Articles

SAP aide à faire face à la crise grâce à la localisation


Avec la propagation du coronavirus, un effet domino fait des ravages sur les entreprises et les employés . Les chefs d’entreprise ont été contraints de fermer leurs portes ou de couper les services, ce qui a menacé leurs propres moyens de subsistance et ceux de leurs travailleurs.

Pour atténuer l’impact économique et humain, de nombreux pays ont adopté des lois qui doivent être mises en œuvre rapidement afin de protéger les emplois des citoyens les plus démunis.

Les entreprises étaient sous pression pour se conformer rapidement à ces nouvelles obligations légales et réglementations fiscales. Étant donné que de nombreux changements fiscaux et juridiques influencent la manière dont les entreprises rémunèrent leurs employés, les applications de paie et autres solutions de gestion de l’expérience humaine (HXM) ont été fortement impactées par la législation.

Les entreprises du monde entier se sont donc tournées vers SAP pour les aider à se conformer rapidement aux changements en mettant à jour leur logiciel.

80 mesures juridiques accélérées pour aider les clients

SAP dispose d’une stratégie de localisation solide, conçue pour de telles urgences inattendues. Qu’il s’agisse de mettre en œuvre la conformité légale liée à la sécurité des revenus, de réserver des billets aller-retour pour les employés expatriés bloqués ou d’accorder des allègements fiscaux aux petites et moyennes entreprises, l’équipe des services de mondialisation est là pour vous aider.

Pour relever le défi, il a fallu redistribuer les équipes, mobiliser des ressources supplémentaires et continuer à faire appel à des experts internes et externes.

«Nous n’avons épargné aucun effort pour proposer plus de 80 mesures juridiques accélérées qui aideront les clients à relever les défis actuels du marché», déclare Stefan Steinle, responsable des services de mondialisation chez SAP. «Et en plus de tous les changements juridiques liés au COVID-19, nous continuons également à fournir des mises à jour régulières et des changements juridiques.»

Les services de mondialisation travaillent en étroite collaboration avec les clients et les partenaires afin de fournir une solution pour chaque changement pertinent aussi rapidement et efficacement que possible et de mettre ces informations à la disposition du public. Nestlé est une entreprise mondiale qui s’appuie fortement sur la localisation soutenue par SAP, quel que soit le lieu d’activité de ses clients.

«C’est une excellente idée d’avoir un guichet unique pour tous les changements juridiques liés au COVID-19», déclare Mukesh Kumar Rai, SAP Total Quality Manager chez Nestlé pour l’Asie, l’Océanie et l’Afrique subsaharienne. «C’est encore plus utile pour un client mondial comme Nestlé avec plusieurs versions nationales.»

SAP maintient cette vue d’ensemble des annonces légales pertinentes pour les localisations SAP Payroll Processing et SAP SuccessFactors Employee Central Payroll. Trois exemples en Espagne, en Italie et en Autriche montrent l’étendue des changements légaux que SAP a mis en œuvre dans les solutions HXM pendant la pandémie.

Rallye en Espagne

L’Espagne fait partie des pays les plus durement touchés par le COVID-19 . Les autorités gouvernementales y ont publié six bulletins juridiques contenant jusqu’à quatre changements chacun. Ces changements affectent les paiements et les impôts de la sécurité sociale et nécessitent des modifications d’algorithme des données de base, du calcul de la paie et des rapports juridiques.

Comme l’analyse et la mise en œuvre de ces changements devaient être effectuées rapidement, Gema Moraleda, chef de produit chez SAP Espagne, et Carlos Moehlecke, propriétaire du produit de développement, ont organisé des réunions de groupes d’utilisateurs pour partager les détails des solutions SAP et ont utilisé plusieurs canaux de communication pour tenir les clients informés.

La contribution de SAP a été reconnue par les représentants du groupe d’utilisateurs, les clients et les partenaires. En mars, Juan José Díaz Vázquez de Barrahache , un partenaire SAP, a écrit : «Tout comme il y a des moments de critique, nous de Barrahache pensons également qu’il y a des moments de gratitude, et dans ce cas, nous applaudissons la façon dont SAP Espagne a intensifié ses dons. réponses aux utilisateurs espagnols de la paie en ces temps compliqués que nous vivons. »

Aider l’Italie à guérir

Mi-mars, le gouvernement italien a promulgué le décret-loi Cura Italia (« Guérir l’Italie »), qui contient des mesures telles que le report du paiement des impôts, un traitement spécial des absences, des primes supplémentaires et des allocations pour soutenir les familles. Le plus grand défi était de mettre à jour le logiciel en ligne et en temps voulu, compte tenu de la nature dynamique des annonces. SAP a utilisé tous les canaux de communication possibles pour aider à minimiser tout manque de clarté auquel le client était confronté.

Adaptation au modèle autrichien de travail à court terme

L’Autriche a adopté un modèle de chômage partiel , qui s’appuie sur les allocations de chômage fédérales. Bien que le programme ait nécessité des modifications très complexes du logiciel géré par les entreprises et les institutions, l’équipe régionale des services de mondialisation a terminé l’analyse et la mise en œuvre des changements requis en une semaine.  Dès la deuxième semaine d’avril, plus de 600 000 citoyens avaient demandé une indemnisation dans le cadre du programme, ce qui a incité le gouvernement autrichien à décupler les fonds disponibles pour soutenir le programme de chômage partiel, qui sont passés de 400 millions à 5 milliards d’euros.

Steinle résume la réponse de son équipe à la crise mondiale : « Notre contribution va au-delà de l’expertise en matière de solutions, de l’agilité et de la mise en place de solutions sur mesure. Nous nous sommes distingués non seulement en répondant rapidement aux opportunités du marché, mais aussi en proposant des solutions concrètes qui ont un impact socio-économique énorme sur les citoyens, les entreprises et les gouvernements ».

Tags: COVID-19 , HXM , paie

Article posté pour la première fois en anglais sur news.sap.com

The post SAP aide à faire face à la crise grâce à la localisation appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com

Deploy Friday EP — 16 Micronaut: A Modern Full-Stack Framework for Building Microservice and Serverless

A Question and Answer session with guests: 

Micronaut is an open-source, JVM-based framework for building full-stack, modular, easily testable microservice and serverless applications. Unlike reflection-based IoC frameworks that load and cache reflection data for every single field, method, and constructor in your code, with Micronaut, your application startup time and memory consumption are not bound to the size of your codebase. Micronaut’s cloud support is built right in, including support for common discovery services, distributed tracing tools, and cloud runtimes. 

Source de l’article sur DZONE

Adveo opte pour SAP Commerce pour développer son activité et répondre à la demande croissante des consommateurs

Levallois, le 15 juillet 2020 – SAP France annonce qu’Adveo, l’un des leader européen en matériel de bureau, matériel scolaire et fournitures, utilise la solution d’ecommerce SAP Commerce pour renforcer sa croissance. Avec 345 collaborateurs et un réseau de 1500 distributeurs indépendants dont une grande partie regroupée autour des trois enseignes CALIPAGE, Plein Ciel et Buro+ répartis entre la France et le Benelux, l’entreprise rencontrait plusieurs challenges : l’évolution de la demande des professionnels et du grand public, le développement du e-commerce, et, plus récemment, la crise du Covid-19.

Pour répondre à ses nouveaux enjeux, Adveo a massivement investi dans le numérique pour renforcer son expérience réseau et client final. L’objectif : améliorer la traçabilité des produits, faciliter les échanges d’informations avec son réseau, mise en place de contenus et de solutions au service de ses distributeurs pour développer l’e-commerce en parallèle des points de vente physiques… Pour gagner en agilité sur l’e-commerce, l’entreprise a misé sur la solution SAP Commerce hébergée sur le cloud Microsoft Azure et intégrée par Delaware. Le déploiement a été effectué en un temps record entre mars et mai 2020, en pleine crise sanitaire.

Gagner en agilité pour booster la croissance

En quelques années, Adveo est passée d’une offre traditionnelle (papiers, stylos, archivage, impression…), à une offre élargie couvrant les besoins des professionnels et du grand public. L’entreprise est passée en quelques années de 10 000 à 25 000 références et ambitionne d’atteindre 45 000 d’ici fin 2022.

« SAP Commerce est un choix stratégique de croissance misant sur une plus grande flexibilité pour nous adapter rapidement aux évolutions de la demande, à la transformation du commerce et ainsi réduire le time to market des nouvelles offres ou encore tracer de nouveaux flux logistiques », explique Philippe Guillotin, président d’Adveo.

Adapter l’offre pour dynamiser les ventes en pleine crise sanitaire

« Le déploiement de la solution nous a ainsi permis d’être extrêmement réactifs pendant la période de confinement et de créer rapidement des gammes spécifiques (plexiglas, masques et gels hydroalcooliques) pour répondre aux besoins liées au Covid-19 en référençant rapidement plusieurs centaines de distributeurs. Elle nous a permis de répondre aux problématiques logistiques liées à l’augmentation de la demande sur certaines gamme de produits », ajoute Philippe Guillotin.

Adveo simplifie ainsi son activité, avec le développement de ventes profitables pour les distributeurs, et une vraie bonne expérience d’achat pour le client final.

SAP Commerce pour plus de flexibilité et de réactivité

L’hébergement sur le cloud nous a permis d’intégrer rapidement la solution au sein de l’entreprise et d’extraire facilement les données pour les transférer de notre ancienne plateforme vers SAP Commerce. Plus des deux tiers du projet se sont déroulés pendant le confinement, et nous n’avons rencontré aucune difficulté d’accès à la solution. Le cloud nous apporte une flexibilité et une forme de garantie de fonctionnement : nous n’avons aucune limite de capacité », explique Alexandre Rochereau, DSI d’Adveo. « Combinée avec l’ERP SAP, nous disposons d’une solution complète, intégrée et automatisée qui nous a permis d’éliminer de nombreuses contraintes manuelles. »

Créer de nouvelles expériences

Avec la nouvelle version de SAP commerce, Adveo a pu enrichir l’expérience interne, améliorant le pilotage et facilitant la publication des nouvelles références sur leur solution logistique, directement intégrée à la solution SAP. Les utilisateurs sont devenus responsables de leur catalogue et peuvent publier eux même les nouveaux produits grâce à une ergonomie optimisée, leur permettant de réduire les dépenses liées à l’intervention d’experts IT.

Enfin, SAP Commerce a permis à Adveo d’atteindre son objectif de devenir conforme avec les nouvelles normes RGPD, assurant ainsi la confidentialité des données des 1 500 distributeurs de l’entreprise. A court terme l’entreprise va généraliser les échanges digitaux avec ses fournisseurs et déployer de nouvelles solutions d’e-procurement au service de l’ensemble de ses distributeurs.

À propos de SAP

SAP est le leader du marché des applications d’entreprise : 77% des transactions financières mondiales passent par un système SAP. L’entreprise accompagne les organisations de toute taille et de tout secteur à mieux opérer. Nos technologies de machine learning, d’Internet des objets (IoT), d’analytique avancée et de gestion de l’expérience aident nos clients à transformer leur activité en « entreprise intelligente ». SAP dote les professionnels d’une vision approfondie sur leur activité et favorise la collaboration pour garder une longueur d’avance sur leurs concurrents. Pour les entreprises, nous simplifions la technologie afin qu’elles puissent utiliser nos logiciels comme elles le souhaitent, sans interruption. Notre suite d’applications de bout en bout et nos services permettent à plus de 440 000 clients d’opérer de manière rentable, de s’adapter en permanence et de faire la différence. Avec son réseau mondial de clients, partenaires, employés et leaders d’opinion, SAP aide le monde à mieux fonctionner et à améliorer la vie de chacun. Pour plus d’information, visitez le site www.sap.com

The post Adveo opte pour SAP Commerce pour développer son activité et répondre à la demande croissante des consommateurs appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com

Design a Real-Time ETA Prediction System Using Kafka, DynamoDB, and Rockset

These are strange times. Cities are in lockdown, and few are venturing outside. Therefore, the increased use of on-demand logistics services, like online food delivery, doesn’t come as a surprise.

Most of these applications provide a near real-time tracking of the ETA once you place the order. Building a scalable, distributed, and real-time ETA prediction system is a tough task, but what if we could simplify its design? We’ll break our system into pieces such that each component is responsible for one primary job.

Source de l’article sur DZONE

Exciting New Tools for Designers, July 2020

Some of the changes we are seeing with where we work are starting to pop up in the type of new tools made for designers and developers. More tools with remote collaboration as a key feature are increasing in popularity. (You’ll find a few of those here.)

Here’s what new for designers this month.

Webdesign Toolbox

Webdesign Toolbox is a collection of tools, apps, and resources all in one location for designers and developers. The best part of this resource is that it is human-curated, so every tool is quality checked and makes the list because it has been tested and researched. Search the collection by design, dev, stock, typography, UX, or workflow tools (and more) and use them to help create more efficiently. The collection is constantly growing, too.

CodeStream

CodeStream might be the new-world workflow tool for web designers and developers. It is made for remote teams to review code right inside your IDE without breaking from development flow. You can post and review changes and comments are all independent of the code itself, even though they link to it.

Litur

Litur is a color management app for iOS. Use it to find and collect color swatches, create custom palettes, and even check color combinations against accessibility standards. The app can even generate color codes for you from swatches you find from a photo or image upload or create. The app works on mobile and desktop Mac devices and is a paid app.

Editor X

Editor X, which is still in beta, is a website building tool that combines advanced design and prototyping capabilities with secure web hosting and integrated business solutions. Go from an idea straight to production in a highly intuitive design workspace. The best feature might be exact design precision tools.

Grid Cheatsheet

Grid Cheatsheet is a visual and code-based set of “cheats” based on the W3C CSS Grid Specifications. What’s nice is it makes these guidelines easier to understand and use if reading through them makes you a little uneasy.

Tutorialist

Tutorialist brings together some of the best development tutorials on the web. All of the tutorials are free videos available on YouTube, and this project collects them all in one place.

Pure CSS Halftone Portrait from JPG

Pure CSS Halftone Portrait from JPG is a beautiful pen from Ana Tudor that shows how to change the visual representation of an image. The examples are brilliant and in true halftone fashion. The code snippet works with color, or black and white images as well.

VoiceText for Slack

VoiceText for Slack is another work from home productivity tool. Integrate it with Slack and send messages with text that’s transcribed right in your channels. It’s a free integration and supports 18 languages.

Feature Peek

Feature Peek is a developer tool that helps you get frontend staging environments on demand and gather team feedback earlier in the development process. It’s made for use with GitHub and works with a variety of other tools as well.

Formbutton

Formbutton is a simple and customizable pop-up form. (And we all know websites have plenty of them right now.) It connects to other services you already use, such as Google Sheets and MailChimp, and is simple to set up.

Blocksy Theme

Blocksy is a WordPress theme that’s made for non-coders. It’s a zippy and highly visual theme made for Gutenberg. It works with other builders and allows the user to customize pretty much everything visually. (There’s even a dark mode.) The theme is packed with tools and options and is a free download.

Oh My Startup Illustrations

Oh My Startup Illustrations is a set of vector illustrations in several categories featuring a popular style on many projects. Use the characters and scenes to create a semi-custom story for your startup project.

1mb

1mb is a code editor and host where you can create a static website with a custom domain and SSL included. The editor works in-browser and everything is saved in the cloud.

Linear

Linear is an issue tracking Mac app for teams. It’s designed to help streamline software projects, sprints, and tasks, and can integrate with standard tools such as Github, Figma, and Slack.

Hosting Checker

Hosting Checker solves a common issue – a client wants you to work on their website, but has no idea who hosts it. Hosting Checker shows the user hosting provider and IP address the website uses, along with where its server computers are located and the host’s contact details. It also claims to be 82% faster than other similar tools.

Spike

Spike alerts you to website incidents before customers. Create alerts and get a phone call, text message, email, or Slack notification right away. The tool provides unlimited alerts and integrations to you can stay on top of issues before they become real problems.

Magnus UI

Magnus UI is a framework that helps you building consistent user interfaces in React. It comes with plenty of components ready to use and you can customize the theme.

SpreadSimple

SpreadSimple uses data in Google Sheets to create styled websites with features such as filtering, search, sorting, cart, order collection via forms, and much more. Update the sheet and instantly see changes on the website.

WebP vs. JPEG

Google is starting to suggest using it’s WebP image format to decrease load times, because of the lighter file size. But is WebP better than the traditional JPEG? Developer Johannes Siipola tested the file types at different sizes to answer the question. The answer is a bit complicated, but sometimes it might be better; read the full analysis for more.

Oh Dear

Oh Dear is a website monitoring tool that can help you keep a check on websites. Monitor uptime, SSL certificates, broken links, and more with notifications that come right to you if there’s an issue.

Airconnect

Airconnect is a Zoom video conferencing alternative that you can use for your brand with a custom header, colors, and portal for clients. The tool includes video calling as well as the ability for customers to access their data and automate your onboarding process.

Free Faces

Free Faces is a curated collection of free typefaces that you can browse and use in projects. Search by type style with visual results that include a download link.

All the Roll

All the Roll is a fun novelty font for just the right type of project. It includes 167 characters with swash characters that can be added before or after certain letters.

Backrush

Backrush is a handwriting-style typeface with easy strokes and a pen-like feel. It includes thicker letterforms with nice swashes and a full character set.

Thuner

Thuner is a slab display font with interesting quirks. It’s made for larger than life designs. It includes a full uppercase character set and numerals.

Source


Source de l’article sur Webdesignerdepot

8 Design Secrets of B2B Vs B2C Websites

Web design clients come from a wide variety of backgrounds. One day, you’ll be designing a portfolio website for a voiceover artist, the next you’ll be creating a comprehensive ecommerce site for a leading retailer. In an ideal world, you’ll get to a point where you eventually specialize in a niche. However, you’ll need to master both avenues first.

The more time you spend in this industry, the more you’ll learn that every client comes with their own unique requirements and challenges to consider. However, there’s a particularly huge divide between the kind of web design projects you do for B2B clients, and the ones you do for B2C customers.

Both B2B (Business to Business) and B2C (Business to Consumer) websites need to be clear, concise, and aesthetically pleasing. They should always have a strong focus on user experience, and they need to work consistently across devices. However, being aware of the difference between B2B and B2C projects will help you to deliver better results to your customers.

Defining the Differences Between B2B and B2C Sites

Some web design trends remain consistent in any environment.

Whether you’re creating a site for a hairdresser, or a leading SaaS company, you’ll need to deliver responsive design, intuitive navigation, and excellent site security.

Your process is unlikely to differ from B2B to B2C much in terms of project milestones, phases, prototyping and wire-framing. The differences that arise between B2B and B2C projects often come in the approach you take to building certain elements.

Let’s take a closer look at the things you might need to consider:

1. The Target Audience

In any design project, it’s always important to keep the end customer in mind. Knowing your client’s target audience will help you to create both an image and a tone of voice that appeals to the right people.

B2B Websites

With B2B websites, you’ll be speaking to a range of highly-educated individuals who already have a general knowledge of your service. The aim here will be to show the end-user how you can help them achieve better results. For instance, m.io highlights “syncing communication” so you can “effortlessly chat” with your team.

The language and content of the website is all about highlighting the key benefits of the products, and the kind of outcomes that they can deliver. The Nielsen Norman Group reports that there’s often a lot of discussion between decision-makers when they’re checking out a B2B website.  

Designers need to work harder at convincing B2B buyers that they’re making the right decision. This is particularly true when you’re selling something like a software subscription that requires a lot of long—term investment.

B2C Websites

On the other hand, while B2B customers make decisions based on logic, information, and well-explained benefits, B2C customers are more influenced by emotion. They want quick solutions to their problems, and the opportunity to purchase from a brand that “understands” them.

Look at the Firebox website, for instance. It instantly highlights an ongoing sale at the top of the homepage, addressing any concerns a customer might have about price. That combined with a quirky layout full of authentic photos and bright colors means that customers are more inclined to take action.

2. The Purpose

Another factor that can vary from B2C to B2B websites, is the motive behind a customer’s purchase. Knowing what’s pushing a target audience to interact with a brand will help you to create a website that appeals to specific goals.

B2B Websites

B2B websites often aim to solve expensive and time-consuming problems for companies. To sell a decision-maker on the validity of a solution, it’s important to thoroughly explain what the solution is, how it works, and how it addressees a specific pain point.

Look at the Zoom website for instance, they don’t just tell people that they offer video conferencing, they address the practical applications of the platform:

B2C Websites

Consumers are a lot easier to appeal to in terms of emotional impact, because many of them come to a website looking to fulfill an urgent need. Because of this, many web designers can take advantage of things like urgency and demand to encourage conversions. For instance, look at this website from TravelZoo. It takes advantage of a customer’s desire to get away:

A B2B website needs to focus on providing information that helps companies to make more confident decisions. What’s more, with B2B sites, decisions are often made by several stakeholders, while B2C sites ask a single person to make a choice. A B2C website needs to address immediate concerns and connect with customers on an emotional level. B2C buyers still want to do their research on products or services, but the turnaround is much quicker, and often requires less information.

3. The Design Elements (Visual Appearance)

Just as the focus of your website design and the audience that you’re creating the experience for can differ from B2B to B2C websites, the visual elements of the design might change too.

B2B Websites

In most cases, B2B websites are all about presenting a highly professional and respectable image. You’ll notice a lot of safe and clear choices when it comes to typography and imagery. It’s unusual to see a B2B website that takes risks with things like illustrations and animations.

Look at the Green Geeks website for instance. Everything is laid out to encourage clarity and understanding. Information is easy to find, and there are no other issues that might distract a customer.

B2C Websites

On the other hand, B2C websites can be a little more daring. With so many different options to choose from, and most customers buying out of a sense of urgency or sudden demand, designers are under pressure to capture attention quick. This means that it’s much more likely to see large pieces of eye-catching imagery on B2C sites, with very little text.

Movement, like slideshows and animations often play more of a role here. Additionally, there’s a good chance that you’ll be able to experiment more aggressively with color. Take a look at the Yotel website, for instance. There’s very little textual information here, but the appeal of the website is conveyed through sliding images:

4. Website Content

The way that information is conveyed on a B2B website is very different to the messages portrayed on a B2C site. Usually, everything from the language, to the amount of content that you use for these projects will differ drastically.

B2B Websites

When designing for a B2B website, you’ll need to be careful with content, as you’ll be speaking to a very mixed audience. If your site caters to different industries, you’ll need to ensure that you show authority, without using too much jargon. Some companies even create different pages on their site for specific customers. The aspin.co.uk website covers the benefits from a company, sale and integration perspective:

Rather than try to talk to all business owners about their differing communication pains, G-Suite anticipates its audience and creates pages for each.

B2C Websites

Alternatively, B2C websites can make things a little simpler. For instance, on glossybox.co.uk, there’s no need to provide a ton of information for different types of shopper, designers can appeal to one audience, i.e. the “beauty addict”:

In both B2B and B2C websites, the aim of the content should always be to answer any questions that the end user might have.

5. CTA Buttons

Call to Action buttons are often a crucial part of the web design journey. However, it’s sometimes difficult to determine where they should be placed, or how many buttons you need.

B2B Websites

Because the decision to buy something won’t always happen immediately with a B2B website, these kinds of sites often use a variety of CTAs. For instance, you might have a “Request a Quote” button at the top of a page, as well as a Sign in button.

On the Klaviyo site, for instance, you can request a demo, sign up or log in:

You can place CTAs lower on the page with B2B websites too, as it’s more likely that your customers will be scrolling through the site to collect more information before they decide to buy.

B2C Websites

On the other hand, with B2C websites, you usually don’t need to give your visitors as many options. A single option to “Add to Cart”, or perhaps an extra choice to “Add to Favorites” is all your user will need. Customers need to instantly see what they need to do next as soon as they arrive on a page:

On the Evil Hair website, you immediately see how to add a product to your cart.

Remember, the sales process is a lot quicker with B2C customers. This means that you need your CTA buttons to be front and center as soon as someone clicks on a page.

6. Contact Forms

In a similar vein, the way that you design your contact forms will also depend on the end-user that the website wants to appeal to. There’s a very different process for getting in touch on a B2B website, compared to a B2C site.

B2B Websites

B2B websites often require longer contact forms, as clients need to collect additional information about a prospect’s position in a company, and what that company does. B2B companies need to share things like what they’re looking for in a service, and how many users they have, so a sales team knows what kind of demonstration to give.

As with any strategy for contact form design, you should always only include the fields that your client needs and no more. If you demand too much from any client, you could send them running in the opposite direction. Check out this straightforward option from Ironpaper, for instance:

The form addresses as many relevant questions as possible without overwhelming the customer. Because the site handles things like design, it makes sense that they would ask for a link to the company’s existing website.

B2C Websites

On a B2C website, there are very different approaches to contact forms. You may have a dedicated contact form on your website where people can get in touch if they have any questions. A FAQ page where customers can serve themselves is another great way to help your client stand out from the competition. Check out this option from River Island, for instance:

On the other hand, you might implement pop-up contact forms into a website if your client wants to collect emails for email marketing. In that case, it’s important to make sure that you’re only asking for the information you need, and nothing more.

The easier it is to sign up for a newsletter, the more likely it is that customers will do it. Being able to enter their name and email address and nothing else will make the signup seem less tasking.

7. Search Bars and Navigation

Whether you’re designing for B2B or B2C companies, navigation will always be a critical concern. End users need to find it easy to track down the information that they need about a company, whether they’re looking for a particular product or a blog.

B2B Websites

On a B2B website, the search bar often takes up a lot less prominence than it does on a B2C site. That’s because all of the information that a client needs, and the buttons they need to take their next steps, are already visible front-and-center.

As a designer, it will be your job to push as many people to convert as possible, by making the purchasing journey the most appealing path for visitors. For instance, on the Copper website, the “Try Free” buttons are much easier to see than “Continue with Google” or “Login”:

With B2B sites, the focus is on a very specific goal. Although navigation still needs to be available, it doesn’t need to be as obvious as it is on a B2C site.

B2C Websites

On the other hand, most B2C websites offer a wide range of products, and they’re perfectly happy for their customers to purchase anything, as long as they eventually convert. Because of this, they make navigation a much more significant part of the customer journey.

The search bar is often presented at the very top of the screen where customers can see it immediately. Additionally, there may be multiple pages within certain product categories, so that customers can browse through the items they’re most interested in. For instance, look at the homepage on the IWoot website:

The navigation elements in B2C websites need to be a lot more obvious, because consumers are more likely to use them when they’re searching through their options.

8. Social Proof and Testimonials

Finally, social proof is one of the things that will work well for improving conversions on any kind of website. When your customers aren’t sure whether or not they should buy from you, a review or testimonial could be just the thing to push them over the edge.

B2B Websites

On a B2B website, the decision-making process takes a lot longer. Because of this, it’s worth including as much social proof as possible in every part of the website. Client testimonials, reviews and ratings, and even high-profile company logos make all the difference. Many B2B websites include a page dedicated to case studies highlighting the success of other brands.

Your client might even go as far as to ask for a page that highlights their awards and recognition or showcases comparison tables that pit their products against the competition.

For instance, Authority Hacker has a “what the pros say about us” section as social proof:

B2C Websites

With a consumer website, you can include consumer ratings and reviews wherever you like. However, it’s most likely that you’ll want to have a place where customers can see the reviews of other clients on the product pages themselves. On the EMP website the company gives users the option to click on the star review section to jump to a different space on the page where testimonials are listed. This ensures that customers don’t have to scroll through a lot of excess information if they just want to add an item straight to their cart.

Designing for B2B vs B2C

In the world of web design, no two customers are ever the same. While you’ll need to adapt your processes to suit each customer you interact with, you can set your expectations in advance by learning the differences between B2B and B2C strategies.

 

Featured images by Chris Ross Harris and Mike Kononov.

Source

p img {display:inline-block; margin-right:10px;}
.alignleft {float:left;}
p.showcase {clear:both;}
body#browserfriendly p, body#podcast p, div#emailbody p{margin:0;}

Source de l’article sur

IBM et SAP annoncent de nouvelles offres pour aider les entreprises dans leur approche Intelligent Enterprise

L’initiative « Evolution Partnership » vise à fournir de nouvelles solutions sectorielles intelligentes offrant des processus de bout en bout qui aident les entreprises à accélérer la modernisation des systèmes et des flux de travail.

ARMONK, N.Y., et WALLDORF — IBM (NYSE : IBM) et SAP SE (NYSE : SAP) annoncent la prochaine évolution de leur partenariat, avec des projets visant à développer plusieurs nouvelles offres créées pour permettre aux entreprises de piloter leur activité par les données et leur offrir un parcours plus prédictible.

Plus de 400 entreprises ont modernisé leurs systèmes et leurs processus d’entreprise grâce au partenariat de transformation digitale d’IBM et de SAP. Alors que la pandémie de COVID-19 continue d’avoir des répercussions importantes sur de nombreux secteurs à travers le monde, les organisations s’aperçoivent qu’elles ont besoin de l’agilité nécessaire pour s’adapter de manière fluide à l’évolution des conditions de marché et à la demande des clients.

« L’avenir à court et à long terme des organisations est défini par leur capacité à répondre de manière proactive aux conditions de marché actuelles, difficiles et sans précédent », a déclaré Adaire Fox-Martin, membre du Conseil d’administration de SAP SE. « Les entreprises acquièrent un avantage concurrentiel en débloquant les données en amont et en aval de leur chaîne de valeur, ce qui leur permet de découvrir de nouvelles opportunités de revenus et de créer des expériences exceptionnelles pour leurs clients et leurs collaborateurs, tout en raccourcissant les délais pour créer de la valeur. Le partenariat de SAP avec IBM réunit la puissance d’applications intelligentes et l’expertise technologique pour permettre aux entreprises de créer de la valeur plus rapidement et d’injecter les transformations nécessaires au soutien de leur activité aujourd’hui et demain. Ce partenariat sera utile à nos clients sur le marché et au niveau de leur bilan. »

La prochaine évolution du partenariat entre IBM et SAP vise à créer de la valeur plus rapidement via la transformation des entreprises, à accélérer l’innovation sectorielle grâce à des offres de données à valeur ajoutée spécifiques à chaque secteur, à dynamiser l’expérience client et collaborateur et à leur offrir une flexibilité et un choix ultimes pour exécuter leurs charges de travail dans des environnements de cloud hybride.

« Pour être compétitives dans un monde bouleversé en profondeur et en évolution rapide, les entreprises doivent être capables de remodeler leur organisation pour créer des processus métiers efficaces et automatisés, en appliquant des technologies avancées pour transformer les processus statiques et cloisonnés en flux de travail agiles et intelligents », a déclaré Mark Foster, senior vice president d’IBM Services. « Les nouvelles solutions dévoilées aujourd’hui marquent une nouvelle étape dans le partenariat entre IBM et SAP qui dure depuis 48 ans tandis que nous aidons nos clients à accélérer leur parcours pour devenir des entreprises cognitives. Notre collaboration avec SAP est conçue pour aider nos clients à accélérer la prise de décisions et à créer des expériences plus significatives pour leurs clients et leurs collaborateurs. »

Cette nouvelle collaboration entre IBM et SAP fournira des solutions conçues pour débloquer une nouvelle valeur pour les clients :

Réinventer les flux de travail avec des processus de bout en bout sectoriels intelligents

Annoncé la semaine dernière, l’Industry Cloud de SAP propose des solutions verticales innovantes pour favoriser une transformation rentable et une croissance durable. Pour répondre à la demande du marché en matière d’innovation sectorielle, IBM et SAP ont commencé à définir et à fournir conjointement des solutions basées sur le cloud avec des flux de travail sectoriels intelligents de bout en bout pour permettre aux clients de prendre des décisions commerciales basées sur les données. La première offre portera sur les processus métiers LTO (Lead-To-Order) et Plan-To-Manufacture pour le secteur des machines et composants industriels, afin d’aider les fabricants industriels à réinventer les processus de flux de travail afin d’accroître la productivité et la satisfaction des clients. IBM et SAP ont fait équipe avec les principales entreprises du secteur des machines et composants industriels pour concevoir et développer les capacités futures. En tant que partenaire de développement du service SAP Model Company, IBM travaille également avec SAP au développement d’un service SAP Model Company for Telecommunications qui aidera les fournisseurs de télécommunications à transformer leurs processus de contact avec la clientèle et de back-office, ainsi qu’à optimiser au maximum le rendement de leurs investissements dans la 5G.

Flexibilité grâce aux solutions de cloud hybride

Selon une enquête récente de l’ASUG (Americas’ SAP Users’ Group), une majorité des personnes interrogées ont déclaré qu’elles utilisent ou prévoient d’utiliser SAP S/4HANA dans un modèle de cloud hybride. Les entreprises continuent à faire évoluer rapidement leurs modèles économiques et à reconfigurer leurs processus afin de mieux accompagner leurs clients et répondre aux nouvelles demandes du marché. Beaucoup se tournent vers une stratégie de cloud hybride pour une approche « Intelligent Enterprise ». Afin de donner aux clients la flexibilité nécessaire pour exécuter les charges de travail dans l’environnement cloud le plus optimal, IBM, Red Hat et SAP collaboreront pour apporter les services gérés de SAP sur site en validant les déploiements privés de SAP Cloud Platform et les services de support connexes sur Red Hat OpenShift. Cette solution, actuellement proposée à certains clients pionniers, devrait permettre aux clients de créer des extensions side-by-side avec la sécurité souhaitée, une exigence essentielle pour les clients des secteurs réglementés.

Réimaginer les expériences des clients et des collaborateurs

Avec Internet, les smartphones et les réseaux sociaux, il n’a jamais été aussi facile pour les clients et les collaborateurs de partager leurs observations sur la qualité de leurs expériences avec les entreprises, les produits, les responsables ou les services partagés. L’étude Global C-Suite d’IBM a révélé que 82 % des chefs d’entreprise croient fermement que les données contribuent à créer un avantage stratégique, en consolidant la confiance des clients et en augmentant les profits. Pour aider les entreprises à accroître la valeur à partir des données, IBM et SAP prévoient de fournir des technologies et des services en s’appuyant sur le portefeuille de SAP Customer Experience et les solutions de gestion de l’expérience de SAP (Qualtrics) pour permettre aux clients de fournir une expérience omnicanal de nouvelle génération et de mesurer et améliorer l’efficacité des expériences des parties prenantes. Cette collaboration est conçue pour contribuer à la fidélisation des clients, à l’engagement des clients et des collaborateurs et à la qualité des marques et des produits dans de nombreux secteurs. IBM prévoit d’intégrer l’utilisation des solutions de gestion de l’expérience de SAP dans la réalisation des projets, dans le cadre de la gestion du changement organisationnel d’IBM, afin d’offrir aux clients une expérience de projet différenciée et optimisée.

Automatisation des processus pour accélérer la transformation

IBM et SAP travaillent ensemble à la mise en place de l’IBM Accelerated Move Center, une usine de migration de nouvelle génération conçue pour automatiser et accélérer encore plus la démarche « Intelligent Enterprise » et donner aux clients plus de prévisibilité sur leur transition vers SAP S/4HANA. Cette nouvelle offre sera une approche d’intégration toute prête qui utilise des modèles sectoriels de base préconfigurés et exploite des outils d’automatisation et de configuration créés en collaboration avec IBM Research.

Ces nouvelles offres seront basées sur l’Intelligent Suite de SAP et les solutions Industry Cloud de SAP. Elles permettront aux clients de bénéficier des technologies de SAP et d’IBM telles que l’IA, l’apprentissage automatique, l’automatisation et l’analytique. Ces offres s’appuieront sur la nouvelle plateforme d’évolution d’IBM, qui offre une vue unique sur les solutions IBM et une préconfiguration de ses Industry Impact Solutions, et qui interagit avec la plateforme technologique d’entreprise de SAP. Celai permet aux entreprises de créer des aperçus avancés, d’intégrer des capacités et de créer, étendre et améliorer les applications SAP. Cette combinaison vise à aider les clients à bénéficier plus efficacement de « l’intelligent Suite » de SAP, à migrer vers le cloud, à transformer les données en valeur commerciale et à utiliser les technologies émergentes pour soutenir les flux de travail intelligents.

Conditions et détails des accords définitifs à finaliser.

À propos de IBM

Pour plus d’informations sur IBM Services, rendez-vous sur https://www.ibm.com/services.
Pour plus d’informations sur les services SAP d’IBM, rendez-vous sur https://www.ibm.com/services/sap.

Les déclarations concernant l’orientation et les intentions futures d’IBM peuvent être modifiées ou retirées sans préavis, et ne représentent que des buts et des objectifs.

À propos de SAP

SAP est le leader du marché des applications d’entreprise : 77% des transactions financières mondiales passent par un système SAP. L’entreprise accompagne les organisations de toute taille et de tout secteur à mieux opérer. Nos technologies de machine learning, d’Internet des objets (IoT), d’analytique avancée et de gestion de l’expérience aident nos clients à transformer leur activité en « entreprise intelligente ». SAP dote les professionnels d’une vision approfondie sur leur activité et favorise la collaboration pour garder une longueur d’avance sur leurs concurrents. Pour les entreprises, nous simplifions la technologie afin qu’elles puissent utiliser nos logiciels comme elles le souhaitent, sans interruption. Notre suite d’applications de bout en bout et nos services permettent à plus de 440 000 clients d’opérer de manière rentable, de s’adapter en permanence et de faire la différence. Avec son réseau mondial de clients, partenaires, employés et leaders d’opinion, SAP aide le monde à mieux fonctionner et à améliorer la vie de chacun. Pour plus d’information, visitez le site www.sap.com

Contacts presse :

Daniel Margato, Directeur Communication : 06 64 25 38 08 – daniel.margato@sap.com
Sylvain Drillon : 06 44 71 35 68 – presse-sap@publicisconsultants.com

SAP News Center. Suivez SAP sur Twitter : @SAPNews.

Veuillez tenir compte de notre politique de confidentialité. Si vous avez reçu cette alerte de presse dans votre courriel et que vous souhaitez vous désabonner de notre liste d’envoi, veuillez communiquer avec presse-sap@publicisconsultants.com et écrire Désabonnement dans la ligne Objet.

 

The post IBM et SAP annoncent de nouvelles offres pour aider les entreprises dans leur approche Intelligent Enterprise appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com

SAP aide les entreprises à faire revenir leurs employés au bureau

Au cours des derniers mois, les entreprises et les employés ont été mis au défi de réaliser le plus grand test de télétravail au monde. Aujourd’hui, cependant, les entreprises – y compris SAP – cherchent des moyens de repeupler leur bureau pour aider les employés aux rôles critiques et ceux qui manquent d’infrastructures à domicile, ainsi que pour relever les défis potentiels de productivité.

Pour beaucoup, il n’y a pas de moyen de revenir dans un avenir proche au statu quo pré-pandémie avec des bureaux en open space, une utilisation élevée de l’espace et des coins café très fréquentés. Nous trouverons néanmoins des moyens de faire revivre les bureaux, car ce ne sont pas seulement des lieux de travail qui facilitent la productivité. Ils rassemblent les gens et les mettent en relation de manière unique, ce qui peut susciter l’innovation et de nouvelles idées.

La sécurité des employés au bureau est une priorité absolue

Avant de réintégrer progressivement les collaborateurs dans les bureaux, il est important de comprendre comment ils se sentent et s’ils sont à l’aise avec la possibilité de retourner dans leur espace de travail. Une étude récente de Qualtrics révèle que deux tiers de la main-d’œuvre américaine ne sont actuellement pas confiants quant à leur retour sur le lieu de travail. Ils sont fortement préoccupés par les réglementations en matière de santé et de sécurité et par les mesures d’éloignement physique. Ils veulent être le moins possible exposés aux autres personnes présentes dans le bureau.

Afin de répondre à ces réserves bien réelles, SAP s’efforce d’aider ses clients à traverser ces périodes d’incertitude. Jan Gilg, responsable de SAP S/4HANA, voit la mission de SAP dans le soutien dédié à ses clients. « Cette crise sans précédent appelle une réponse qui place les gens au premier plan », déclare M. Gilg. « Nous fournissons à nos clients notre technologie pour leur permettre de reprendre les opérations depuis le bureau de manière sûre et contrôlée. Mais l’objectif premier est de faire en sorte que les employés se sentent en sécurité grâce à des communications transparentes ».

Une réouverture sous contrôle du bureau

Pour aider les entreprises à gérer la réouverture de leurs espaces et à ramener progressivement les employés au bureau de manière sûre et contrôlée, SAP a introduit l’application Workspace Booking pour SAP Cloud for Real Estate. Elle permet aux professionnels de l’immobilier d’entreprise et aux gestionnaires d’installations de communiquer et d’appliquer des directives concernant l’éloignement physique pendant qu’ils sont en train de rouvrir des installations.

De cette façon, les entreprises ont plus de contrôle sur la gestion des capacités des bureaux. Par exemple, elles peuvent définir des seuils d’occupation des espaces au niveau mondial, par emplacement ou même par espace, et voir l’impact sur les indicateurs clés de performance (KPI) critiques. En fonction de l’utilisation, les entreprises peuvent alors prendre des décisions fondées sur des données pour les processus et les services connexes, comme le nettoyage ou le fonctionnement de la cantine.

De plus, l’application Workspace Booking aide les entreprises à communiquer de manière transparente les directives et les mesures qu’elles appliquent à leur personnel. En pratique, les employés peuvent réserver un espace de travail à l’avance dans leur lieu de travail préféré tout en respectant les restrictions de capacité fixées par les responsables de l’établissement. Ils peuvent indiquer quand ils veulent travailler au bureau dans la semaine qui suit. Cette solution étant conforme aux réglementations légales, elle contribue à la sécurité et à la productivité des employés.

Naviguer dans la nouvelle normalité

Aussi longtemps que la pandémie restera une menace pour l’homme et l’économie mondiale, l’action visant à ramener les employés dans les bureaux devra être fortement réglementée et contrôlée pour garantir un retour en toute sécurité. L’utilisation des données permet de faciliter cette réouverture contrôlée et profite tant aux employés qu’aux entreprises.

Cet exercice mondial de travail à distance a prouvé que l’avenir du travail évolue plus rapidement que jamais, en s’orientant vers une plus grande acceptation des modèles de travail flexibles. Les solutions SAP pour la gestion immobilière soutiennent une approche basée sur les données et aident à équiper les entreprises pour la gestion immobilière de l’avenir.

En savoir plus sur l’offre à prix réduit de l’application Workspace Booking pour SAP Cloud for Real Estate, valable six mois dans la boutique SAP Store.

The post SAP aide les entreprises à faire revenir leurs employés au bureau appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com

Eye Vs AI: Harnessing Technology to Successfully Track User Attention

Attention is the new gold; brands are in a constant competition for our attention.

A big portion of our time we spend online, where we are bombarded with insane amounts of information and advertisements. It’s hard not to become overwhelmed in this world of consumerism. We have had to become good at quickly evaluating which information is important, especially on the internet.

Good marketing specialists know that they have mere seconds to turn a potential customer into a lead. People are not going to spend a lot of time examining your advertisement or landing page, either it clicks or not. Moreover, most users do not read the articles, they scan them. First impression plays a huge role in the success of your business, so do not leave that to a chance.

You really don’t want your customer to ignore that special sale, subscription option, or another call to action on your webpage. That is why you need to know where that gold-worthy attention goes when a user opens your landing page. Here’s where technology can come in handy.

Eye-Tracking in Web Design

It is very important to know where your website visitor’s attention goes first. How to get that info? Eye-tracking is the answer.

Eye-tracking technology can be used to optimize your website conversions. By tracking eye movements, technology will recognize which content is most intriguing for the users. It will reveal whether people pay most attention where you want them to, which elements are distracting or not visible enough, and where sales are lost. This information is invaluable if you want to succeed in the current market.

This information is invaluable if you want to succeed in the current market

How does it work? An eye tracker, such as webcam or goggles, measures movement of an eye. Collected data is analyzed and presented as a heatmap, highlighting which elements of your design attract most attention. Having in mind that browsing time rarely exceeds a few seconds, this information is very valuable when you try to understand your audience.

You wouldn’t want to spend much time on your website design just to discover it does not generate desired conversion rate. By employing this technology you can make changes based on reliable data rather than intuition and guarantee your business future success.

By now you may think that you definitely need to carry out this eye-tracking study, but there is a catch. A high-quality behavioral observation or eye-tracking is a time-consuming, budget eating complicated process.

If you want to draw conclusions from heatmaps, you would need to include at least 39 participants in a study. One individual test may last from 20 minutes to an hour. Time quickly adds up when you include preparation and analysis of the results. The average eye tracker price is around $17,500 and it may vary between several thousand dollars and $50 000. Of course you can hire a company to carry out this research for you but it may cost you several hundred dollars a month. Luckily, technological innovations allow us to acquire the same insights about users’ attention flow much cheaper and faster than conducting or buying an actual eye-tracking study.

Technological innovations replace real eye-tracking study

AI-Powered Automatization of Eye-Tracking

In this task of understanding how internet users are interacting with your website, Artificial Intelligence (AI) seems to be an answer. AI-based technologies already have become prevalent in various services we use on a daily basis. For example, Netflix’s highly predictive algorithm offers viewers personalized movie recommendations. Medical researchers utilize eye tracking to diagnose conditions like Alzheimer’s disease or Autism. As these algorithms become better every year, AI also becomes an irreplaceable tool in business.

Over the years researchers have collected so much data that human behavior becomes really predictable

How can AI help you to understand your customer’s attention? The main feature of AI is that it can mimic human intelligence and constantly improve itself by learning from data. Predictive eye-tracking is based on deep learning and trained with previous eye tracking study data. Over the years researchers have collected so much data that human behavior becomes really predictable. Technology predicts which specific areas of your website attract most interest. In this way, AI enables you to speed up the UX research process and get insights about your design in a matter of seconds.

Too good to be true? There are already several available tools on the market, such as Attention Insight or EyeQuant. These predictive design tools are based on deep learning and trained with previous eye-tracking studies data. Up to date, they have achieved an 84-90% accuracy.

AI-powered attention heatmap

AI solutions for designers and marketers have already become major competitors to traditional eye-tracking studies. Due to active competition, predictive eye-tracking tools are constantly innovating and recently started generating heatmaps for videos. Another useful feature that provides decision-makers with quantitative data is a percentage of attention. Users can define an object that they want to test and get an exact percentage of attention that the object receives.

Conclusion

Since all digital products are competing for user’s limited attention, it has become one of the most valuable resources. Due to fierce competition, it is not enough to rely on your intuition and gut instinct while making important decisions anymore. Designers have a choice in this economy of attention, though.

Yes, there are eye-tracking studies that require a significant amount of time and financial resources.

However, you can make user-centric, data-driven decisions in a quick, scalable, and private way while your product is still under development. AI-powered predictive eye-tracking tools might be an answer. Attention is a new currency, and you must measure it.

Source

p img {display:inline-block; margin-right:10px;}
.alignleft {float:left;}
p.showcase {clear:both;}
body#browserfriendly p, body#podcast p, div#emailbody p{margin:0;}

Source de l’article sur

Comment les leaders de la supply chain limitent les risques et maximisent les opportunités

« Pour gérer la complexité tout en restant résilient en 2020, il faudra créer une entreprise centrée sur le client. Les entreprises doivent être capables de fournir des produits de haute qualité en un temps record, et dans le même temps répondre aux objectifs de durabilité, développer des relations avec les fournisseurs et sous-traitants, prévoir la demande des produits et ressources, réduire les risques et adopter rapidement les nouvelles technologies sans interrompre l’activité. Les services de supply chain sont chargés de répondre à toutes ces exigences, même dans ce contexte de pandémie mondiale. »

Voilà le premier paragraphe d’une enquête menée par Oxford Economics auprès de 1 000 directeurs supply chain. Il dépeint le profil type d’un « leader supply chain » tous secteurs et pays confondus.

Récemment, j’ai discuté des résultats de cette enquête avec Ben Wright, rédacteur adjoint chez Oxford Economics, qui soulignait que « les entreprises ayant de solides stratégies de gestion centrée sur le client, de visibilité, de durabilité et d’application des technologies intelligentes constatent une amélioration de leur supply chain, de leur résilience et de leur performance financière globale ».

Au sujet de la pandémie qui nous touche aujourd’hui, Ben a ajouté : « La propagation du coronavirus a révélé les fragilités de la supply chain et leur impact sur l’économie mondiale. Il est donc devenu primordial de rendre les supply chains plus résilientes. Si dans une économie mondiale, toutes les supply chains présentent des fragilités, avoir des objectifs stratégiques clairs, en utilisant les bons outils et les tactiques adéquates pour limiter les risques et réduire la complexité permettra de mieux faire face à ce type de situation ».

Priorité à la résilience de la supply chain

Même si la résilience n’était pas le principal objectif de ce programme de recherche, il est apparu clairement que les leaders supply chain appliquaient des meilleures pratiques dans ce domaine.

Réalisée début 2020, alors que le COVID-19 commençait seulement à faire les gros titres, l’enquête montre que 39 % des personnes interrogées ont vu leur supply chain exposée à des risques au cours des trois dernières années. Et une proportion similaire (40 %) affirme que l’exposition aux risques liés à la supply chain a augmenté au cours de cette période. Ils étaient loin de se douter que seulement quelques semaines plus tard, ce chiffre serait de 100 % !

Mais quelques caractéristiques bien précises permettent aux leaders de se démarquer :

  • 76 % disent avoir des collaborateurs agiles, capables de réagir aux imprévus (contre 52 % pour les autres).
  • 75 % ont déjà un niveau élevé de collaboration avec leurs équipes de gestion des risques et de conformité (contre 63 % pour les autres).
  • 66 % ont une visibilité sur l’ensemble du processus de la conception à la livraison.

Bien sûr, aucune supply chain ne pourrait se préparer totalement à un choc d’une telle ampleur ni se protéger contre des conséquences aussi graves que celles causées par le coronavirus, mais avec une culture d’entreprise hautement collaborative et une bonne visibilité sur tous les aspects de la supply chain, y compris les fournisseurs et sous-traitants, il est possible de renforcer sa résilience et son agilité afin de limiter l’impact de tels événements.

Pour comprendre comment les leaders supply chain limitent les risques et maximisent les opportunités, écoutez la conversation que j’ai eue avec Ben Wright, rédacteur adjoint chez Oxford Economics, et téléchargez l’enquête menée auprès de 1 000 directeurs des opérations et supply chain : « Surviving and Thriving How Supply Chain Leaders minimize risk and maximize opportunities ».

Suivez-moi sur Twitter.

Richard Howells

Fort de plus de 25 ans d’expérience dans le domaine de la gestion de la supply chain et de la production, je suis chargé de l’orientation du marché et du positionnement des solutions SAP pour la gestion de la supply chain et l’IoT. Avant de rejoindre SAP en 2004, j’ai passé 15 ans chez Marcam Solutions comme vice-président marketing des solutions ERP pour les processus d’entreprise. J’ai aussi dirigé la mise en œuvre des systèmes ERP et SCM pour des groupes comme Nestle, Gillette, Colgate Palmolive, Rohm & Haas, Wyeth, Royal Worcester Spode et Dairy Crest. Je suis diplômé en informatique de l’université de Mid Glamorgan au Royaume-Uni. Suivez-moi sur @howellsrichard

Initialement publié dans le magazine Forbes.

The post Comment les leaders de la supply chain limitent les risques et maximisent les opportunités appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com