Articles

Paris, le 19 septembre 2022 – SAP SE (NYSE : SAP) a lancé l’édition 2023 de son programme d’accélération de start-ups axé sur le futur du Retail and Consumer Products. Pour cette 8ème édition de SAP.iO Foundry Paris, 12 start-ups internationales ont été sélectionnées par un jury composé d’experts SAP, de partenaires, de clients et de fonds d’investissement. Ces start-ups ont été reconnues comme étant précurseur sur ce thème de “Future of Retail and Consumer Products ”, un thème plus que jamais d’actualité avec les bouleversements des usages et du parcours client observé durant la crise sanitaire, et qui résulte de l’accélération de la numérisation de toutes les entreprises.

SAP.iO Foundry Paris, véritable incubateur de SAP en France, a déjà aidé plus de 65 start-ups à développer leur business ou leur solution. En quatre ans, SAP a atteint l’objectif fixé avec le gouvernement français visant à soutenir l’économie des start-ups lors sur sommet #ChooseFrance.

Ce nouveau programme a pour objectif de proposer aux entreprises du Retail et Consumer Products un accompagnement de leur stratégie digitale, grâce aux solutions de ces 12 start-ups, au rythme de l’évolution technologique autour de deux enjeux clés :

  • Proposer à leurs clients une expérience d’achat améliorée et différenciante
  • Assurer la traçabilité et l’authenticité de leurs produits

Odilia von Zitzewitz, Interim Lead SAP.iO Foundry Paris déclare : “SAP.iO est un accélérateur de start-ups formidable et engagé. Pour cette édition, l’accent a été mis sur le Retail laissant place à des innovations de choix, et qui répondent aux enjeux prédominants des acteurs de ce secteur clé. Nous sommes très fiers d’accompagner cette nouvelle promotion de start-ups !”

Au cours des 5 prochains mois, les start-ups auront accès à un mentorat personnalisé de la part des dirigeants de SAP France, à une exposition à la technologie SAP® et aux interfaces de programmation d’applications (API), ainsi qu’à des opportunités de collaboration avec des clients SAP du monde entier.

Les start-ups suivantes participent au programme SAP.iO Foundry Paris :

Sorga Technology

La mission de Sorga Technologie est d’accompagner les marques retail dans leur innovation digitale en proposant une solution à faible consommation d’énergie assurant la transparence et la traçabilité de leurs produits

https://sorga.org/

Arianee

La mission d’Arianee est de fournir aux entreprises des solutions simples pour établir des relations directes avec les consommateurs, respectueuses des données des utilisateurs et indépendantes des grandes plateformes technologiques.

https://www.arianee.org

 

CollectID

CollectID permet de garantir l’authenticité d’un produit, l’amélioration de l’expérience phygitale, ou encore l’établissement d’un canal de communication direct entre les marques . Une solution qui garantit l’authenticité et l’unicité des produits tout en rapprochant les marques de leurs clients.

https://www.collectid.com/

DIAKSE

Diakse développe et commercialise une solution de création de showrooms virtuels dans le métavers avec un objectif : permettre aux marques de mieux communiquer sur leurs produits et ainsi les aider à augmenter leurs ventes.

www.diakse.com

 

Foodetective

Foodetective est une plateforme de gestion et une infrastructure (API) de l’industrie F&B. Les entreprises utilisent Foodetective pour automatiser leurs opérations, simplifier leur administration, augmenter leurs revenus en ligne et accélérer les nouvelles opportunités commerciales. business.foodetective.co

LIVEBUY GmbH

LIVEBUY est une solution d’achat en direct pour les détaillants leaders du marché,

qui fournit à la fois la technologie et les bons créateurs pour construire une plateforme de contenu réussie au sein des boutiques en ligne.

https://www.livebuy.io/

  

Priceloop

Priceloop a développé une IA permettant de faciliter et d’automatiser les processus de tarification, proposant les meilleurs prix en tenant compte de tous les paramètres essentiels.

https://priceloop.ai/

 

Replika Software

Le logiciel Replika est une solution de vente sociale clé en main. Replika permet aux marques d’activer un réseau de vendeurs sociaux avec une entreprise clé en main pour inspirer sur les médias sociaux, vendre en ligne et se connecter avec les clients.

www.replikasoftware.com

  

Shopreme GmbH

Shopreme GmbH Développe notamment une technologie appelée « Scan & Go » qui transpose les avantages des achats en ligne dans les vrais magasins (rapidité, facilité de paiement, recommandations personnalisées, listes de course partagées…).

https://www.shopreme.com/

 

SmartPixels

SmartPixels fournit un outil de configuation et de visualisation de produits en 3D, l’objectif est d’aider les marques de mode et de luxe à créer des expériences personnalisées et interactives en ligne et en magasin.

https://www.smartpixels.fr/

 

SMARTZER LTD

La plateforme de Smartzer est utilisée par les marques pour transformer leurs vidéos et leurs flux en direct en expériences interactives et exploitables, ce qui leur permet d’obtenir un retour sur investissement direct du contenu et de mesurer les données détaillées des interactions vidéo.

www.smartzer.com

 

YZR

YZR automatise et accélère tous les projets de données textuelles de ses clients grâce à une solution puissante basée sur le traitement automatique des langues.

https://www.yzr.ai/en/

The post SAP.iO Foundry Paris lance la nouvelle édition de son programme consacré aux start-ups sur le thème de « Futur of Retail » appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com

Le Mayennais Diricks souhaite booster son activité services. Mais il lui faut pour cela s’équiper d’un outil de gestion des interventions. Pourvu d’un ERP SAP, l’industriel a opté pour la solution SAP Field Service Management.

Dirickx est le premier fabricant français de clôtures, portails et contrôles d’accès, à destination des particuliers comme des professionnels. Tissé, soudé, rigide, barreaudé ou sur mesure, Dirickx peaufine son savoir-faire depuis 100 ans déjà. La société emploie plus de 300 salariés et réalise 50% de son chiffre d’affaires au travers de la grande distribution : BigMat, Castorama, Leroy Merlin, Point.P…

En 2017, la société est reprise par des investisseurs belges, avant de devenir la filiale d’un nouveau groupe, PICOT, toujours implanté à Congrier, en Mayenne. En plus de son activité industrielle, le groupe assure des tâches d’installation et de maintenance, au travers de Dirickx Espace Clôture et de Dirickx Services.

Dirickx Services est une entité en pleine croissance. Fin 2021, elle faisait déjà travailler une dizaine de techniciens, mais avec un processus de gestion des interventions encore très basique. « Les fiches d’intervention étaient transmises sous forme papier à nos bureaux, qui se chargeaient de facturer le client, ce qui pouvait faire prendre jusqu’à une dizaine de jours, témoigne Laurent Dargelosse, Manager de Dirickx Services. Pour développer cette activité, il était impératif que nous options pour un outil capable d’accélérer la remontée et le traitement des informations de terrain. »

Un projet couronné de succès

Comme toutes les autres sociétés du groupe, Dirickx Services réalisait déjà sa comptabilité sur un ERP SAP. Il était donc logique d’y intégrer la facturation client, puis d’y rattacher un outil de gestion des interventions. La solution SAP Field Service Management (SAP FSM) est apparue assez rapidement comme un bon candidat pour gérer les opérations de maintenance réalisées sur le terrain.

« SAP FSM répondait à tous nos besoins, confirme Benjamin Subile, Responsable informatique chez Dirickx : gestion du planning des techniciens, enregistrement des temps, remplissage et signature de la fiche d’intervention, remontée de photos et notes, automatisation de la facturation dans l’ERP. Le tout à l’aide de tablettes qui accompagnent les techniciens sur le terrain. »

Dirickx cherchait un intégrateur SAP FSM capable de travailler en français. Une relation tripartite s’est mise en place, avec d’un côté Codilog, se chargeant des licences et de l’interaction avec SAP, et de l’autre l’entreprise Canguru, pour son expertise sur la solution SAP FSM.

Le projet a démarré en février 2021, avec une mise en production début décembre 2021. Le temps nécessaire pour permettre aux équipes de réaliser toutes les tâches requises : achever la bascule de Dirickx Services vers l’ERP SAP, activer le module de gestion des ventes, mettre en place SAP FSM, puis former les utilisateurs et les équiper en tablettes.

« L’un des points sensibles était la connexion de SAP FSM, qui est une solution cloud, à notre ERP SAP ECC, qui est déployé on premise, signale Benjamin Subile. Nous avons pour cela utilisé le connecteur standard proposé par SAP, qui permet aux deux solutions de communiquer de façon fluide. Cette intégration facilitée est un des avantages d’avoir opté pour une solution qui fait partie de l’écosystème SAP. »

Un outil rapidement adopté par les techniciens

Après une courte phase d’adaptation, les techniciens se sont approprié la solution. « S’ils ont pu être un peu sceptiques au départ, dès les premières utilisations, ils ont adopté l’outil, explique Laurent Dargelosse. Il leur permet de travailler plus efficacement et d’avoir une vision plus claire sur leur planning et leur stock. SAP FSM a apporté beaucoup d’améliorations pour les intervenants travaillant sur le terrain. »

Et il était temps, car l’entité Dirickx Services s’est fortement développée depuis début 2021, en passant de 13 à 18 techniciens, assurant chacun 2,5 à 3 interventions par jour. « Une telle charge n’aurait pas pu être gérée efficacement avec un processus papier », confirme le manager de Dirickx Services.

Cette croissance devrait se poursuivre, avec une vingtaine de techniciens d’ici la fin de l’année et un redécoupage du territoire français en trois régions, contre deux actuellement. Le groupe étant également très présent en Belgique, il envisage de développer l’activité Dirickx Services au Benelux, ce qui devrait – là encore – se traduire par de nouvelles embauches de techniciens de maintenance… lesquels seront équipés de tablettes connectées à SAP FSM.

The post Dirickx modernise et accélère son activité services avec SAP FSM appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com

Dans le cadre de sa transformation, le Groupe ISB investit dans un nouveau système d’information. La modernisation de son SI va s’effectuer par l’adoption de l’ERP SAP S/4HANA en mode cloud, avec l’offre RISE with SAP. Ce projet sera mené en partenariat avec NTT Data Business Solutions France (NDBS France).

Groupe ISB est un spécialiste du bois qui souffle cette année sa soixantième bougie. Acteur incontournable français des produits et solutions bois pour l’habitat et la construction, il est également spécialiste du rabotage de bois résineux en Europe.

L’entreprise s’appuie essentiellement sur deux marques fortes : Silverwood (bois rabotés : bardages, lambris, terrasses, etc.) et Sinbpla (trading de panneaux et bois résineux). Le groupe compte environ 430 collaborateurs, répartis sur différents sites : usines, hubs portuaires, plateformes logistiques et agences commerciales.

2015 : l’année de l’émancipation

Groupe ISB est né du rachat de la division Importation et Solutions Bois (ISB) de Wolseley par ses cadres en 2015. Suite au rapprochement en 2019 avec SCA Wood France, Benjamin Bodet a pris la direction générale du groupe et engagé la transformation d’ISB sur ses deux principaux métiers, qui sont l’importation et la transformation du bois. « Nous avons retravaillé tout d’abord notre modèle économique, puis notre organisation commerciale. Dans le cadre de notre plan stratégique Impact 2026, validé début 2022, nous avons notamment travaillé sur la création de valeur tout le long de la value chain, des pays producteurs à nos clients distributeurs et industriels. »

Groupe ISB a comme ambition de mettre sa politique RSE au cœur de ses activités, en proposant notamment des produits bas carbone, durables et toujours plus respectueux de l’environnement.

Le plan Impact 2026 comprend un volet visant à investir dans les solutions SAP avec comme projet clé l’adoption de l’ERP SAP S/4HANA. Un choix né d’une intense phase de réflexion : « Nous avons passé 18 mois à challenger les différents éditeurs du marché. La balance a finalement penché en faveur de SAP. C’est un environnement que nous connaissons bien, proposé par un acteur qui nous ressemble ; innovant et leader sur son marché. »

Un ERP nouvelle génération… en mode cloud

NTT Data Business Solutions France a été choisi pour accompagner le Groupe ISB dans la mise en place de l’ERP SAP S/4HANA, la méthodologie de travail proposée et l’expertise logistique NTT correspondant aux besoins du Groupe ISB, le logisticien du bois. Une solution que la société a souhaité construire depuis une feuille blanche et déployer en mode cloud, avec RISE with SAP. « Nous voulions disposer d’un outil global, capable d’intégrer au maximum nos processus, mais sans reproduire les défauts de l’ancien système, trop sur mesure, trop permissif et manquant parfois de rigueur, par exemple sur la gestion des données. »

« Opter pour SAP est un véritable challenge qu’on se sent prêt à relever, poursuit Benjamin Bodet. Cela va nous obliger à nous structurer. C’est aussi pour cela que nous avons choisi SAP. » La difficulté principale de ce projet reste d’adapter l’ERP aux spécificités d’un métier qui demeure particulier, le bois. « Notre approche consiste à coller au maximum aux standards de la solution, mais sans écarter toutefois la mise en place de processus spécifiques. Nous allons nous appuyer sur l’expertise en intégration de NDBS FRANCE pour cela. Mais il nous faudra rester raisonnables dans nos envies d’adaptation de l’outil. »

Le projet a été lancé en début d’année 2022 et devrait s’achever avec le go live de la solution SAP S/4HANA, programmé pour le 1er août 2023. 18 mois donc pour mettre en place un ERP au périmètre large (finance, contrôle de gestion, achat, vente, production et logistique) et couvrant toutes les entités du groupe.

Déjà des projets autour de l’ERP SAP S/4HANA

L’adoption d’une solution cloud devrait permettre de faciliter l’accès à l’ERP en France comme à l’étranger. « Nous avons des partenaires un peu partout dans le monde, explique Benjamin Bodet. L’un de nos projets serait par ailleurs d’intégrer SAP le plus en amont possible chez nos partenaires logistiques chargés d’exporter du bois en direction de nos hubs portuaires français. » L’objectif est de connaître au plus tôt et avec le plus de précision possible le contenu de chaque chargement, afin de mieux gérer les stocks et de mieux orienter les flux.

Autre sujet, le transport : « Nous affrétons 20.000 camions chaque année. Investir dans un module avancé de gestion des transports nous permettra de disposer d’une tour de contrôle de l’ensemble de nos flux, routiers comme maritimes, ce qui nous permettra de distribuer nos produits avec la road to market la plus directe possible. »

Dernier défi enfin, l’empreinte carbone, qui est au cœur du plan stratégique Impact 2026 de Groupe ISB. « Pour optimiser notre empreinte carbone, que ce soit lors de la production ou du transport, il nous faut des outils. SAP Product Footprint Management est une solution que nous souhaitons implémenter, car en nous donnant la capacité de mesurer l’impact carbone de nos produits elle pourrait nous apporter un net avantage compétitif et aligner avec les valeurs de notre entreprise que nous portons. »

The post Groupe ISB mise sur SAP pour soutenir ses ambitions de transformation en leader du bois… bas carbone appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com

Afin de mieux piloter sa production et répondre à la demande client, Lidea a mis en place un processus S&OP à l’aide de la solution SAP IBP. Un projet, mais aussi un challenge pour ce nouveau semencier issu de la fusion de deux entités.

Lidea est un semencier français issu du rapprochement entre Euralis Semences et Caussade Semences Group. Il se classe dans le top 10 mondial des semenciers grandes cultures. La société propose une offre étendue, allant des céréales aux légumes secs en passant par les plantes fouragères. Elle référence plus de 500 variétés de semences.

Lidea dispose de 8 sites de production situés en France, en Roumanie, en Ukraine, en Espagne et en Russie, avec une surface cultivée totale de 45.000 hectares. La société réalise un chiffre d’affaires annuels de 360 millions d’euros, pour 2100 collaborateurs. 73% de son activité sont réalisés à l’export.

Le rapprochement d’Euralis Semence et de Caussade Semences Group a doublé la taille de l’organisation, ce qui se traduit par un important effort d’intégration et de transformation. “C’est un choc des cultures, avec des processus, des méthodes et des stratégies différentes, explique Sébastien Monaco, CIO et CDO de Lidea. Notre challenge est de faire de cette fusion un succès, d’aligner les équipes, la culture et les processus, puis de préparer la croissance sur de nouveaux territoires. Nous voulons également poursuivre notre effort d’innovation continue, sur les produits, mais également sur les technologies numériques à destination des agriculteurs.”

Lidea souhaite ainsi se tourner plus largement vers ses clients, les distributeurs et fermiers, en adoptant un modèle consistant à ajuster ses plans de production en fonction de la demande.

Le besoin de se structurer… autour de solutions SAP

Si Euralis Semences disposait d’un ERP SAP ECC, l’outillage au niveau de la supply chain restait réduit à sa plus simple expression, avec de nombreuses tâches réalisées manuellement. Du point de vue IT, Caussade Semences Group partait d’encore plus loin. “Avec le doublement de l’organisation, nous ne pouvions plus laisser la situation en l’état”, constate Sébastien Monaco. De multiples projets ont donc été lancés, dont l’extension du périmètre de l’ERP d’Euralis Semences, ainsi que la mise en place d’un CRM et de SAP IBP.

L’utilisation de SAP Integrated Business Planning a comme objectif premier la mise en place d’un processus S&OPau sein de Lidea. “Un quick win était nécessaire sur ce projet, afin de montrer aux actionnaires que nous étions capables de concrétiser la fusion en menant à bien un projet d’envergure portant sur un processus clé de Lidea.” Ce projet est donc doublé d’un challenge stratégique.

“Notre objectif est de créer un core model qui puisse être déployé à l’échelle de Lidea (32 pays couverts) et qui puisse se connecter très facilement aux master data de nos briques financières et industrielles. Le choix de SAP IBP est assumé: nous voulions prendre une brique de la cartographie S/4 HANA de SAP, afin d’anticiper le futur, dont notre migration de l’ERP SAP ECC vers SAP S/4HANA. L’une des raisons du choix de TeamWork est qu’il dispose déjà de références clients dans notre industrie. C’est essentiel pour nous, car nous travaillons dans un secteur particulier et nous avions fixé un délai très court – 6 mois – pour mener à bien ce projet.”

SAP IBP adopté pour le processus S&OP

Le projet a démarré en avril 2021, avec comme impératif un démarrage de la solution en septembre de la même année, lors du lancement de grosses campagnes annuelles. Un délai très court, compte tenu des autres travaux réalisés en parallèle sur le système d’information du groupe (ERP, CRM, datawarehouse…). Afin de tenir ces délais, Lidea a choisi de rester au plus près des standards proposés par SAP IBP. Le projet a également été découpé en deux vagues, la première se concentrant sur la mise en place d’un processus S&OP élargi, la seconde abordant les aspects financiers.

“Notre processus S&OP réconcilie demande et offre, détaille Sébastien Monaco. Les données des commerciaux sont remontées, avec la prise en compte de particularités, comme la gestion des campagnes. Les marchandises disponibles sont réparties, par BU, puis à des niveaux plus fins allant jusqu’au client. Le demand shaping permet de pousser des offres ou de contraindre la demande suivant la capacité de production. Enfin, les données sont remontées dans l’ERP SAP ECC, afin de planifier la production.”

Un démarrage effectif en septembre 2021

La livraison du premier lot et la formation des utilisateurs ont été réalisés dans les temps permettant ainsi de mener les campagnes de rentrée avec SAP IBP.

“Ce projet ambitieux a été réalisé pour un coût très modéré. Sur le terrain du ROI, l’OTIF (on time, in full) est monté de 90% à 98%, améliorant ainsi la satisfaction client. Les gains de productivité internes sont également importants. J’estime que la solution SAP IBP devrait être rentabilisée d’ici 12 à 15 mois.” Le second lot se concentrera sur la finance : scénarios PIC, forecast P&L. Il devrait être livré en fin d’année.

Mais plus que tout, ce projet a permis de fédérer les équipes des deux coopératives autour d’un objectif commun, créant ainsi une dynamique d’appartenance au nouveau groupe. En quelques mois, un des processus clés de l’entreprise a été déployé sur plusieurs pays. “Nos différents sites sont les premiers bénéficiaires de SAP IBP, qui leur donne une vision globale des productions démarrées et de comment est servie la demande client. Le flux S&OP proposé par SAP IBP est le maître des ordres de fabrication de nos sites de production,” conclut Sébastien Monaco.

En savoir plus

 

The post SAP IBP permet au semencier Lidea de se recentrer sur la demande client appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com

Paris, le 7 mars 2022 – Afin de répondre aux préoccupations des dirigeants et collaborateurs face à l’augmentation de cyberattaques protéiformes et de plus en plus sophistiquées, SAP SE (NYSE : SAP), Trustpair et Accenture ont mené une étude portant sur la lutte contre les risques de fraude au virement. Cette enquête souligne une importante prise de maturité des entreprises face à la fraude, ainsi qu’une évolution positive de la perception des dispositifs visant lutter contre celle-ci.

Tandis que 95% des entreprises ont fait l’objet d’une tentative de fraude en 2021, dont les trois quarts de ces tentatives ont entraîné une perte financière, 2022 se place sous le signe d’une mise en marche des entreprises, avec une volonté forte de se professionnaliser dans la gestion de la lutte contre la fraude au virement. Les entreprises multiplient ainsi les projets d’envergure et mieux intégrés à leurs systèmes d’information.

Quelques chiffres clés permettent de dresser un diagnostic des risques de fraude auxquels font face les entreprises, mais également les enjeux de sécurisation inhérents :

  • Pour 85% des répondants, la vulnérabilité des entreprises face à la fraude s’explique par la forte augmentation des cyberattaques.
  • Parmi les entreprises victimes de fraude, la fraude au RIB arrive largement en tête (64%), suivie par la fraude au faux fournisseur (43%) et le phishing (40%).
  • Alors que 87% des répondants savent qu’il existe des solutions anti-fraude, 58% des entreprises n’auraient aucune solution technologique dédiée à la fraude au virement. Toutefois, il s’agit d’un enjeu prioritaire, car 67% d’entre elles ont entrepris un projet de lutte contre la fraude au virement en 2021.
  • On apprend également que près d’un quart des répondants souhaitent que les ERP occupent un rôle de conseiller sur la sécurisation de leurs virements. En effet, le rôle d’un ERP est fondamental, car des modules spécifiques dédiés à la lutte contre la fraude sont de plus en plus présents, ainsi que des solutions spécialisées directement intégrées dans l’environnement technique des entreprises.

« L’étude montre une chose : une sensibilité toujours plus grande au besoin de s’équiper d’une solution digitale contre la fraude au virement », déclare Baptiste Collot, Président et co-fondateur de Trustpair. « Ce constat va de pair avec l’évolution des tentatives de fraude, puisqu’il y a quelques années, les corporates avaient essentiellement pour réponses de continuer à mettre en place des processus manuels pour se protéger de ces risques-là. »

« Cette étude met en lumière l’enjeu croissant autour des ERP et de l’automatisation des processus dans la lutte contre les tentatives de fraude. Notre expertise combinée à celle de notre partenaire Trustpair dans la sécurisation des coordonnées bancaires est reconnue (avec une note de confiance à 8,6/10), et il semble, aujourd’hui plus que jamais, indispensable de répondre à la demande d’accompagnement de nos clients, en leur fournissant tous les conseils et ressources nécessaires pour mieux se défendre contre ce type de cyberattaques », selon François Bourgeois, Sales Director Finance & Risk – SAP France.

L’étude a été menée du 1er décembre 2021 au 25 janvier 2022 auprès de 134 Directeurs Financiers et Directeurs Trésorerie d’ETI et de grands groupes français, via un questionnaire par internet et par téléphone.

Pour télécharger l’étude dans son intégralité : lien.

 

À propos de SAP

La stratégie de SAP vise à aider chaque organisation à fonctionner en “entreprise intelligente”. En tant que leader du marché des logiciels d’application d’entreprise, nous aidons les entreprises de toutes tailles et de tous secteurs à opérer au mieux : 77 % des transactions commerciales mondiales entrent en contact avec un système SAP®. Nos technologies de Machine Learning, d’Internet des objets (IoT) et d’analytique avancées aident nos clients à transformer leurs activités en “entreprises intelligentes”. SAP permet aux personnes et aux organisations d’avoir une vision approfondie de leur business et favorise la collaboration afin qu’elles puissent garder une longueur d’avance sur leurs concurrents. Nous simplifions la technologie afin que les entreprises puissent utiliser nos logiciels comme elles le souhaitent – sans interruption. Notre suite d’applications et de services de bout en bout permet aux clients privés et publics de 25 secteurs d’activité dans le monde de fonctionner de manière rentable, de s’adapter en permanence et de faire la différence. Avec son réseau mondial de clients, partenaires, employés et leaders d’opinion, SAP aide le monde à mieux fonctionner et à améliorer la vie de chacun. Pour plus d’informations, visitez le site www.sap.com.

SAP News Center. Suivez SAP sur Twitter : @SAPNews.

À propos de Trustpair

Trustpair est la plateforme de gestion de risque de tiers spécialisée dans la lutte contre la fraude au virement.

Créé en 2017, Trustpair accompagne les Directions financières des grandes entreprises et ETI dans la sécurisation de leurs paiements en vérifiant automatiquement les coordonnées bancaires de leurs tiers. Avec Trustpair, plus de de 150 Directions financières sont déjà dotées d’une solution digitale pour déjouer les fraudes via :

  • Le contrôle automatique des RIB fournisseurs
  • L’audit continu et en temps réel du référentiel tiers
  • La sécurisation de l’ensemble de leurs campagnes de paiements

 

Site web : www.trustpair.fr

Réseaux sociaux : LinkedIn | Twitter | YouTube

 

Contacts presse :

Chloé Jalaguier : chloe.jalaguier@publicisconsultants.com

Robin Legros : robin.legros@publicisconsultants.com

Léonore Brin : lbrin@trustpair.fr

+33 (0)6 88 47 33 95

 

Veuillez tenir compte de notre politique de confidentialité. Si vous avez reçu cette alerte de presse dans votre courriel et que vous souhaitez vous désabonner de notre liste d’envoi, veuillez communiquer avec presse-sap@publicisconsultants.com et écrire Désabonnement dans la ligne Objet.

The post SAP et Trustpair joignent leurs forces dans la lutte contre les risques de fraude au virement appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com

Paris, le 11 janvier 2022 – SAP SE (NYSE : SAP) a lancé un programme d’accélération start-ups axé sur le développement durable dans le cadre de la 7ème édition de SAP.iO Foundry Paris. 8 start-ups internationales ont ainsi été sélectionnées par un jury composé d’experts SAP, de partenaires, de clients et de fonds d’investissement pour rejoindre le programme.

SAP.iO Foundry Paris, l’accélérateur de SAP en France a déjà aidé plus de 50 start-ups. En trois ans, SAP a atteint l’objectif fixé, lors sur sommet #ChooseFrance, avec le gouvernement français visant à soutenir l’économie des start-ups.

Ce nouveau programme se concentre sur quatre sujets liés aux différentes questions concernant le développement durable dans les industries de services :

  • Conception et production responsables
  • Approvisionnement responsable
  • Récupération et réutilisation des ressources
  • Consommation responsable

Sébastien Gibier, Directeur SAP.iO Foundry Paris, déclare : « SAP.iO a toujours été un formidable accélérateur de start-ups. Cette année, l’accent mis sur le développement durable permettra à des scale-ups d’amplifier leur impact. SAP France se réjouit de perpétuer ce programme centré sur l’innovation. Nous sommes particulièrement heureux d’avoir tenu nos objectifs fixés avec le gouvernement. »

Au cours des 12 prochaines semaines, les start-ups auront accès à un mentorat personnalisé de la part des dirigeants de SAP, à une exposition à la technologie SAP® et aux interfaces de programmation d’applications (API), ainsi qu’à des opportunités de collaboration avec des clients SAP du monde entier.

Les start-ups suivantes participent au programme SAP.iO Foundry Paris :

ACTRADIS

  • La mission d’Actradis est d’accompagner les entreprises dans la compilation, la vérification et la numérisation de documents sur une plateforme de partage.
  • https://www.actradis.fr/

bloXmove

  • bloXmove résout les difficultés rencontrées par les entreprises pour collaborer dans le cadre de la mobilité urbaine. Il s’agit d’une plateforme blockchain de mobilité décentralisée qui fournit des interfaces simples à intégrer pour vérifier les identités et les accréditations, les contrats intelligents et la distribution des revenus.
  • https://bloxmove.com/

Cozero

  • Cozero propose une plateforme numérique d’action carbone couvrant le processus de gestion du carbone des entreprises de bout en bout. Elle facilite ainsi l’optimisation de l’empreinte environnementale et économique tout au long de la chaîne d’approvisionnement.
  • https://cozero.io/

HESUS

  • HESUS innove afin de fournir les meilleures solutions pour le transport et le traitement des sols et des déchets de chantier, tout en réduisant leur impact environnemental.
  • https://hesus.com/

Leanpath

  • Leanpath fournit une plateforme complète de prévention du gaspillage alimentaire – comprenant des outils de mesure, de découverte et d’automatisation – permettant aux clients partenaires de réduire le gaspillage alimentaire de 50 % ou plus dans plus de 40 pays.
  • http://www.leanpath.com

Liftango

  • Liftango guide les organisations internationales et les villes dans la planification, le lancement et la mise en œuvre de projets de mobilité partagée. Elle résout les problèmes de stationnement, de congestion et de zonage en améliorant l’efficacité des services de transport grâce à une technologie de transport à la demande.
  • https://liftango.com

Madaster

  • Madaster offre une plateforme cloud fournissant un point d’accès unique pour exploiter les données immobilières afin de répondre aux ambitions environnementales, réglementaires, sanitaires et financières tout au long du cycle de vie de l’objet.
  • https://madaster.com/

TotalCtrl

  • TotalCtrl crée des produits numériques en collaboration avec des restaurants, des hôtels, des municipalités et des particuliers afin de supprimer les processus manuels, rationaliser la gestion des stocks alimentaires, générer facilement le coût mensuel des marchandises vendues et les rapports comptables.
  • https://totalctrl.com/

En savoir plus sur le programme SAP.iO Paris

The post SAP.iO Foundry Paris lance son nouveau programme : Développement durable dans les industries de services appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com

Paris, le 11 janvier 2022 – SAP SE (NYSE : SAP) a lancé un programme d’accélération start-ups axé sur le développement durable dans le cadre de la 7ème édition de SAP.iO Foundry Paris. 8 start-ups internationales ont ainsi été sélectionnées par un jury composé d’experts SAP, de partenaires, de clients et de fonds d’investissement pour rejoindre le programme.

SAP.iO Foundry Paris, l’accélérateur de SAP en France a déjà aidé plus de 50 start-ups. En trois ans, SAP a atteint l’objectif fixé, lors sur sommet #ChooseFrance, avec le gouvernement français visant à soutenir l’économie des start-ups.

Ce nouveau programme se concentre sur quatre sujets liés aux différentes questions concernant le développement durable dans les industries de services :

  • Conception et production responsables
  • Approvisionnement responsable
  • Récupération et réutilisation des ressources
  • Consommation responsable

Sébastien Gibier, Directeur SAP.iO Foundry Paris, déclare : « SAP.iO a toujours été un formidable accélérateur de start-ups. Cette année, l’accent mis sur le développement durable permettra à des scale-ups d’amplifier leur impact. SAP France se réjouit de perpétuer ce programme centré sur l’innovation. Nous sommes particulièrement heureux d’avoir tenu nos objectifs fixés avec le gouvernement. »

Au cours des 12 prochaines semaines, les start-ups auront accès à un mentorat personnalisé de la part des dirigeants de SAP, à une exposition à la technologie SAP® et aux interfaces de programmation d’applications (API), ainsi qu’à des opportunités de collaboration avec des clients SAP du monde entier.

Les start-ups suivantes participent au programme SAP.iO Foundry Paris :

ACTRADIS

  • La mission d’Actradis est d’accompagner les entreprises dans la compilation, la vérification et la numérisation de documents sur une plateforme de partage.
  • https://www.actradis.fr/

bloXmove

  • bloXmove résout les difficultés rencontrées par les entreprises pour collaborer dans le cadre de la mobilité urbaine. Il s’agit d’une plateforme blockchain de mobilité décentralisée qui fournit des interfaces simples à intégrer pour vérifier les identités et les accréditations, les contrats intelligents et la distribution des revenus.
  • https://bloxmove.com/

Cozero

  • Cozero propose une plateforme numérique d’action carbone couvrant le processus de gestion du carbone des entreprises de bout en bout. Elle facilite ainsi l’optimisation de l’empreinte environnementale et économique tout au long de la chaîne d’approvisionnement.
  • https://cozero.io/

HESUS

  • HESUS innove afin de fournir les meilleures solutions pour le transport et le traitement des sols et des déchets de chantier, tout en réduisant leur impact environnemental.
  • https://hesus.eu/

Leanpath

  • Leanpath fournit une plateforme complète de prévention du gaspillage alimentaire – comprenant des outils de mesure, de découverte et d’automatisation – permettant aux clients partenaires de réduire le gaspillage alimentaire de 50 % ou plus dans plus de 40 pays.
  • http://www.leanpath.com

Liftango

  • Liftango guide les organisations internationales et les villes dans la planification, le lancement et la mise en œuvre de projets de mobilité partagée. Elle résout les problèmes de stationnement, de congestion et de zonage en améliorant l’efficacité des services de transport grâce à une technologie de transport à la demande.
  • https://liftango.com

Madaster

  • Madaster offre une plateforme cloud fournissant un point d’accès unique pour exploiter les données immobilières afin de répondre aux ambitions environnementales, réglementaires, sanitaires et financières tout au long du cycle de vie de l’objet.
  • https://madaster.com/

TotalCtrl

  • TotalCtrl crée des produits numériques en collaboration avec des restaurants, des hôtels, des municipalités et des particuliers afin de supprimer les processus manuels, rationaliser la gestion des stocks alimentaires, générer facilement le coût mensuel des marchandises vendues et les rapports comptables.
  • https://totalctrl.com/

En savoir plus sur le programme SAP.iO Paris

The post SAP.iO Foundry Paris lance son nouveau programme : Développement durable dans les industries de service appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com

Paris, le 10 janvier 2022 – Gémo se dote aujourd’hui de nouvelles solutions technologiques centrées sur la data, avec l’offre de migration RISE with SAP. Objectif : développer une approche omnicanale de pointe, conjuguant parfaitement ses lieux de ventes physiques et son commerce en ligne. Le maillage de ses entrepôts et de ses magasins représente en effet un atout clé pour l’enseigne familiale du groupe Eram, qui entame, grâce à SAP S/4HANA, une stratégie d’accélération de sa transformation numérique pour en faire un véritable levier de croissance.

SAP, Google Cloud et delaware, trois acteurs au service de la simplification

SAP, fidèle à ses ambitions, démontre une fois de plus sa capacité à apporter tous les outils nécessaires pour s’adapter aux évolutions du marché et notamment à celui du prêt-à-porter. Fort de son expertise de leader des logiciels de gestion d’entreprise sur de multiples industries, SAP a en effet toutes les cartes en main pour accompagner Gémo dans le challenge que l’enseigne souhaite relever à horizon 2025.

Le choix de Google Cloud s’inscrit dans une logique de capital technologique. A travers cette migration dans le cloud, réfléchie, progressive et déterminée, Gémo souhaite valoriser la stratégie de big data déjà engagée avec Google. Pouvoir intégrer parfaitement les données SAP, tout en bénéficiant de la sécurité, de la flexibilité, des capacités d’analyses et de la résilience de l’infrastructure, a été décisif dans la sélection de Google Cloud.

Pour intégrer SAP S/4 HANA et ses modules spécialisés, Gémo s’adosse à un acteur local et international reconnu sur le marché SAP. delaware, est un expert de l’intégration SAP dans l’industrie du retail / fashion et est notamment présent à Nantes près du siège de Gémo. Il a su démontrer la valeur ajoutée de la solution SAP pour Gémo et déployer les équipes d’experts nécessaires pour accompagner cette transformation.

Avec 440 magasins, 4 000 collaborateurs et plus de 12 000 références produits, l’enseigne Gémo habille aujourd’hui 1 français sur 5, et ambitionne d’entrer dans le top 5 des acteurs du marché de l’équipement de la personne. La modernisation des outils, basée sur un cœur SAP, doit permettre de répondre aux ambitions de croissance omnicanale, en France et à l’international, en intégrant de nouveaux modèles de business.

Une transformation numérique engagée pour soutenir la croissance à venir

Les technologies proposées aujourd’hui par l’offre « Business Transformation as a Service » de RISE with SAP ont été bâties dans le but de soutenir cette croissance et d’apporter les solutions innovantes afin :

  • d’accélérer le Time To Market de l’ensemble des projets : les distributeurs producteurs se doivent d’être rapides pour répondre immédiatement aux demandes des consommateurs ;
  • de tenir les engagements dans le taux de service ;
  • de personnaliser l’expérience client ;
  • d’assurer la fluidité et l’efficacité de la chaîne d’approvisionnement et de distribution ;
  • d’apporter le meilleur sur la disponibilité des collections selon les saisons et sur la centralisation de l’offre ;
  • et de garantir la pérennité de l’entreprise et préserver sa rentabilité.

« L’accompagnement de la stratégie de transformation de Gémo est la raison d’être de ce partenariat  à haute valeur ajoutée avec SAP, Google Cloud et delaware. C’est en effet en trouvant de nouveaux relais de croissance avec une approche omnicanale, en améliorant l’expérience de nos clients et en garantissant l’excellence opérationnelle de nos chaînes logistiques que nous assurerons à notre groupe une place de leader dans le secteur hautement compétitif de l’équipement de la personne en France, et à l’international, pour les prochaines décennies », annonce Philippe Thirache, Directeur Général Gémo.

« Accompagner l’enseigne Gémo dans sa transformation numérique est une grande fierté pour nous aujourd’hui. D’autant que nous avançons avec la même vision, toujours tournée vers le client et avec l’ambition d’améliorer et de simplifier la vie de chacun. Nous avons hâte de constater le fruit de ce nouveau partenariat et de permettre à Gémo de déployer sa stratégie omnicanale.» précise Frédéric Chauviré, Directeur Général SAP France

« Nous sommes fiers d’accompagner une marque comme Gémo et un groupe comme Eram, fleurons de la distribution française, dans leur accélération numérique, et de démontrer notre pertinence technologique dans leur stratégie de croissance, de soutenir l’enrichissement constant de leur expérience et de leur satisfaction client. » explique Anthony Cirot, Directeur général de Google Cloud France.

« Gémo est une entreprise engagée, ancrée sur son territoire, et fait partie des leaders sur son marché. Nous sommes ainsi particulièrement fiers de participer à la transformation de cette enseigne française reconnue. Les experts et la direction de delaware sont mobilisés pour faire de ce projet une réussite à la hauteur des ambitions de Gémo. A travers ce programme et avec le concours du groupe Eram, nous continuerons de favoriser la démarche invest in digital people en faveur de la reconversion professionnelle dans le secteur du numérique » complète Aymeric Fosset, associé delaware.

 

The post SAP, Google Cloud et delaware accompagnent la marque de prêt-à-porter Gémo dans sa stratégie omnicanale appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com

Notre mission chez SAP, c’est d’aider le monde à mieux fonctionner et d’améliorer la vie des gens.

Nous concevons des solutions qui stimulent l’innovation, favorisent l’égalité et multiplient les opportunités au-delà des frontières et des cultures. C’est ce que nous nous efforçons de faire également avec le programme People To Work : former des personnes sans emploi sur les solutions de gestion SAP et leur redonner de l’espoir.

De nombreuses études ont démontré que la transition numérique allait entrainer dans les cinq à dix ans à venir un déficit de compétences numériques important en Europe et qu’il est urgent de commencer à former massivement les européens au monde digital. Les clients SAP ont un fort besoin de compétences sur nos solutions, tant pour la gestion des processus métier au quotidien que pour l’implémentation des projets et la maintenance des applications. Pour répondre à ce besoin de nos clients et partenaires, et favoriser le retour à l’emploi de personnes éloignées du monde du travail, SAP a mis au point le programme People To Work avec un très grand succès en Allemagne : depuis 20 ans, ce sont 400 000 demandeurs d‘emploi qui ont été formés et 80% d’entre eux ont retrouvé un emploi à l’issue de la formation.

Il y a des millions d’utilisateurs SAP dans le monde et la France est un pays qui compte une base installée des logiciels SAP très importante. De nombreuses offres d’emploi demandent des compétences SAP et cela va en s’accélérant : avoir été formé et disposer d’une certification SAP est un réel atout sur le CV d’un candidat. Nous nous sommes donc dits que nous pouvions contribuer à faire sortir du chômage des centaines, voire des milliers de demandeurs d’emploi en France avec ce programme qui peut aussi accueillir des personnes en situation de handicap.

Plus concrètement, les formations s’adressent à deux principaux types de profils :

  • Les utilisateurs finaux des solutions SAP, c’est à dire les assistants comptables, les personnels des services achats ou de l’administration des ventes par exemple,
  • Les consultants, recrutés en général par les ESN (Entreprises du Secteur Numérique) qui mettent en place les systèmes d’information des entreprises et soutiennent la transformation numérique.

Dans le cadre du programme People To Work, SAP met à disposition son matériel de formation officiel : les manuels de cours, les systèmes pour pratiquer les exercices et la plateforme numérique d’auto-formation SAP Learning HUB.

Le déploiement du programme People To Work en France a commencé début 2020 et nous sommes fiers d’avoir déjà formé 800 personnes avec un taux de retour à l’emploi de 100% pour ceux ayant suivi un cursus consultant et de 80% pour un cursus utilisateur SAP.

Les formations sont dispensées par nos partenaires officiels M2I Formation et Fitec, acteurs de la formation établis depuis longtemps sur le marché français et qui ont une bonne proximité avec Pôle Emploi, ce qui facilite le recrutement des candidats dans le programme. Ces partenaires sont présents en région parisienne ainsi qu’en province, avec une très bonne couverture nationale permettant de s’adresser au plus grand nombre. Les formations sont financées à l’aide de fonds gouvernementaux alloués par Pole Emploi, la région ou les OPCOs, de nombreux dispositifs sont disponibles.

Les métiers du numérique gagnent à être connus et le marché du travail demeure très actif dans ce secteur, et ce depuis de nombreuses années. Ils peuvent être porteurs d’avenir pour des jeunes qui ont du mal à s’insérer dans la vie active, mais aussi pour des personnes sur des métiers en décroissance et qui souhaitent se reconvertir. Les formations du programme People To Work ne nécessitent pas de compétences en informatique ou en programmation.Les profils recherchés peuvent être des jeunes diplômés en gestion ou autre domaine, mais aussi des comptables ou des assistants dans le domaine des achats ou des ventes en entreprise. Le niveau BAC peut suffire pour les formations des cursus utilisateurs finaux.

Fort de cette belle expérience, nous avons souhaité donner un élan supplémentaire au programme People To Work en France en participant aux Trophées Défis RSE, créés il y a 10 ans par le Magazine News RSE. Ces trophées ont pour but de mettre à l’honneur divers acteurs soucieux de leur impact et désireux d’affirmer leurs engagements et responsabilités pour leurs salariés, pour leur écosystème, pour l’environnement et donc pour la planète et les générations futures. Nous avons eu la joie de remporter le trophée dans la catégorie « Inclusion sociétale ». Notre initiative et ses résultats prometteurs ont en effet convaincu le jury du bien-fondé de celle-ci : redonner un emploi à des personnes éloignées du monde du travail ou dans des secteurs en décroissance, en leur donnant de nouvelles opportunités dans le monde numérique en pleine expansion.

Claire Couturier, responsable programme People To Work en France et Marie-Line Ségla, Directrice formation

The post SAP People To Work remporte le trophée de NEWS RSE dans la catégorie Inclusion sociétale ! appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com

Paris, le 30 novembre 2021 – Dans le cadre du salon Tech for Retail, ce 30 novembre et 1er décembre, Odoxa et SAP dévoilent un nouveau baromètre européen examinant l’impact de la crise sanitaire sur les façons de consommer. Cette enquête a été réalisée auprès de 3 500 français et européens entre les mois d’octobre et novembre.

Le baromètre s’intéresse à de nombreux enjeux de consommation, notamment les services favorisés, les produits phares, les enseignes majeures ou encore la seconde main et l’attention portée à la qualité du produit. Parmi ces nombreux enseignements, voici quelques chiffres clés :

  • L’enquête montre qu’il y a clairement un avant et un après : 62% des interrogés indiquent que la pandémie a radicalement transformé leur vision de la consommation. De plus, suite à cette crise, 55% d’entre eux affirment une transformation certaine de leur conception.

 

  • Ces évolutions se manifestent par de nouvelles habitudes, assimilées durant la crise, et aujourd’hui indissociables de leur quotidien. Ainsi 26% des Français déclarent indispensable la possibilité de réserver un créneau de rendez-vous via internet. Avec 21% de moyenne européenne, la France est le pays le plus demandeur sur ce sujet. En revanche, si 24% d’entre eux ne souhaitent pas délaisser la livraison à domicile, ce taux est bien en-dessous de celui du Royaume Uni qui, avec 53%, est le pays le plus attaché à ce service. Le service « click and collect », largement démocratisé durant la crise, est devenu crucial pour 24% des Français, alors que seuls 19% des Européens souhaitent conserver cette habitude.

 

  • La responsabilité environnementale des marques est un sujet décisif. 74% des Français positionnent la qualité des produits en tête de leurs critères de sélection. Sur l’échelle européenne on retrouve donc des marques comme Zara pour le textile, ou Mercadona pour les produits de grandes consommations alimentaires. Plus que jamais, la question de l’impact des marques et des produits sur la société se renforce.

 

« Cette crise a irrémédiablement changé la façon de consommer des européens : 55% des Français et 59% des Européens dans tous les autres grands pays voisins assurent qu’ils ne consomment/consommeront plus de la même manière après cette expérience. Jamais sans doute depuis l’après-guerre nos pays n’avaient connu un tel choc. Aux entreprises du Retail d’y faire face et de bien négocier ce virage et cette rupture schumpétérienne. » déclare Gaël Sliman, Président et Cofondateur d’Odoxa.

« Il est certain que ce baromètre va mettre en lumière des paradigmes de sociétés nouveaux. Certains évidents, d’autres sous-jacents mais tous révélateurs d’une transformation profonde de nos habitudes, de nos envies et de notre posture en tant que consommateur. Notre baromètre est clair, les Français, comme les Européens, ont changé de perspective, et ce, pour de bon. » indique Laura Duno, Fashion Value Advisor chez SAP France.

 

The post 62% des Français déclarent que la pandémie a transformé leur regard sur les façons de consommer   appeared first on SAP France News.

Source de l’article sur sap.com