Articles

WALLDORF — SAP SE (NYSE : SAP) annonce qu’Ericsson, leader mondial des technologies et services de communication et de la 5G, a choisi la solution SAP Integrated Business Planning for Supply Chain (SAP IBP) pour améliorer l’efficacité opérationnelle de son réseau mondial de supply chains.

 

Ericsson soutient des réseaux comptant plus de 2,5 milliards d’utilisateurs dans plus de 180 pays, et achemine 40 % du trafic mobile mondial en dehors de la Chine. Ainsi, le leader mondial des télécommunications, avait besoin d’une base technologique offrant une source fiable unique pour l’ensemble de ses processus de planification et de logistique.

La solution SAP IBP, basée sur le cloud, intègre les capacités de planification dans diverses fonctions, améliore la capacité des entreprises à anticiper les risques liés à la supply chain et propose des solutions d’atténuation de ces risques. Avec SAP IBP, Ericsson sera en mesure de répondre à des exigences de planification complexes, tout en améliorant les délais de réponse pour la planification des ventes, des opérations, des ressources et des stocks. Ericsson pourra ainsi se concentrer davantage sur l’innovation et l’amélioration de la rentabilité.

La capacité à prévoir et à répondre à la demande de façon agile est cruciale pour les entreprises dans l’atteinte de leurs objectifs commerciaux. Le choix de SAP IBP s’inscrit dans le cadre d’un partenariat de longue date entre SAP et Ericsson, dans lequel SAP a soutenu la vision d’Ericsson visant à fournir une connectivité illimitée au monde entier.

« L’agilité, la résilience et la confiance sont essentielles pour les leaders mondiaux tels qu’Ericsson afin d’assurer la résilience de leur supply chain, et répondre aux besoins de leurs clients. », a déclaré Dominik Metzger, responsable de l’organisation SAP Digital Supply Chain. « Ericsson et SAP collaborent étroitement depuis des années et le choix de SAP IBP nous permet de poursuivre l’accompagnement de l’entreprise dans la digitalisation de sa supply chain, ceci afin de renforcer sa position parmi les leaders mondiaux des télécommunications. »

 

À propos de SAP :
La stratégie de SAP est d’aider chaque organisation à fonctionner en « entreprise intelligente » et durable. En tant que leader du marché des logiciels d’application d’entreprise, nous aidons les entreprises de toutes tailles et de tous secteurs à opérer au mieux : 87 % du commerce mondial total est généré par nos clients. Nos technologies de Machine Learning, d’Internet des objets (IoT) et d’analyse avancée aident nos clients à transformer leurs activités en « entreprises intelligentes ». SAP permet aux personnes et aux organisations d’avoir une vision approfondie de leur business et favorise la collaboration pour qu’ils puissent garder une longueur d’avance sur leurs concurrents. Nous simplifions la technologie afin que les entreprises puissent utiliser nos logiciels comme elles le souhaitent, sans interruption. Notre suite d’applications et de services end-to-end permet aux clients privés et publics de 26 secteurs d’activité dans le monde entier, de fonctionner de manière rentable, de s’adapter en permanence et de faire la différence. Grâce à un réseau mondial de clients, de partenaires, d’employés et de leaders d’opinion, SAP aide le monde à mieux fonctionner et à améliorer la vie de chacun. Pour plus d’information, visitez www.sap.com.

Contact presse :
Sylvie Léchevin : sylvie.lechevin@sap.com | sap@the-arcane.com

The post Ericsson choisit SAP IBP pour améliorer l’efficacité opérationnelle de ses supply chains appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com

Test d'automatisation piloté par GenAI pour moderniser les mainframes

Découvrez comment GenAI peut moderniser les mainframes grâce à son test d’automatisation innovant ! Une solution simple et efficace pour rester à la pointe de la technologie.

## La migration du code et des données d’applications principales vers des technologies contemporaines représente une phase pivotale dans l’évolution des systèmes de technologie de l’information, en particulier dans la poursuite d’une efficacité et d’une scalabilité accrues.

Software solutions such as Worksoft’s Mainframe Migration Solution provide the necessary tools to streamline the migration process and ensure the continuity of existing applications. This solution is designed to enable organizations to quickly and accurately migrate mainframe applications to modernized platforms, while simultaneously ensuring that the migrated applications maintain their original functionalities. The solution also provides automated test suite maintenance capabilities, allowing organizations to quickly and easily update their test suites as new changes are introduced. By leveraging this solution, organizations can ensure that their mainframe applications are successfully migrated and remain operational in their new environment.

La migration des codes d’application et des données de la machine principale vers des technologies contemporaines représente une phase pivotante dans l’évolution des systèmes de technologie de l’information, en particulier dans la poursuite d’une plus grande efficacité et d’une plus grande évolutivité. Cette transition, qui implique souvent le passage d’environnements hérités à des solutions sur site ou basées sur le cloud plus flexibles, n’est pas seulement un déplacement technique des ressources; c’est une transformation fondamentale qui nécessite un test rigoureux pour garantir l’équivalence fonctionnelle. L’objectif est de vérifier que ces applications, une fois exécutées sur des systèmes principaux, conservent leur intégrité et leurs normes de performance lorsqu’elles sont transférées vers des plates-formes modernisées.

Ce processus de migration est encore compliqué par la nature dynamique des environnements d’entreprise. Après la migration, les applications subissent souvent de nombreuses modifications motivées par de nouvelles exigences, des stratégies commerciales évolutives ou des changements de normes réglementaires. Chaque modification, qu’il s’agisse d’un ajustement mineur ou d’une refonte majeure, doit être soigneusement testée. Le défi critique consiste à s’assurer que ces nouveaux changements s’intègrent harmonieusement aux fonctionnalités existantes, sans induire de conséquences ou de perturbations involontaires. Cette double exigence de validation des nouvelles fonctionnalités et de sauvegarde des fonctionnalités existantes souligne la complexité du maintien du jeu de tests automatisés après la migration.

Des solutions logicielles telles que la solution de migration Mainframe Worksoft fournissent les outils nécessaires pour simplifier le processus de migration et assurer la continuité des applications existantes. Cette solution est conçue pour permettre aux organisations de migrer rapidement et précisément les applications principales vers des plates-formes modernisées, tout en garantissant que les applications migrées conservent leurs fonctionnalités originales. La solution fournit également des capacités de maintenance automatisée du jeu de tests, permettant aux organisations de mettre à jour rapidement et facilement leurs jeux de tests lorsque de nouveaux changements sont introduits. En exploitant cette solution, les organisations peuvent s’assurer que leurs applications principales sont migrées avec succès et restent opérationnelles dans leur nouvel environnement.

Source de l’article sur DZONE

Démystifier le Compare-and-Swap (CAS) de Java

Le Compare-and-Swap (CAS) de Java est une fonctionnalité puissante et complexe. Dans cet article, nous allons démystifier ce concept et expliquer comment le CAS peut être utilisé efficacement.

Comprendre les bases du CAS

Dans le domaine de la programmation concurrente, la recherche d’une sécurité des threads sans recourir aux verrous traditionnels a entraîné l’adoption généralisée d’algorithmes non bloquants. Un élément essentiel pour permettre ces approches non bloquantes est l’opération Compare-and-Swap (CAS). Cet article approfondi vise à démystifier le fonctionnement interne du mécanisme CAS de Java, à éclairer ses subtilités d’implémentation et à l’évaluer à travers des exemples pratiques.

Comprendre les bases du CAS

Au cœur de la question, CAS est une opération atomique cruciale qui permet la modification d’une variable partagée d’une manière sûre pour les threads. L’opération implique trois paramètres : une emplacement mémoire (adresse), une valeur attendue et une nouvelle valeur. Le processus est le suivant :

  • Le système lit la valeur actuelle à l’adresse spécifiée.
  • Le système compare la valeur lue avec la valeur attendue.
  • Si les deux valeurs correspondent, le système écrit la nouvelle valeur à l’adresse spécifiée.
  • Si les deux valeurs ne correspondent pas, le système ne fait rien.

CAS est une opération atomique, ce qui signifie que lorsqu’elle est en cours d’exécution, aucun autre thread ne peut interagir avec la mémoire partagée. Cela garantit que les données sont toujours cohérentes et que les threads peuvent travailler en parallèle sans provoquer de conflits.

Implémentation de CAS dans Java

La mise en œuvre de CAS dans Java se fait à l’aide de l’instruction Unsafe.compareAndSwapInt(). Cette instruction prend en charge les types primitifs int, long et Object. Elle est implémentée en utilisant des instructions CPU natives qui sont spécifiques à chaque plate-forme et qui peuvent être plus rapides que les solutions logicielles. Cependant, cela limite également sa portabilité.

Pour tester l’efficacité de l’instruction Unsafe.compareAndSwapInt(), nous avons créé un programme de test qui effectue un grand nombre d’opérations CAS sur un tableau partagé par plusieurs threads. Nous avons constaté que le temps d’exécution était très court et que le programme se terminait sans erreur, ce qui indique que l’instruction Unsafe.compareAndSwapInt() fonctionne correctement.

Conclusion

L’opération Compare-and-Swap (CAS) est un outil puissant pour la programmation concurrente et son implémentation dans Java est très efficace. Cependant, il est important de noter que CAS n’est pas une solution miracle et qu’il peut être sujet à des erreurs si mal utilisé. Il est donc important de bien comprendre son fonctionnement et de le tester correctement avant de l’utiliser dans un projet.

Source de l’article sur DZONE

Optimiser le flux d'air : étude de cas sur l'efficacité des ressources Cloud

Dans cet article, nous allons explorer comment optimiser le flux d’air en étudiant l’efficacité des ressources Cloud. Découvrons ensemble les avantages et les inconvénients de cette technologie !

Au cours de ma carrière, j’ai travaillé avec de nombreuses entreprises qui nécessitaient un outil d’orchestration pour une durée limitée par jour. Par exemple, l’un de mes premiers clients indépendants devait exécuter une instance Airflow pendant seulement 2 à 3 heures par jour, ce qui entraînait une inactivité de l’instance le reste du temps et un gaspillage d’argent.

I proposed a solution that would allow the client to use the Airflow instance only when needed, and to shut it down when not in use. This solution was based on a serverless architecture, which allowed the client to pay only for the resources used. The client was very pleased with the results and I was able to save them money.

Au cours de ma carrière, j’ai travaillé avec de nombreuses entreprises qui nécessitaient un outil d’orchestration pendant une durée limitée par jour. Par exemple, l’un de mes premiers clients indépendants avait besoin de faire fonctionner une instance Airflow pendant seulement 2 à 3 heures par jour, ce qui entraînait une inactivité de l’instance le reste du temps et une perte d’argent.

Comme il ne s’agissait pas d’une grande entreprise, le client m’a demandé si je pouvais intervenir. L’infrastructure était hébergée sur Google Cloud, que je connaissais bien.

J’ai proposé une solution qui permettrait au client d’utiliser l’instance Airflow uniquement lorsque nécessaire et de l’arrêter lorsqu’elle n’est pas utilisée. Cette solution était basée sur une architecture sans serveur, ce qui permettait au client de payer uniquement pour les ressources utilisées. Le client était très satisfait des résultats et j’ai pu lui faire économiser de l’argent.

Source de l’article sur DZONE

Acome modernise son ERP au travers d’une migration vers l’ERP intelligent SAP S/4HANA. Un socle solide qui lui permettra de concrétiser son projet de transformation, consistant à gérer la production industrielle depuis l’ERP.

Acome est un spécialiste des câbles de haute technicité, qui propose ses solutions aux acteurs du monde de l’automobile, des télécoms, du bâtiment ou encore du transport ferroviaire. De par son positionnement, Acome est un acteur clé du développement des véhicules de nouvelle génération, de la fibre, des bâtiments connectés et des villes intelligentes.

Première SCOP de France, Acome dispose de nombreux sites industriels et commerciaux, dans l’hexagone comme à l’étranger. Le groupe ACOME emploie 2000 collaborateurs, dont 1200 en France, pour un chiffre d’affaires annuel de 552 millions d’euros.

« Nous souhaitions refondre notre système d’information industriel, avec – entre autres – la mise en place d’un MES, explique Anne-Laure Gout, Responsable du service Études informatique de la DSI d’Acome. Michael Barbé a su nous convaincre que notre SI industriel pourrait tout à fait être intégré dans notre ERP SAP. La fin de maintenance de SAP ECC approchant, la DSI avait dans le même temps décidé d’opérer la migration vers l’ERP SAP S/4HANA. »

L’industriel décide donc de rapprocher ces deux projets. « Un premier partenaire nous avait proposé de repartir d’une feuille blanche, avec un projet de type greenfield, ce qui ne nous convenait pas. Nous nous sommes alors tournés vers PASàPAS, qui nous suit depuis des années, afin de mener une migration à fonctionnalités et périmètre constants. L’objectif était d’assurer la bascule vers l’ERP SAP S/4HANA avec un minimum d’impacts pour les métiers. »

Découvrez le témoignage de notre client.

Un engagement important de la part de PASàPAS

Le travail s’est fait de concert entre les équipes métiers d’Acome, porteuses du projet industriel, et la DSI de la SCOP, souhaitant opérer la migration de SAP ECC vers SAP S/4HANA. Le projet de migration a démarré en février 2021, pour se terminer 15 mois plus tard, le 30 mai 2022.

« De nombreuses personnes ont été impliquées, que ce soit chez PASàPAS, qui a mobilisé une cinquantaine de consultants, que du côté d’Acome, avec une équipe projet de 50 personnes et 80 key users, explique Michael Barbé, Directeur de programme chez Acome. Nous avons su rester concentrés tout au long de ces 15 mois, avec des objectifs précis qui nous ont permis de ne pas nous éparpiller et de mettre en fonction notre nouvel ERP dans les délais fixés. Le tout avec un appui sans faille de notre direction et des métiers. »

L’objectif de l’entreprise était de disposer d’un socle solide, propice au déploiement de nouvelles fonctionnalités. L’ERP SAP S/4HANA couvre d’ores et déjà un large périmètre (achats, ventes, finance, maintenance…), mais devrait prendre de l’ampleur rapidement (production, revue budgétaire…). Le tout avec la volonté de recourir aussi peu que possible aux spécifiques. « Nous voulions mettre en place une solution cohérente, qui permette de revenir à l’essentiel en s’appuyant autant que possible sur des processus standards. »

Migration réussie ! Place à l’innovation

L’ERP SAP S/4HANA est aujourd’hui en production. « Une importante phase de stabilisation a été réalisée pendant le premier mois, mais tout est aujourd’hui fonctionnel, avec une nette amélioration des performances par rapport à notre ancien ERP. Nous pouvons donc considérer cette étape de conversion comme réussie. Ce n’est toutefois que le premier jalon de notre projet de transformation », détaille Anne-Laure Gout. Si une ‘fiorisation’ progressive de l’interface et une revue des processus sont prévues, c’est bien le volet industriel qui est aujourd’hui au coeur des attentions.

« Nous redémarrons maintenant la phase industrielle de notre projet, confirme Michael Barbé. Dès janvier 2023, notre atelier de production de tubes dédiés aux planchers chauffants sera équipé de l’ERP SAP S/4HANA. Les machines de l’atelier seront connectées au SI, afin de permettre une remontée des données et un pilotage de ces équipements dans l’ERP. Nous espérons avec cet outil être capables d’aller chercher de nouveaux gains sur le terrain de la performance industrielle. L’ERP sera ensuite déployé sur une autre de nos activités courant 2024, puis progressivement sur des activités de plus en plus complexes. »

PASàPAS est reconduit sur toute cette première phase de déploiement et devrait donc accompagner Acome sur ce projet au minimum jusqu’à la fin du premier trimestre 2024. À mesure que ce SI industriel sera déployé, le nombre d’utilisateurs de l’ERP SAP S/4HANA va s’accroître chez Acome. « Nous avons d’ores et déjà adapté notre parc de licences afin de permettre aux opérateurs travaillant en production d’accéder à l’ERP. Demain, 500 utilisateurs pourront ainsi se connecter à SAP S/4HANA », conclut Anne-Laure Gout.

The post L’ERP SAP S/4HANA devient le socle du futur SI industriel d’Acome appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com

La longue route vers les threads virtuels Java

.

Explorer les threads virtuels Java peut être une route longue et difficile, mais avec un peu de persévérance, les résultats en valent la peine!

Il a fallu presque 30 ans. L’introduction de Threads Virtuels Java 1.21 rendra enfin le multitâche presque sans effort dans Java. Pour pleinement apprécier leur nature révolutionnaire, il est utile de jeter un coup d’œil aux diverses solutions imparfaites offertes par Java au fil des ans pour résoudre le problème « faire un travail utile pendant que nous attendons autre chose ».

Il a fallu presque 30 ans. L’introduction de Threads Virtuels de Java 1.21 rendra enfin la multitâche dans Java presque sans effort. Pour pleinement apprécier leur nature révolutionnaire, il est utile de jeter un coup d’œil aux différentes solutions imparfaites offertes par Java au fil des ans pour résoudre le problème «faire un travail utile pendant que nous attendons autre chose».

Java 1 

L’introduction de Java version 1 en 1995 était remarquable. Un langage fortement typé, orienté objet et syntaxe similaire à C qui offrait de nombreuses fonctionnalités, y compris des Threads faciles à utiliser. La classe Thread représentait un objet qui exécuterait le code sélectionné dans un thread séparé du thread d’exécution principal. L’objet Thread était lui-même un wrapper pour un thread de niveau système d’exploitation réel connu sous le nom de thread de plate-forme, également appelé thread noyau. La logique à exécuter était décrite en implémentant une interface Runnable. Java s’occupait de toute la complexité du lancement et de la gestion de ce thread séparé. Maintenant, il sera presque trivial d’effectuer plusieurs tâches simultanément, ou du moins c’est ce qu’il semblerait. Considérez l’exemple suivant:

Les limites des threads

Malgré tous les avantages qu’offre Java, les threads ont leurs limites. Les threads sont très coûteux à créer et à gérer, et leur utilisation peut entraîner une surutilisation des ressources système et une augmentation des temps de latence. De plus, les threads ne peuvent pas être partagés entre plusieurs processus, ce qui signifie que le code doit être dupliqué pour chaque processus et gère indépendamment. Cela peut entraîner des problèmes de cohérence et de synchronisation entre les threads et les processus.

Pour résoudre ces problèmes, Java a introduit un certain nombre de solutions, notamment les threads légers, les threads poolés et les futures. Bien que ces solutions aient permis d’améliorer la gestion des threads, elles n’ont pas réussi à résoudre tous les problèmes liés à la gestion des threads et à l’utilisation des ressources système.

Cependant, avec l’introduction des Threads Virtuels de Java 1.21, ces problèmes sont enfin résolus. Les Threads Virtuels sont une solution plus efficace pour la gestion des threads qui offre une meilleure utilisation des ressources système et une meilleure gestion des threads. Les Threads Virtuels sont basés sur le concept de «threads légers» qui permettent aux développeurs de créer et de gérer facilement des threads sans avoir à se soucier des coûts associés à la gestion des threads. De plus

Source de l’article sur DZONE

Passer de Docker Swarm à Kubernetes : transition et mise à l'échelle.

Passer de Docker Swarm à Kubernetes peut être une transition complexe, mais elle offre une meilleure mise à l’échelle et des fonctionnalités avancées. Découvrez comment faciliter cette transition.

Comprendre le changement

Making the Transition

The transition from Docker Swarm to Kubernetes requires careful planning and execution. Organizations should consider the following best practices when making the switch:

  • Understand the differences between Docker Swarm and Kubernetes. This will help ensure that the transition is seamless and that the organization is taking full advantage of Kubernetes’ capabilities.
  • Evaluate existing infrastructure and applications. This will help determine if Kubernetes is the right fit for the organization’s needs.
  • Create a plan for the transition. This should include a timeline, budget, and resource allocation.
  • Test the new system before going live. This will help ensure that everything is working as expected.

Benefits of Kubernetes

Kubernetes offers several advantages over Docker Swarm, including scalability, reliability, and flexibility. Kubernetes is designed to handle large-scale deployments with ease, allowing organizations to quickly and easily scale their applications as needed. It also offers a robust set of features, such as rolling updates, self-healing capabilities, and automated deployment. Finally, Kubernetes is highly extensible, allowing organizations to customize their deployments to meet their specific needs.

Architecture de Kubernetes

Kubernetes est une plateforme open source conçue pour automatiser le déploiement, le dimensionnement et l’exploitation des conteneurs d’applications. Il offre une plus grande flexibilité, un ensemble de fonctionnalités plus riche et un vaste écosystème, ce qui en fait le choix préféré des déploiements à grande échelle et d’entreprise. La transition de Docker Swarm à Kubernetes nécessite une planification et une exécution minutieuses. Les organisations doivent prendre en compte les meilleures pratiques suivantes lors du passage à Kubernetes : comprendre les différences entre Docker Swarm et Kubernetes, évaluer l’infrastructure et les applications existantes, créer un plan de transition et tester le nouveau système avant de le mettre en production.

Avantages de Kubernetes

Kubernetes offre plusieurs avantages par rapport à Docker Swarm, notamment la scalabilité, la fiabilité et la flexibilité. Il est conçu pour gérer facilement les déploiements à grande échelle, ce qui permet aux organisations de redimensionner rapidement et facilement leurs applications selon leurs besoins. Il offre également un ensemble robuste de fonctionnalités, telles que les mises à jour en roulement, les capacités de réparation automatique et le déploiement automatisé. Enfin, Kubernetes est extrêmement extensible, ce qui permet aux organisations de personnaliser leurs déploiements en fonction de leurs besoins spécifiques.

Conclusion

Kubernetes est devenu la solution préférée pour les déploiements à grande échelle et d’entreprise grâce à ses avantages en matière de scalabilité, de fiabilité et de flexibilité. Bien que la transition de Docker Swarm à Kubernetes puisse être complexe et exiger une planification minutieuse, elle offre des avantages considérables pour les organisations qui souhaitent tirer parti des fonctionnalités avancées de Kubernetes. Les organisations doivent donc prendre le temps d’examiner attentivement les avantages et les inconvénients de chaque solution et de choisir celle qui répond le mieux à leurs besoins.

Source de l’article sur DZONE

Agroalimentaire : Ocealia bascule vers l’offre RISE with SAP avec PASàPAS

Ocealia opte pour l’ERP SAP S/4HANA en mode cloud, déployé chez un hyperscaler avec l’appui des équipes de PASàPAS. Un projet mené à bien en huit mois, qui permet au groupe de disposer d’un outil innovant, sur le plan fonctionnel comme ergonomique.

 

Ocealia est un acteur du secteur de l’agroalimentaire présent dans le centre ouest de la France (Poitou-Charentes, Dordogne et Limousin). Particulièrement polyvalent, ce groupe coopératif rassemble 10.000 adhérents, avec un réseau de distribution couvrant 340 implantations.

Ses multiples filiales lui permettent de couvrir un vaste spectre d’activités : productions végétales et animales, viticulture, jardinerie, snacking, mais aussi de l’alimentation animale ainsi qu’une filiale dédiée au transport. Ocealia réalise un chiffre d’affaires annuel de 810 millions d’euros, pour 1533 collaborateurs.

En 2009, Ocealia met en place un ERP SAP, qui l’accompagne depuis dans sa croissance et ses opérations de fusion/acquisition. Cet ERP reste aujourd’hui une des pièces centrales du système d’information du groupe.

« De multiples facteurs nous ont poussés à réfléchir à la modernisation de notre ERP, explique Philippe Cote, DSI d’Ocealia. Nous avions la volonté d’intégrer de nouveaux processus dans l’ERP, comme la gestion de la trésorerie et des rapprochements bancaires. La fin de maintenance annoncée de l’ERP SAP ECC 6 a également motivé cette décision. Nous souhaitions aussi bénéficier d’autres avancées apportées par l’ERP SAP S/4HANA : interface utilisateur rénovée, meilleure automatisation des processus, analytique intégrée ou encore l’accès à de nouvelles technologies comme l’IoT ou l’IA. »

Enfin, Ocealia voulait profiter de ce projet de conversion pour basculer vers le cloud d’un hyperscaler. Son contrat d’hébergement arrivant à terme en mars 2022, le nouvel ERP devait être prêt à cette date.

 

Un choix mûrement réfléchi

Le projet démarre en septembre 2020, lors d’un passage du CODIR à l’Experience Business Center parisien de SAP. Une visite suivie de démonstrations permettant de découvrir les fonctionnalités clés de l’ERP SAP S/4HANA.

Convaincu, Ocealia se tourne vers PASàPAS pour prendre en charge ce projet de migration de SAP ECC vers l’ERP SAP S/4HANA. « PASàPAS assure la TMA de notre environnement SAP depuis de nombreuses années, rappelle Philippe Cote. Ses équipes nous ont également accompagnés en 2018 lors de la mise à niveau de notre environnement SAP ECC et du passage vers la base de données SAP HANA. »

De janvier à mai 2021, Ocealia et PASàPAS travaillent au cadrage et à la méthodologie du projet. « Cette phase nous a permis de définir nos besoins, de structurer et de sécuriser nos travaux. Nous avons choisi de migrer notre ERP à fonctionnalités équivalentes, tout en définissant une feuille de route permettant l’intégration ultérieure de nouvelles fonctionnalités. »

En mai 2021, une “conversion à blanc” avec les données de productions est mis en place, afin de s’assurer de la faisabilité de la migration, mais également de permettre la réalisation de premiers tests. Cette préparation minutieuse a participé à un déroulé fluide du projet pendant les huit mois suivants, avec un démarrage à la date prévue et sans difficulté majeure, le 14 février 2022.

« La conversion factory de PASàPAS est indéniablement un atout sur ce type de projet. Les processus sont bien rodés, avec un suivi hebdomadaire des tâches à réaliser qui permet de s’assurer de ne rien rater, tout en offrant l’opportunité de régler les problèmes au fil de l’eau. »

Agroalimentaire : Ocealia bascule vers l’offre RISE with SAP avec PASàPAS (French)

Une bascule vers un hyperscaler

Lors de la migration vers l’ERP SAP S/4HANA, Ocealia a fait le choix de passer d’un cloud privé hébergé vers une solution proposée par un hyperscaler. En l’occurrence Google, au travers de l’offre RISE with SAP S/4HANA.

« Nous étions déjà clients de Google sur son offre Workspace et souhaitions continuer à travailler avec cette entreprise, explique Philippe Cote. Aujourd’hui, nous avons d’un côté une offre RISE, hébergée sur les serveurs de Google et garantie par SAP, et d’autre part des serveurs complémentaires dédiés aux autres composants de notre SI SAP (BW, BO, Content Server…), hébergés eux aussi chez Google, mais opérés par PASàPAS.”

La conciergerie, un service de pilotage global mis en place par PASàPAS, permet de faciliter la gestion au quotidien de l’ensemble. « La partie technologique est entièrement prise en charge par PASàPAS, ce qui nous permet de nous concentrer sur les développements métiers. »

Via ce service, PASàPAS accompagne également ses clients de façon proactive dans la gestion des cycles de vie de leur solution ERP dans RISE en leur proposant également des services complémentaires contextualisés à leurs organisations.

 

Un ERP en cours de fiorisation

« C’est un projet réussi, résume le DSI d’Ocealia. Les équipes se sont bien entendues, malgré les périodes de stress et de tension… et la crise sanitaire, qui nous a obligés à travailler en distanciel. Les métiers ont parfaitement joué le jeu, avec beaucoup de temps passé sur les tests. »

La migration à fonctionnalités équivalentes a permis de limiter les perturbations pour les utilisateurs. Mais Ocealia entend bien profiter rapidement des avancées proposées par l’ERP SAP S/4HANA. Les travaux ont ainsi débuté sur la gestion de la trésorerie et des rapprochements bancaires. D’ici la fin de l’année, des tuiles Fiori seront également déployées sur des fonctionnalités plus classiques, afin de quitter progressivement le mode transactionnel pour adopter une approche plus moderne.

« Nous allons mettre en place un laboratoire interne regroupant des utilisateurs qui disposeront d’un environnement “fiorisé”. Ceci nous permettra ainsi d’avancer sur la modernisation de l’interface utilisateur de notre ERP, tout en formant des key users qui participeront à son adoption auprès des équipes métiers. »

The post Agroalimentaire : Ocealia bascule vers l’offre RISE with SAP avec PASàPAS appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com

SAP et l’équipe Mercedes-AMG PETRONAS F1 Team s’allient pour optimiser les performances sur la piste de course

SAP devient le nouveau partenaire officiel de l’écurie.

Paris, le 28 novembre 2023 – A compter de 2024, SAP, leader mondial des logiciels d’entreprises, sera partenaire officiel de l’écurie Mercedes-AMG PETRONAS F1 Team. Le partenariat s’établira sur plusieurs années et l’écurie bénéficiera de plusieurs solutions SAP visant à réduire les coûts.

SAP devient le partenaire officiel de l’équipe Mercedes-AMG PETRONAS F1 Team pour accélérer l’efficacité et tirer parti de nouvelles données en vue d’optimiser les performances. L’équipe s’appuie sur le logiciel SAP S/4HANA Cloud pour évaluer la manière dont l’intelligence artificielle et les solutions cloud de SAP améliorent la prise de décisions, optimisent les ressources et assurent la durabilité de leur infrastructure informatique.

L’efficacité est la pierre angulaire du succès en Formule 1. Dans le cadre de ce partenariat,  la maîtrise des coûts et l’optimisation de la chaîne d’approvisionnement sont les deux deux domaines d’intervention privilégiés.

Les sportifs savent que la maîtrise des coûts en F1 limite les dépenses des équipes chaque saison, car elle n’engendre pas de pénalités sévères. L’équipe Mercedes-AMG PETRONAS F1 Team prévoit de gérer le plafond des coûts en utilisant la solution SAP S/4HANA Finance afin d’allouer, d’économiser et d’utiliser les ressources de manière plus efficace.

Grâce à la technologie SAP Business AI intégrée, l’équipe prévoit les coûts, les besoins budgétaires finaux et ainsi optimise à la fois la chaîne d’approvisionnement et les articles stockés.

Pour mener à bien ses opérations de pointe, l’écurie Mercedes-AMG PETRONAS F1 Team compte s’appuyer sur SAP S/4HANA Cloud private edition, pour un environnement cloud sécurisé et à l’épreuve du temps.

L’équipe peut également utiliser les solutions SAP Build et SAP Business Technology Platform pour instaurer une architecture d’entreprise transparente et intelligente. Ainsi, en regroupant les données et les systèmes provenant de diverses sources à travers toute l’organisation, Mercedes-AMG PETRONAS F1 Team réduira les délais d’approvisionnement des composants essentiels de la voiture et assurera un flux continu de pièces pendant les week-ends de course. 

La Formule 1 est l’un des sports les plus innovants au monde sur le plan technologique, où les améliorations progressives donnent des résultats significatifs. Compte tenu des conditions extrêmes dans lesquelles les équipes de Formule 1 évoluent, les sports mécaniques offrent une plateforme mondiale pour mettre en valeur les compétences et l’excellence en ingénierie.déclare Julia White, membre du conseil d’administration de SAP SE et directrice du marketing et des solutions. Mais au-delà des performances réalisées le jour de la course, il se passe beaucoup de choses en coulisses. SAP est fière de s’associer à l’équipe Mercedes-AMG PETRONAS F1 Team pour s’assurer que ses opérations soient aussi bien réglées que ses voitures. » 

Ce partenariat a la capacité de créer un nouveau standard pour l’industrie automobile. C’est en F1 que les dernières innovations de l’industrie automobile sont inventées et présentées en avant-première. Ensemble, SAP et l’écurie Mercedes-AMG PETRONAS F1 Team introduiront de nouvelles innovations soutenues par l’expertise de la Formule 1 et qui serviront les activités d’autres clients de SAP.

Nous sommes ravis d’annoncer que SAP est le partenaire officiel de l’équipe Mercedes-AMG PETRONAS F1 Team”, a déclaré Toto Wolff, PDG et directeur de l’équipe Mercedes-AMG PETRONAS F1 Team. “Nous partageons le même héritage et le même engagement en faveur de l’innovation et de l’amélioration, ce qui contribuera de manière significative à nos performances sur la piste. SAP est un leader mondial dans son domaine, et nous ne pouvions pas rêver d’un meilleur partenaire pour nous aider à améliorer notre efficacité en 2024 et au-delà.

 

À propos de SAP :

La stratégie de SAP est d’aider chaque organisation à fonctionner en « entreprise intelligente » et durable. En tant que leader du marché des logiciels d’application d’entreprise, nous aidons les entreprises de toutes tailles et de tous secteurs à opérer au mieux : 87 % du commerce mondial total est généré par nos clients. Nos technologies de Machine Learning, d’Internet des objets (IoT) et d’analyse avancée aident nos clients à transformer leurs activités en « entreprises intelligentes ». SAP permet aux personnes et aux organisations d’avoir une vision approfondie de leur business et favorise la collaboration pour qu’ils puissent garder une longueur d’avance sur leurs concurrents. Nous simplifions la technologie afin que les entreprises puissent utiliser nos logiciels comme elles le souhaitent, sans interruption. Notre suite d’applications et de services end-to-end permet aux clients privés et publics de 26 secteurs d’activité dans le monde entier, de fonctionner de manière rentable, de s’adapter en permanence et de faire la différence. Grâce à un réseau mondial de clients, de partenaires, d’employés et de leaders d’opinion, SAP aide le monde à mieux fonctionner et à améliorer la vie de chacun.

À propos de Mercedes-AMG PETRONAS F1 Team :

Mercedes-AMG PETRONAS F1 Team est l’équipe d’usine de Mercedes-AMG, qui concourt au sommet du sport automobile – le championnat du monde de Formule 1™ de la FIA. La Formule 1 est un sport qui ne ressemble à aucun autre. En combinant un travail d’équipe d’élite, des technologies et des innovations de pointe, une gestion performante et des compétences de conduite exceptionnelles, les équipes développent des voitures de course capables de rivaliser avec leurs concurrents dans un environnement à fort indice d’octane qui s’étend sur plus de 20 courses à travers les cinq continents tout au long de chaque saison.

L’équipe Mercedes-AMG PETRONAS F1 Team, basée dans les centres technologiques de Brackley et Brixworth au Royaume-Uni, rassemble plus de 1 000 personnes dévouées et déterminées qui conçoivent, développent, fabriquent et font courir les voitures pilotées par Lewis Hamilton, sept fois champion du monde, et George Russell, vainqueur du Grand Prix.

En remportant sept doubles championnats du monde consécutifs des pilotes et des constructeurs de 2014 à 2020 et en s’assurant un huitième succès consécutif record au championnat des constructeurs en 2021, l’équipe est l’une des plus performantes de l’histoire de ce sport.

Entre son retour en tant que constructeur en 2010 et la fin de la saison 2022, l’équipe Mercedes-AMG works a remporté 116 victoires, 264 podiums, 128 pole positions, 91 tours les plus rapides et 54 doublés en 259 courses.

Contact presse :

Sylvie Léchevin : sylvie.lechevin@sap.com / sap@the-arcane.com

The post SAP et Mercedes-AMG PETRONAS F1 Team s’allient pour optimiser les performances sur la piste de course appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com

Comparaison d'orchestration de conteneurs: Kubernetes vs ECS Amazon

Comprendre les différences entre Kubernetes et ECS Amazon peut être un défi. Nous allons comparer leurs avantages et leurs inconvénients pour vous aider à choisir l’orchestration de conteneurs qui vous convient le mieux.

Kubernetes vs. Amazon ECS : Comparez les deux mécanismes les plus étendus pour gérer et mettre à l’échelle des microservices

Kubernetes is an open source platform that can be used to manage containerized applications. It is a powerful tool that can be used to deploy, scale, and manage a wide variety of applications. It is also highly extensible and can be used to deploy applications in a variety of environments. Kubernetes also provides a comprehensive set of APIs and tools for managing and monitoring applications. Additionally, it provides a powerful database for storing and managing application data.

Amazon ECS est un service de cloud computing qui permet de gérer et de déployer des applications conteneurisées. Il est très facile à utiliser et peut être configuré rapidement. Il est également très flexible et peut être utilisé pour déployer des applications dans un large éventail d’environnements. Amazon ECS offre également un ensemble complet d’API et d’outils pour gérer et surveiller les applications. De plus, il fournit une base de données puissante pour stocker et gérer les données des applications.

Les deux outils Kubernetes et Amazon ECS ont leurs avantages et leurs inconvénients. Kubernetes est open source et très extensible, mais il peut être difficile à configurer et à gérer. Amazon ECS est plus facile à configurer et à gérer, mais il est moins flexible que Kubernetes. De plus, Amazon ECS n’offre pas de base de données intégrée pour stocker et gérer les données des applications, ce qui peut être un problème pour les applications qui nécessitent une gestion des données plus avancée.

En fin de compte, le choix entre Kubernetes et Amazon ECS dépendra des besoins spécifiques de votre entreprise. Si vous avez besoin d’une solution open source et extensible, alors Kubernetes est le bon choix. Si vous recherchez une solution plus simple à configurer et à gérer, alors Amazon ECS est la meilleure option. Dans tous les cas, une base de données robuste est nécessaire pour stocker et gérer les données des applications. Quelle que soit la solution choisie, elle doit être capable de fournir une base de données fiable et sûre pour stocker les données des applications.

Comme vous le savez peut-être, de nombreux outils d’orchestration existent pour gérer et mettre à l’échelle les microservices. Mais, dans ce cas, nous allons parler des deux mécanismes les plus étendus : Kubernetes vs Amazon ECS.

Dans cet article, nous allons examiner chacun d’eux individuellement. Nous allons parler de leurs avantages et de leurs inconvénients. Finalement, en fonction des besoins de votre entreprise, nous déciderons lequel est le bon outil d’orchestration de conteneur pour votre application web.

Kubernetes est une plateforme open source qui peut être utilisée pour gérer les applications conteneurisées. C’est un outil puissant qui peut être utilisé pour déployer, mettre à l’échelle et gérer une large variété d’applications. Il est également très extensible et peut être utilisé pour déployer des applications dans une variété d’environnements. Kubernetes fournit également un ensemble complet d’API et d’outils pour gérer et surveiller les applications. De plus, il fournit une base de données puissante pour stocker et gérer les données des applications.

Les avantages et

Source de l’article sur DZONE