».

Article publié en anglais sur insights.sap.com


Références :

(1) Homi Kharas, The Unprecedented Expansion of the Global Middle Class: An Update (L’expansion sans précédent de la classe moyenne mondiale : mise à jour) (Brookings, février 2017), https://www.brookings.edu/research/the-unprecedented-expansion-of-the-global-middle-class-2/.

(2) Neel Burton, « Our Hierarchy of Needs » (Notre hiérarchie des besoins) Psychology Today, 23 mai 2012 (mis à jour en septembre 2017), https://www.psychologytoday.com/us/blog/hide-and-seek/201205/our-hierarchy-needs.

(3) Volker Hildebrand, Lori Mitchell-Keller, Christopher Koch et Polly Traylor, « Customer Relationship Status: It’s Complicated » (Statut de la relation client : c’est compliqué), Digitalist Magazine, 18 novembre 2015, https://www.digitalistmag.com/executive-research/customer-relationship-status-its-complicated.

(4) « The VOID – Glendale Galleria », Yelp, consulté le 2 octobre 2018, https://www.yelp.com/biz/the-void-glendale-galleria-glendale-2.

(5) « La Grande Aventure Lego », Warner Bros., consulté le
2 octobre 2018, https://www.warnerbros.com/lego-movie.
« Assassin’s Creed », 20th Century Fox Movies, consulté le
2 octobre 2018, https://www.foxmovies.com/movies/assassins-creed.

(6) Diana Olick, « Malls Hope to Get Back in Shape by Adding Gyms » (Les centres commerciaux espèrent retrouver la forme en installant des salles de gym), CNBC, 1er février 2018, https://www.cnbc.com/2018/02/01/malls-hope-to-get-back-in-shape-by-adding-gyms.html.

The post L’expérience client future : pourquoi et comment donner du sens ? appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com

Les clients accordent de plus en plus d’importance à l’expérience qu’ils reçoivent plutôt qu’au prix ou au produit. C’est pourquoi l’expérience client est rapidement devenue une priorité absolue pour toutes les entreprises. En 2020, avec les livraisons à domicile et les mesures de distanciation sociale mises en place en réponse à la COVID-19, les consommateurs sont passés à la commande sur smartphone pour acheter de tout, de la soupe aux noix.

De plus en plus de personnes utilisent des applications mobiles pour faire venir de la nourriture à leur porte. Les consommateurs savent à quel point il est important d’utiliser ces applications, que ce soit dans le confort de leur propre maison ou sur le trajet domicile-travail. Avec des options de personnalisation pour enregistrer leurs préférences, des informations précises sur les prix et des offres à portée de main, les attentes des consommateurs en matière de rapidité et d’absence de friction pour passer leurs commandes n’ont jamais été aussi grandes.

Bien entendu, pour pouvoir offrir une excellente expérience au client à ce niveau, il faut investir dans des technologies et des processus intelligents.

Renforcer les capacités du commerce électronique

Ce n’est pas seulement un dépanneur et un détaillant de carburant typique, mais Casey’s General Stores Inc. (Casey’s) est la cinquième plus grande chaîne de pizzas d’Amérique, avec plus de 19 millions de pizzas servies chaque année. En développant des liens communautaires solides, la marque est intégrée au tissu des petites villes du Midwest, offrant un service de proximité 24 heures sur 24, soutenant des causes importantes et célébrant les héros locaux.

Si la marque a su gagner des adeptes, Casey’s devait faire plus avec ses systèmes de commande et de paiement en ligne. Ils ont été construits sur des logiciels vieillissants qui n’ont pas su suivre le rythme de l’époque, ce qui a eu pour conséquence une expérience client en ligne qui n’était pas à la hauteur de l’essence de la marque, hyper pratique et axée sur la communauté.

Ainsi, dans le cadre de sa transformation numérique, il était non seulement essentiel pour Casey’s de renforcer ses capacités en matière de commerce électronique, mais il lui fallait aussi mettre l’expérience du client au premier plan et répondre plus rapidement aux changements du marché.

Pour ce faire, elle a dû utiliser des technologies intelligentes pour créer une application pratique pour smartphone et un site Web mobile afin de rationaliser les commandes par téléphone portable, ce qui a permis aux habitants de ces villes du Midwest de prendre leurs pizzas préférées très facilement et rapidement. En même temps, dans le but de l’aider à atteindre de nouveaux niveaux de confort, Casey’s a conçu un programme de fidélisation des clients.

citation de Art Sebastian, VP de Casey's

Rationalisation des processus de commande et de paiement

Pour rationaliser le processus de commande et de paiement en permettant aux clients de payer en ligne, Casey’s a déployé les solutions SAP Commerce Cloud et SAP Customer Data Cloud du portefeuille SAP Customer Experience. L’application mobile permet aux clients de passer des commandes de ramassage ou de livraison, de définir une carte de crédit par défaut pour le paiement, de personnaliser les commandes de pizza, de trouver un magasin, de parcourir le menu, de suivre les commandes, de réorganiser les favoris et de vérifier le prix du carburant.

Dans les cinq mois qui ont suivi son lancement, Casey’s a généré environ 65 % de ses revenus numériques grâce à l’application et 30 % supplémentaires grâce au Web mobile.

En lançant son premier programme de fidélité numérique, Casey’s Rewards, sur SAP Customer Data Cloud, Casey’s a organisé les données, le consentement et les préférences des clients et les a reliés directement à ses applications sur SAP Commerce Cloud. D’un seul coup, Casey’s est en mesure de récompenser sa légion de fans avec des offres à valeur ajoutée, tout en l’aidant à mieux connaître leurs besoins – ce qui lui permet en fin de compte de proposer des expériences qui dépassent ces besoins.

Une évolution rapide à l’époque de COVID-19

L’investissement de Casey dans les technologies intelligentes a également permis à ses magasins de rester ouverts pendant la période de COVID-19 et à l’entreprise d’avancer plus rapidement que jamais. Pour répondre aux attentes des clients pendant cette période, Casey’s a donné la priorité aux livraisons sans contact, s’est associé à un service de livraison tiers, a élargi la gamme de produits de marchandises générales disponibles en ligne et a lancé un service de livraison en bordure de trottoir.

Pour en savoir plus sur la transformation numérique de Casey’s, nous avons rencontré Art Sebastian, vice-président de Digital Guest Experience chez Casey’s à SAPPHIRE NOW Converge. Dans cette interview de quatre minutes, il décrit comment le détaillant de la supérette a fait de l’expérience client un avantage concurrentiel. Pour en savoir plus, consultez l’étude sur la transformation de l’entreprise, « Casey’s : Building True Customer Loyalty Over Pizza ».

Article publié en anglais sur blogs.sap.com

 

The post Faire de l’expérience client un avantage concurrentiel appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com


À moins que vous ne vendiez des survêtements, qui se sont vendus 80 % plus vite en avril qu’en février de cette année, la plupart des détaillants de mode sont confrontés à un printemps et un été difficiles.

J.C. Penney est la dernière victime parmi les géants de la vente au détail, rejoignant Neiman Marcus, Macy’s et d’autres qui ont déposé leur bilan. Pendant ce temps, les ventes au détail d’avril aux États-Unis ont chuté de 17,8 % par rapport à 2019.

Les magasins dans certaines régions des États-Unis rouvrent, mais pas complètement. Le nombre de clients autorisés à l’intérieur des magasins pourrait être limité, et de nombreuses personnes continueront à se tenir à l’écart des commerces non essentiels.

Pour survivre aux retombées financières, les retailers doivent trouver de nouveaux moyens de rester virtuellement proches des clients.

Ici, deux fondateurs de start-up et un expert de SAP décrivent comment la technologie peut aider les détaillants à survivre et à se rétablir – tout en gardant leurs marques et le suivi de leurs clients intacts.

 

La réalité augmentée fait entrer le magasin chez vous

Ashley Crowder, co-fondatrice et directrice de Vntana, pense que les solutions de 3D et de réalité augmentée (RA) comme celles développées par son entreprise peuvent augmenter les taux de conversion pour les achats en ligne.

« Vntana permet de prendre facilement des fichiers de conception de fabrication existants et de créer immédiatement des expériences 3D et de RA qui ont prouvé qu’elles pouvaient plus que doubler les taux de conversion et réduire les retours de 40 % », a-t-elle déclaré.

Vntana travaille avec des clients comme Shah Jewelry pour créer des versions virtuelles de produits qui permettent aux clients d’ »essayer » les articles à la maison. Même avant la pandémie, Vntana a constaté une augmentation du taux de conversion des navigateurs en acheteurs parmi les entreprises qui offrent des expériences 3D à leurs clients. Par exemple, selon M. Crowder, Ikea a connu une augmentation de 30 % de ses revenus lorsque les consommateurs pouvaient placer virtuellement des produits dans leur maison.

Crowder pense que la technologie de Réalité Augmentée (RA) et de réalité virtuelle (RV) est là pour rester : « Artillery Intelligence, une publication de recherche sur la RA et la RV, a réalisé une étude de consommateurs qui a révélé que 45 % des consommateurs veulent essayer les achats en RA/RV. Trente pour cent ont déclaré que si cela pouvait leur fournir suffisamment d’informations pour prendre une décision d’achat, ils ne voudraient plus jamais aller dans un magasin de détail. Les gens veulent donc ce contenu et ils veulent cette option ».

Elle s’attend à ce que l’adoption s’accélère en raison de la crise du coronavirus et souligne que les entreprises qui agissent rapidement maintenant seront mieux positionnées pour survivre et se développer à l’avenir.

 

Le commerce électronique hyperlocal dynamise le retail physique

Sandeep Bhanote a cofondé Radius8, une start-up qui améliore les interactions des acheteurs en ligne en leur proposant des expériences hyperlocales et personnalisées. Comme Crowder, Bhanote participe au programme d’accélération de SAP.iO Foundries à New York, qui soutient actuellement une cohorte d’entreprises axées sur l’expérience client.

Radius8 résout ce défi. Le commerce électronique est le même, quel que soit l’endroit où se trouvent les consommateurs, ce qui peut se traduire par des expériences médiocres pour les acheteurs en ligne, en particulier si le détaillant possède de nombreux magasins dans tout le pays.

« Notre technologie prend la localisation du consommateur et détermine sa proximité avec n’importe lequel de ces magasins au sein de la chaîne de vente au détail et modifie dynamiquement l’expérience du commerce électronique pour refléter l’endroit où il se trouve », a expliqué M. Bhanote.

 

  1. Bhanote pense que l’unification de l’expérience numérique et physique des magasins propulsera la vente au détail à un niveau supérieur.

Grâce aux données géospatiales, Radius8 offre aux consommateurs une meilleure expérience en ligne tout en stimulant les ventes en magasin en amenant les gens à se rendre dans des magasins spécifiques. M. Bhanote explique que le point central de l’intégration entre les magasins virtuels et physiques s’est limité à la compréhension de l’inventaire.

« Mais la réalité est que tous ces magasins physiques ont toutes ces choses merveilleuses qui se produisent et qui ne sont presque jamais communiquées numériquement – même pas dans le rayon de ce magasin physique », dit-il.

 

  1. Bhanote a ajouté que les clients – dont adidas, Lucky Brand, Snipes USA, Orvis et Eddie Bauer – utilisent déjà Radius8 pour créer de superbes expériences sur des sites virtuels et physiques.

 

L’entreprise intelligente offre des expériences uniques et de l’agilité

Matt Laukaitis, vice-président exécutif et directeur général mondial des industries de consommation chez SAP, estime que le maintien de l’intimité avec le client est primordial pour les détaillants.

« C’est la capacité à continuer à renforcer ce lien avec les consommateurs », a-t-il déclaré. « Nous voyons beaucoup d’innovations de la part de marques, grandes et petites, où les gens font des choses créatives avec des stylistes personnels virtuels et des sessions individuelles de vidéo-shopping pour donner aux clients une expérience unique ».

Qu’il s’agisse d’une expérience en ligne ou traditionnelle, les gagnants du futur maintiendront la cohérence de la marque tout en augmentant la pertinence et la fidélité des clients. « C’est ce qui va leur permettre de réussir leur réouverture de magasins », a déclaré M. Laukaitis.

L’agilité des détaillants pour répondre à la pandémie les rendra plus ou moins efficaces. « Les entreprises qui pourront le mieux naviguer dans la crise sont celles qui peuvent être créatives et agiles dans l’environnement actuel », a-t-il déclaré.

Les entreprises qui ont déjà adopté la transformation numérique et investi dans une infrastructure d’entreprise intelligente auront une longueur d’avance sur leurs concurrents. Elles disposent de la rapidité, de la simplicité et de la flexibilité nécessaires pour adapter leurs modèles d’entreprise tout en répondant aux attentes des consommateurs.

Une chose est sûre : le commerce électronique se développe rapidement. Le taux de croissance récent des recettes du commerce électronique aux États-Unis a atteint près de 80 % d’une année sur l’autre.  Et la crise a accéléré le besoin des gens de vivre de meilleures expériences numériques.

Les nouvelles technologies comme la RA et le géospatial, combinées à un noyau numérique solide et aux technologies traditionnelles de l’expérience client, permettront aux détaillants de pivoter rapidement et de conserver leurs clients.

https://youtu.be/rFiopsB5JzA

 

Publié initialement en anglais sur news.sap.com

The post Trois façons dont la technologie peut sauver le retail appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com