En date du 29 septembre 2022, Microsoft a indiqué l’existence de deux vulnérabilités, de type zéro-jour, au sein de Windows Exchange 2013, 2016 et 2019.

Ces vulnérabilités sont les suivantes :