Un lot de neuf vulnérabilités, appelé NAME:WRECK et fragilisant plus de 100 millions d’appareils IoT, a été détecté cette semaine par des chercheurs de Forescout et JSOF. Elles affectent les couches TCP/IP couramment utilisées par les objets connectés, et démontrent ainsi les faiblesses des implémentations du protocole DNS (Domain Name System) dans ces couches.

The post Les failles NAME:WRECK affectent 100 millions d’appareils IoT first appeared on UnderNews.
Source de l’article sur UNDERNEWS